Mai

Articles de cette rubrique

17 documents

  • Bonjour la sous-France (3) Accès libre

    Écouter
    En quelques années, les fiers ouvriers de la vallée sont devenus des "petits blancs" échoués dans les friches de leurs usines. Et la vie s’en va comme le sang d’une blessure. Ici dans les Ardennes comme ailleurs dans le pays. Troisième (...)
  • Bonjour la sous-France (2) Accès libre

    Écouter
    Les "cadres et professions intellectuelles" qui constituent 7% de la population française ont une représentation de 60% à la télévision. Alors que les ouvriers, qui constituent 9% de la population française ne sont représentés qu’à hauteur (...)
  • Bonjour la sous-France Accès libre

    Écouter
    Depuis 2008, 300 usines ferment chaque année en France. 150 000 usines en friche dans le pays. Et des femmes et des hommes aussi, méprisés, abandonnés, trahis. Marine s’est contentée de voler le constat et le discours de la gauche critique (...)
  • Europe, le mépris des peuples Accès libre

    Écouter
    Des salaires qui ont baissé dans 18 États sur 27, alors que dans la seule zone euro on compte 18,9 millions de chômeurs dont 3,5 millions sont directement imputables à la doctrine de Bruxelles. Faillite sociale, aveuglement économique, (...)
  • Maloya Là-bas (2) Accès libre

    Écouter
    Escale à la Réunion, suite, à la découverte du MALOYA, musique de résistance à l’esclavage, à la colonisation, à l’exploitation et toujours présente aujourd’hui dans les luttes comme dans les fêtes populaires. Second volet d’un reportage (...)
  • Maloya Là-bas Accès libre

    Écouter
    Escale à LA RÉUNION aujourd’hui sur des airs de MALOYA. Le tourisme n’a pas encore vidé cette musique de son âme résistante. Venu d’Afrique par Madagascar, le MALOYA invoque les Esprits et berce la peine et se murmure la nuit contre les colons (...)

Dernières publis

Une sélection :

Migrants. L’Italie ne fait que mettre en œuvre le programme européen Italie : expulser les Roms à coups de pelleteuses ! Accès libreÉcouter

Le

« Expulser les Roms à coups de pelleteuses. » Un dingue raciste après quelques bières ? Non, c’est Matteo Salvini, le ministre de l’Intérieur italien lorsqu’il était en campagne. Patron de la Ligue du Nord, aujourd’hui ministre du gouvernement d’extrême droite qui vient de prendre le pouvoir en Italie, il déclare : « et maintenant, on va recenser tous les Roms, sauf les Tziganes italiens car ceux-là, on doit malheureusement se les garder ».

La chronique écosocialiste de Corinne Morel Darleux En Arctique, le réchauffement climatique est bon pour le business AbonnésVoir

Le

L’Arctique est un endroit du globe intéressant pour étudier comment certains voient dans le dérèglement climatique une nouvelle manière de faire des affaires et du business. Et ça remonte d’ailleurs à déjà quelques temps, puisque dès la fin de la guerre froide, les Russes ont senti venir la fonte des glaces dans l’Arctique et ont senti l’eldorado derrière ça : puisque l’Arctique, ce n’est pas juste de la banquise qui fond, c’est aussi des réserves de pétrole et de gaz absolument faramineuses.

Les « invididus cagoulés », idiots utiles de Macron ? Une enquête de Dillah Teibi MANIP DE MANIFS ! AbonnésÉcouter

Le

« — L’histoire du flic déguisé en black bloc, vous la connaissez ? Et l’histoire des CRS qui avaient pour consigne de "les laisser casser" ? Si c’est vrai, alors les "individus cagoulés" qui brûlent des McDo seraient des idiots utiles manipulés pour faire diversion ?
— Ça alors, chef, vous croyez ?
— Écoute le reportage de Dillah Teibi, tu vas tout comprendre. »

Didier Porte Hebdo : chaque vendredi, la revue de presse indispensable ! Didier Porte vous souhaite un été plein d’amour AbonnésVoir

Le

Pour ce 40ème épisode de ta revue de presse en images préférée, ami abonné, entonnons de concert le nouvel hymne armoricain : ils ont, non pas des chapeaux ronds, mais des Panamas et des pompes bicolores, vive les Bretons ! Je ne sais pas toi, mais moi, depuis que le chef de l’État a dénoncé au souverain pontife la mainmise de la Cosa Nostra des Côtes-d’Armor sur nos institutions, je rechigne à retourner passer mes vacances sur l’île de Groix.