Rwanda Valentine (2)

Le , par L’équipe de Là-bas

Il y a 20 ans un nouveau bloc d’abîme tombait sur le Rwanda. Annoncé, prévisible, soigneusement programmé, le scénario était déjà en place dans les années 1960. Chassés en 1959, les Tutsis, revenant en 1963, furent massacrés par milliers. Bertrand Russell, comme le Vatican, comme le journal Le Monde, parlèrent alors de génocide. Un cycle de massacres génocidaires au Rwanda comme au Burundi voisin allait aboutir à la catastrophe de 1994. Une catastrophe et une faillite. Alors que depuis 50 ans, toute une humanité s’est attachée à étudier et à conjurer la nuit nazie, en répétant "Plus jamais ça", le monde en 1994 fut incapable d’enrayer une semblable tragédie. Cent jours de honte. La France en a sa part, c’est certain, mais aussi la Belgique, les États-Unis, les Nations-Unies, l’Afrique elle-même. Nous n’avons pas à nous sentir coupables. Cette honte est le fait des gens de pouvoirs, politiques et économiques. Mais nous avons la responsabilité d’exiger la vérité et d’étudier et de comprendre et de conjurer et d’oublier Sisyphe.

Programmation musicale :
- Rwanda Rwiza, par Jean-Paul Samputu

À lire :
- Le dernier numéro de la revue Vingtième siècle, qui consacre un dossier au "génocide des Tutsis rwandais, vingt ans après" (avril-juin 2014, n°122, aux Presses de Sciences Po)
- Au nom de la France : guerres secrètes au Rwanda, de Benoît Collombat et David Servenay (2014, La Découverte)
- Rwanda : mille collines, mille douleurs, de Colette Braeckman (2014, aux éditions Nevicata)
- Le Génocide au village : le massacre des Tutsi au Rwanda, d’Hélène Dumas (2014, éditions du Seuil)

Écouter l'émission

L'équipe de Là-bas attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Les Rendez-vous des Repaires

  • Au programme :
 vu l’ambiance dans les manifs, le mouvement social qui s’amorce avec plein de petits ruisseaux prêts à déborder, l’espérance se remet en marche. La machine de guerre Macron au service de l’oligarchie (mal élu avec 11% des inscrits), avec des passages à vide tout l’été, est-elle sur le (...)

    Nice

  • Le café repaire angevin répond à l’appel à solidarité lancé par tous ceux qui luttent en Grèce. Rendez-vous le mardi 03 octobre (bar Le Challenge, 19h30 comme d’hab’) avec Pascal Franchet, président du CADTM France. Toutes les infos ici : (...)

    Angers

  • Exceptionnellement, ce Café Repaire aura lieu au cinéma La Turbine (rue Chorus 74960 Cran-Gevrier), pour l’avant-première nationale du film Irrintzina : le cri de la génération climat. Nous avons invité pour débattre après le film Corinne Morel Darleux, conseillère régionale d’Auvergne-Rhône-Alpes et (...)

    Annecy-Meythet
    33 route de Frangy

Dernières publis

Une sélection :

Un article de Chris Hedges (truthdig.com) Donald Trump est le visage de notre idiotie collective Lire

Le

Impopulaire, Donald Trump ? Oui, mais dans son propre électorat, sa cote reste forte, 85% en moyenne, et les Républicains ont la majorité au Congrès, à la Chambre des Représentants comme au Sénat. Pour le journaliste militant Chris HEDGES, nous refusons de voir l’effondrement qui vient. Donald J. TRUMP n’est pas la maladie, il est le symptôme. Nous vous proposons la traduction de son article publié sur Truthdig, « Le Règne des Idiots », qui fait penser au film formidable de Mike Judge, IDIOCRACY (2006).