Ah Dieu ! que la guerre est jolie

Le , par L’équipe de Là-bas

C’est comme la pornographie, nous sommes contre mais nous sommes irrésistiblement attirés. C’est l’embouteillage pour reluquer l’accident de l’autre côté de la route, c’est la partouze vue des millions de fois sur un site porno. Aujourd’hui la partouze se démocratise, Patrick et Annick s’échangent entre amis le samedi soir dans leur pavillon de Romorantin. De même Jean-Pierre et Monique jouent à la guerre avec leurs copains. La bataille de Waterloo, le débarquement en Normandie, les tranchées de Verdun. Avec les costumes impeccables, les armes reconstituées, les chants, les cris, toute la mise en scène.

Les reconstitutions historiques font florès en France. Depuis longtemps aux États-Unis, la "living history", jeu de rôle grandeur nature, compte de nombreux passionnés. Bien sûr, les savants historiens méprisent ces mascarades d’amateurs. Tout comme l’esthète érotologue déplore la vulgarité du pornographe amateur. Que ces rapprochements intempestifs entre l’amour et la guerre ne blessent ni les uns ni les autres. Ici, nulle blessure d’amour, nulle blessure de guerre. Ici on joue. On joue à croire que jouer c’est déjouer. Apollinaire fit les deux, la guerre et l’amour, celle de 14 dans les tranchées et la pornographie la plus débridée. Il avoua cet inavouable. Ah Dieu ! que la guerre est jolie !

Reportage : Charlotte Perry

Programmation musicale :
- Le fils de l’allemand, par Christian Borel
- La guerre de 14-18, par Les Frères Jacques
- La chanson de Craonne, par Marc Perrone
- La Madelon

À lire :
- La Grande Guerre : le premier jour de la bataille de la Somme reconstitué heure par heure, une bande-dessinée de Joe Sacco (2014, aux éditions Futuropolis)
- Calligrammes : poèmes de la paix et de la guerre (1913-1916), de Guillaume Apollinaire (première parution en 1918 aux éditions Mercure de France)
- Le roman inachevé, de Louis Aragon (1956, éditions Gallimard)

100
Stéphane, en uniforme "bleu horizon" (photo : Charlotte Perry)

101
Fanny, en uniforme "Piou-Piou" (photo : Charlotte Perry)

Écouter l'émission

L'équipe de Là-bas attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Les Rendez-vous des Repaires

  • Soirée débat/repas : avec Dominique Cellier, président de l’association Sciences Citoyennes. Comment définir et expliquer les nanotechnologies ? Où trouve-t-on actuellement les nanomatériaux ? Les principaux domaines d’application concernent l’informatique, l’énergie, la santé, l’alimentation mais aussi (...)

    Saint-Lô

  • Le café repaire angevin répond à l’appel à solidarité lancé par tous ceux qui luttent en Grèce. Rendez-vous le mardi 03 octobre (bar Le Challenge, 19h30 comme d’hab’) avec Pascal Franchet, président du CADTM France. Toutes les infos ici : (...)

    Angers

  • Exceptionnellement, ce Café Repaire aura lieu au cinéma La Turbine (rue Chorus 74960 Cran-Gevrier), pour l’avant-première nationale du film Irrintzina : le cri de la génération climat. Nous avons invité pour débattre après le film Corinne Morel Darleux, conseillère régionale d’Auvergne-Rhône-Alpes et (...)

    Annecy-Meythet
    33 route de Frangy

  • 30 ans jour pour jour après la disparition du Président du Burkina Faso Thomas Sankara, nous nous retrouverons en présence du musicien burkinabé Abdoul Aziz Sinka. Nous évoquerons rapidement l’histoire de la Haute Volta avant l’arrivée au pouvoir du Capitaine Sankara qui changea le nom de son pays (...)

    Berlin
    4 Wildenbruchstraße

Dernières publis

Une sélection :

Un article de Chris Hedges (truthdig.com) Donald Trump est le visage de notre idiotie collective Lire

Le

Impopulaire, Donald Trump ? Oui, mais dans son propre électorat, sa cote reste forte, 85% en moyenne, et les Républicains ont la majorité au Congrès, à la Chambre des Représentants comme au Sénat. Pour le journaliste militant Chris HEDGES, nous refusons de voir l’effondrement qui vient. Donald J. TRUMP n’est pas la maladie, il est le symptôme. Nous vous proposons la traduction de son article publié sur Truthdig, « Le Règne des Idiots », qui fait penser au film formidable de Mike Judge, IDIOCRACY (2006).