Non au traité de la rigueur

Le , par L’équipe de Là-bas

Cet article vous est offert, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis ne vit que grâce à vos abonnements. Sans vous, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Les "nonistes" de 2005 ont donc donné de la voix. Plus encore, parmi les 40.000 à 80.000 personnes décomptées dans les rues de Paris, beaucoup de "repentis" qui ont martelé à coups de slogans / chants et autres pancartes : "ce traité préconise des mesures qui auront un impact en matière de fixation et d’indexation des salaires ; de processus de négociation collective sur les régimes des retraites, sur les services de la santé ainsi que sur l’ensemble des prestations sociales."
Des journées agitées, François Hollande et son Premier ministre vont donc en vivre encore quelques-unes. Alors que la discussion sur la loi organique est prévue le 8 et le vote le 10 octobre, se tiendra, ce même 8 octobre, un meeting européen des forces de gauche à l’espace Reuilly, faisant suite à un nouveau week-end de mobilisation les 6 et 7.
La dynamique devrait allégrement franchir le mois d’octobre, puisque la soixantaine d’organisations fédératrices évoquent également la tenue d’une assemblée européenne des mouvements sociaux en novembre à Florence et un sommet altermondialiste en Grèce, au premier semestre 2013.
Un reportage d’Antoine Chao, de Sarah Lefèvre et de Gaylord Van Wymeersch.

Programmation musicale :


- "6,57 euros" de Sabayo
- "Le nouveau traité" par Les Mélenchanteurs
- "Démago 2001" par Les Mains sales

Écouter l'émission

L'équipe de Là-bas attend vos commentaires ci-dessous !

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

Le rentier a tué le routier. Un grand reportage radio de Sophie Simonot Le blues du routier (1/2) AbonnésÉcouter

Le

Qu’est-ce que tu veux faire quand tu seras grand, toi ? Routier, on disait. Routier c’était comme pompier, pilote de guerre, ou scaphandrier. Le routier c’était un héros, c’était la machine, c’était la route, c’était la nuit. Et aujourd’hui ? Le rentier a tué le routier. Sophie a fait la route avec Antoon et avec son blues beau comme un camion. Un grand reportage radio en deux étapes.

Les prisons sont pleines mais elles sont vides de sens. Un rapport sur l’horreur carcérale PRISON DE FRESNES, T’ES MOINS QU’UN RAT AbonnésVoir

Le

On marche dans la merde de rat dans la prison, il y en a partout, on est bouffé par les poux et les punaises de lits, la bouffe est pourrie, on est neuf par cellule, on se fait cogner par les surveillants.

Cette fois, c’est la prison de Fresnes qui fait l’objet d’un rapport explosif. Nous recevons Adeline Hazan, contrôleure générale des lieux de privation de liberté, et Yoan Karar, surveillant membre du Syndicat National Pénitentiaire FORCE OUVRIÈRE.

CONTRE L’ÉCOLOGIE DE MARCHÉ (RADIO 50’51) ANDRÉ GORZ, LEUR ÉCOLOGIE ET LA NÔTRE Écouter

Le

« Une politique écologiste est une politique nécessairement anticapitaliste » Dés le début des années 70, André GORZ, le père spirituel de l’écologie politique, dénonçait la récupération de l’écologie par la puissance capitaliste. La COP21 a montré la totale domination des grandes entreprises sur les États. On dit merci à EDF, Exxon, BNP-Paris Bas, Chevron et tout leurs amis qui ont financé la conférence. Grâce à vous désormais les tigres ne mangeront que de la salade verte. Pour ceux qui en douteraient, nous vous proposons cette heure avec André GORZ (...)

Entretien, Daniel Mermet avec Christophe Fourel. (Archives de l’émission « À voix nue » (France Culture, Marie-France Azar, 1991).

Libérez l’entrepreneur qui est en vous ! Un reportage de Sophie Simonot Plus de patron, plus de chômage, vous en rêvez ? Un stage pour devenir freelance AbonnésÉcouter

Le

Plus de patron, plus de chômage, vous en rêvez ? Et bien c’est simple, devenez freelance ! Suivez avec nous ce stage de quatre jours et vous allez devenir « le capitaine de vous-même » ! L’Académie du freelance vous attend. Emmanuel Macron le proclame : « la France est un pays d’entrepreneurs ». Toute enthousiasmée, Sophie Simonot a voulu rencontrer cette jeunesse pleine d’avenir. Miroir aux alouettes ?