Deux heures avec Tariq Ali (2)

Le , par L’équipe de Là-bas

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Tariq Ali a été l’une des figures marquantes des mouvements révolutionnaires des années soixante. Les Rolling Stones lui dédièrent leur titre "Streetfighting Man". Essayiste et romancier, il est membre du comité de rédaction de la New Left Review et directeur des éditions Verso.
Figure de l’extrême gauche antilibérale et anti-impérialiste, il est l’auteur de plus d’une douzaine d’ouvrages sur l’histoire et la politique mondiale, parmi lesquels Le Choc des intégrismes (Textuel, 2002), Bush à Babylone. La recolonisation de l’Irak (La Fabrique, 2004), Quelque chose de pourri au Royaume-Uni. Libéralisme et Terrorisme (Raisons d’agir, 2006) et Obama s’en va-t-en guerre (La Fabrique, 2010).
Il a également co-écrit L’Histoire non dite des Etats-Unis, un livre de conversation avec Oliver Stone intitulé (Galaade, 2012).
Un entretien de Daniel Mermet avec Giv Anquetil à la traduction.

programmation musicale :


- Democratie fasciste article 5 CRT, Rockin Squat
- N.I.B, Black Sabbath
- I’m so bored with the USA, The Clash

Association France Palestine Solidarité


Les Palestiniens sont des héros qui bravent la dictature israélienne
Amira Hass, jeudi 29 décembre 2011
D’une manière éton­nante et émouvante, en dépit de riva­lités internes, d’une répar­tition injuste du fardeau, de mani­fes­ta­tions d’ignorance et d’opportunisme, et de leaders déce­vants, la dic­tature israé­lienne a rendu les Pales­ti­niens plus solides et plus solidaires.
http://www.france-palestine.org/Les-Palestiniens-sont-des-heros

Écouter l'émission

  • 15:04:41 - 1/12

    - MP3 -

  • 15:09:41 - 2/12

    - MP3 -

  • 15:14:41 - 3/12

    - MP3 -

  • 15:19:41 - 4/12

    - MP3 -

  • 15:24:41 - 5/12

    - MP3 -

  • 15:29:41 - 6/12

    - MP3 -

  • 15:34:41 - 7/12

    - MP3 -

  • 15:39:41 - 8/12

    - MP3 -

  • 15:44:41 - 9/12

    - MP3 -

  • 15:49:41 - 10/12

    - MP3 -

  • 15:54:41 - 11/12

    - MP3 -

  • 15:59:41 - 12/12

    - MP3 -

  • 16:04:41 - 13/12

    - MP3 -

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

Dernières publis

Une sélection :

La bataille des retraites est lancée. Un entretien de Jérémie Younes avec Christophe Ramaux Comment Macron va baisser nos retraites AbonnésVoir

Le

Après la casse du code du travail et de la SNCF, la suppression des cotisations salariales et de l’impôt de solidarité sur la fortune, la prochaine grande régression sociale que nous propose Emmanuel Macron consiste à « réformer », une nouvelle fois, notre système de retraites. Ou plutôt, à l’affaiblir, afin de préparer l’entrée des compagnies d’assurance privées.

Avec Gérard Filoche Macron fait payer les mesures « gilets jaunes » par la Sécu ! AbonnésÉcouter

Le

Vous vous souvenez des quelques mesures « lâchées » par Emmanuel Macron, début décembre 2018, pour tenter de calmer les « gilets jaunes » ? Hausse de la prime d’activité, exonération des cotisations salariales sur les heures supplémentaires, baisse de la contribution sociale généralisée (CSG) sur les retraites inférieures à 2 000 euros… Ce mardi 20 octobre, presque un an après, l’Assemblée nationale va voter le budget 2020 de la Sécurité sociale. Et que découvre-t-on, à l’article 3 du budget ? C’est la Sécu qui va payer les mesures « gilets jaunes » !

Reportage aux urgences de Chinon Colère dans le cathéter AbonnésÉcouter

Le

Les urgences hospitalières sont en grève depuis la mi-mars : un mouvement de grande ampleur lancé hors syndicats par le collectif L’Inter-Urgences, constitué notamment de jeunes professionnels du milieu hospitalier. Plus de 150 établissements sont mobilisés à travers la France. 10 000 nouvelles embauches, un salaire mensuel revalorisé de 300 euros : ce sont les principales revendications des urgentistes en grève. Notre reporter Dillah Teibi a passé quelques jours dans le service des urgences de l’hôpital de Chinon.