Kosovo, le bénéfice du doute

Le , par L’équipe de Là-bas

Cet article vous est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis uniquement financé par les abonnements. Sans vous, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Pour les médias nous sommes tous des poissons rouges. Il suffit au poisson rouge de faire un seul tour dans son aquarium pour tout oublier. Du jour au lendemain, nous oublions. C’est l’ardoise magique, on écrit, on dessine, et hop, on efface tout et on recommence. Consensuel et sans suite. Vous voulez une preuve ? Le Kosovo. Qui se souvient de 1999, cette guerre "juste", cette "guerre humanitaire" soutenue avec l’enthousiasme unanime des médias pris dans la glu compassionnelle ? Durant 78 jours au printemps 1999, l’Alliance emmenée par les États-Unis allait bombarder la Serbie (y compris le Kosovo). "Ce n’est pas une guerre, ce sont des frappes menées au nom du droit", déclarait le premier ministre Lionel Jospin.
Émettre un doute, soulever une critique faisait immédiatement de vous un "rouge-brun", un allié de Milošević et d’Hitler réunis. Bien peu s’aventurèrent à prendre l’autoroute médiatique à contresens. Et depuis, quatorze ans plus tard, quelles ont été les suites, qu’est devenu le Kosovo ? Un état mafieux dont les dirigeants sont mêlés à tous les trafics du crime organisé à commencer par cette monstrueuse affaire de trafic d’organes, dans laquelle de hautes personnalités kosovares viennent d’être condamnées.
De cette dérive mafieuse, la communauté internationale n’a pas pu ne pas être informée. Mais "ni Washington , ni Paris, n’ont voulu désavouer leurs anciens protégés" . C’est ce qu’affirme Pierre Péan dans le livre qu’il vient de publier KOSOVO, UNE GUERRE "JUSTE" POUR UN ÉTAT MAFIEUX. C’est lui que nous rencontrons aujourd’hui avec un retour sur les reportages de LA-BAS de mai 1999.
Entretien Daniel Mermet
France Inter, 15 heures

Écouter l'émission

L'équipe de Là-bas attend vos commentaires ci-dessous !

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre... Vos conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Rendez-vous le 25 avril pour un café repaire exceptionnel à Liffré en présence de membres de l’association France Palestine 35. Nous parlerons avec eux, évidemment, de la situation à Gaza et en Cisjordanie.

    Liffré

Dernières publis

Une sélection :

Retrouvez toutes nos émissions depuis 2012 sur Notre-Dame-des-Landes Lire

Le

À l’heure du réchauffement climatique et de la destruction acharnée de l’environnement, c’est un affrontement planétaire entre l’avidité mortelle du capitalisme face à la simple survie de ce monde. C’est la planète toute entière qui est la zone à défendre. Retrouvez notre dossier spécial ZAD, avec toutes nos émissions depuis 2012 :

Un reportage de Dillah Teibi et Jonathan Duong La SNCF fête les 80 ans de sa nationalisation… sans les cheminots (ou presque) AbonnésVoir

Le

« Personne ne pense à privatiser la SNCF ! » C’est la ministre Élisabeth Borne qui nous l’affirme lors de ce joyeux anniversaire pour les 80 ans de la SNCF. Joyeux ? Heu, disons modérément pour les cheminots de la CGT et de SUD-Rail qui se sont invités un peu rudement à la fête ce lundi 12 mars dans un contexte de tensions, depuis les déclarations du Premier ministre Édouard Philippe contre le statut des cheminots et la remise du rapport Spinetta.

LÀ-BAS Hebdo n°53, avec Eva JOLY ILS ONT DES MILLIARDS, NOUS SOMMES DES MILLIONS ! Écouter

Le

Chaque année, ils nous volent 80 milliards. Les évadés fiscaux ne risquent rien ou presque. Pour les poursuivre en justice, il faut l’accord du ministère des Finances, le fameux « verrou de Bercy » qui ne s’ouvre pas souvent. Il faut voir dans cette justice de classe une victoire culturelle des possédants.
Avocate, députée européenne, ancienne juge d’instruction, EVA JOLY continue le combat contre l’impunité fiscale.

Connaissez-vous Louis « Studs » Terkel ? Lire

Le

Presque inconnu en France, Studs Terkel est sans doute le plus populaire des journalistes de radio aux États-Unis. Mort en 2008 à 96 ans, il laisse une œuvre considérable, des milliers d’émissions réalisées pendant 45 ans, de 1952 à 1997, sur une radio de Chicago, WFMT.