Le grand retournement

Le , par L’équipe de Là-bas

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Emission spéciale autour du dernier film de Gérard Mordillat, "Le grand retournement", qui sortira en salles à partir de mercredi, sur un texte en alexandrins de Frédéric Lordon.
Avec Gérard Mordillat, François Morel, Frédéric Lordon et l’équipe du film.
O vous dont les oreilles sont si souvent bernées
Par ces économistes complices des banquiers
Qui collent à la finance comme cul et chemise
Et vous font avaler qu’aujourd’hui c’est la crise
On ne peut rien y faire, il faut se résigner,
Pragmatisme, endettement, compétitivité,
Avec nos grands patrons soyons plus solidaires
Ils se donnent tant de mal pour faire le bien sur terre.
Non ces économistes perroquets jargonnant
Ne vous parlerons pas du Grand Retournement
Le film de Mordillat, pour eux c’est une baffe
Une balle, une bombe, avec tout un panache
Les acteurs sont superbes, on rit tant que l’on peut !
Vous connaissez l’auteur, il vient d’chez vous Messieurs
C’est un économiste, un chercheur qui cherche
Sauf que celui ci, ce Lordon, vend la mèche,
A poil il vous met, larbins des un pour cent
qui ont tout les pouvoirs ces requins arrogants...
Vous qui avez rendu tout cela illisible
« Y’a pas d’alternative c’est écrit dans la Bible »
Attention à ce film où le peuple comprend
Ce que pourrait bien être un Grand Retournement
A la fin dans les cœurs la révolte chemine
Jusqu’où ? Et Quand ? Messieurs votre combine
Un beau soir de printemps vous pètera à la face
Vous ne gagnerez pas toujours cette lutte de classe
Vous nous direz alors « Nous allons tous aider
Ces chômeurs, ces enfants, ces maigres ouvriers,
Mais quelle est cette corde ? Dites ce que vous voulez
Que voulez vous ?
Nous ne voulons plus trop
Pleurer sur les victimes, mais pendre les bourreaux ! »
Daniel Mermet
Reportage Antoine Chao, entretien Daniel Mermet.
France Inter, 15h.

Écouter l'émission

  • 15:04:41 - 1/12

    - MP3 -

  • 15:09:42 - 2/12

    - MP3 -

  • 15:14:42 - 3/12

    - MP3 -

  • 15:19:42 - 4/12

    - MP3 -

  • 15:24:42 - 5/12

    - MP3 -

  • 15:29:42 - 6/12

    - MP3 -

  • 15:34:42 - 7/12

    - MP3 -

  • 15:39:42 - 8/12

    - MP3 -

  • 15:44:42 - 9/12

    - MP3 -

  • 15:49:42 - 10/12

    - MP3 -

  • 15:54:42 - 11/12

    - MP3 -

  • 15:59:42 - 12/12

    - MP3 -

  • 16:04:42 - 13/12

    - MP3 -

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Spécial infogrèveEnvoyez vos infos à infogreve@la-bas.org

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Macron, quand tu tires la chasse, pense à eux ! « MISÉRABLES ÉGOUTIERS » AbonnésVoir

Le

« Misérables égoutiers ! » C’est comme ça que l’avocat Richard Malka qualifie ceux qui ont publié les photos de son client Benjamin Griveaux. Une insulte pour les égoutiers, au moment même où ils se battent contre la réforme des retraites qui va repousser l’âge du départ, alors que les risques et la pénibilité de leur métier sont depuis longtemps reconnus. Un reportage avec les égoutiers en lutte contre ce mépris révoltant.

Hommage à Daniel Bensaïd en sept podcasts (ÉPISODE 07) Pour un socialisme du XXIe siècle Accès libreÉcouter

Le

« Si le postier et le philosophe sortent un livre et appellent à prendre parti, c’est qu’un grand évènement va se produire ! » Le 5 février 2009, Olivier Besancenot et Daniel Bensaïd étaient dans Là-bas si j’y suis pour parler de la refondation de la Ligue Communiste Révolutionnaire, qui se transformait alors en NPA, le Nouveau Parti Anticapitaliste. « Je reviendrai et je serai des millions ! »