Rencontre avec Zygmunt Bauman

La vie est devenue liquide

Le , par Là-bas

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

A 87 ans, Zigmunt Bauman est une des figures majeures de la sociologie contemporaine. Traduit dans le monde entier, sa pensée lucide et stimulante est beaucoup moins connue en France. Une découverte pour beaucoup d’entre nous.

Écouter l'émission

  • 15:04:41 - 1/12

    - MP3 -

  • 15:09:42 - 2/12

    - MP3 -

  • 15:14:42 - 3/12

    - MP3 -

  • 15:19:42 - 4/12

    - MP3 -

  • 15:24:42 - 5/12

    - MP3 -

  • 15:29:42 - 6/12

    - MP3 -

  • 15:34:42 - 7/12

    - MP3 -

  • 15:39:42 - 8/12

    - MP3 -

  • 15:44:42 - 9/12

    - MP3 -

  • 15:49:42 - 10/12

    - MP3 -

  • 15:54:42 - 11/12

    - MP3 -

  • 15:59:42 - 12/12

    - MP3 -

  • 16:04:42 - 13/12

    - MP3 -

Né en Pologne en 1925, Zigmunt Bauman a vécu les épisodes les plus barbares dans la civilisation occidentale la plus accomplie. Fuyant l’antisémitisme il se retrouve officier dans l’Armée Rouge lors de la libération de Berlin en 1945. Il enseigne la sociologie à l’université de Varsovie qu’il fuit en 1968 suite à des persécutions antisémites. Il s’installe et il enseigne à Leeds où nous le retrouvons aujourd’hui.
Il évoque ses recherches. Dans "Modernité et Holocauste"(1989) il déconstruit les mythes du génocide des Juifs. L’Holocauste s’isncrit dans la rationalité industrielle qui caractérise l’occident.
Aujourd’hui pour Zygmunt Bauman, le capitalisme mondialisé nous impose une époque « liquide ». Devant la liberté absolue des marchés, les êtres humains perdent tout repaire, toute attache, toute solidarité. L’incertitude se transforme en peur généralisée. L’humiliation remplace l’exploitation.

Entretien Daniel Mermet, traduction Giv Anquetil.
France Inter 15 heures, mardi 15 et mercredi 16 janvier 2013

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Un entretien avec FRANÇOIS CUSSET, historien des idées, VIDÉO et PODCAST WOKE, c’est quoi ? Un fantasme des réactionnaires en quête d’ennemi… AbonnésVoir

Le

WOKE ? C’est quoi donc ? Bien peu le savent. Selon une enquête IFOP de février 2021, 14 % en ont « entendu parler » et à peine 6 % en connaissent le sens. Pourtant, toute la droite réactionnaire s’époumone contre ce fléau qui détruit notre grande civilisation. Oui, nous sommes en guerre et vous ne le savez même pas.

Guadeloupe, la violence vient de loin. Reportages sur les massacres de mai 1967 à Pointe-à-Pitre. 2 PODCASTS à écouter. Guadeloupe : quand les nègres auront faim ils reprendront le travail ! AbonnésÉcouter

Le

C’est la phrase qui a déclenché les émeutes en Guadeloupe. Les grévistes demandaient une augmentation de 2,5%. Le pouvoir a fait tirer dans le tas. Bilan : au moins 80 morts. Christiane Taubira a parlé de 100 morts.
C’était en mai 1967 à Pointe-à-Pitre. Un massacre passé sous silence en métropole, mais en Guadeloupe on s’en souvient. On se souvient de cette violence-là et des autres, la colère d’aujourd’hui vient de loin.