Monsieur tout blanc (2)

Le , par L’équipe de Là-bas

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Scandales financiers, procès pour pédophilie, affaires révélées par VATILEAKS, ont comprend que les catholiques espèrent que le nouveau Pape François saura faire le ménage au Vatican. Mais il y a un petit bruit de casserole que les uns n’entendent pas du tout alors que d’autres en font un tintamarre.
Il ne s’agit pas des positions du Père Bergoglio contre l’avortement, même en cas de viol, ni de sa croisade contre le mariage homosexuel « une prétention de détruire le plan de Dieu » et rien d’autre que « le dessein du Démon responsable du péché en ce monde qui cherche sournoisement à détruire l’image de Dieu », non, il s’agit de son attitude lors de la dictature en Argentine (1976-1983).
L’Église en argentine fut entièrement engagée auprès des généraux et des tortionnaires. Parfaitement informé à la tête de l’Ordre des Jésuites, le père Bergoglio n’a émis aucune condamnation ni même aucune critique de la dictature. Pire, il a retiré la protection de l’Église à deux jésuites engagés dans les quartiers pauvres, ce qui a entraîné leur arrestation avec torture et emprisonnement.
C’est ce qu’affirment chercheurs et témoins qui produisent un accablant faisceau de preuves. Mais pour l’instant, ce que l’on peut appeler « l’état de grâce » dont bénéficie le Pape François, étouffe le bruit de ces lointaines casseroles.
Définitivement ?
Enquête Antoine Chao, Giv Anquetil, Daniel Mermet.

Invités :


- Horacio Verbitsky
- Sophie Thonon

Archives :


- Les escadrons de la mort, l’école française, Marie-Monique Robin (2003, un DVD Arte Editions)
- Là-bas si j’y suis, 19/12/1995
- Là-bas si j’y suis, 01/01/1996

Programmation musicale :


- Didier Super : "Le Club des Catholiques"

Écouter l'émission

  • 15:04:42 - 1/12

    - MP3 -

  • 15:09:42 - 2/12

    - MP3 -

  • 15:14:42 - 3/12

    - MP3 -

  • 15:19:42 - 4/12

    - MP3 -

  • 15:24:42 - 5/12

    - MP3 -

  • 15:29:42 - 6/12

    - MP3 -

  • 15:34:42 - 7/12

    - MP3 -

  • 15:39:42 - 8/12

    - MP3 -

  • 15:44:42 - 9/12

    - MP3 -

  • 15:49:42 - 10/12

    - MP3 -

  • 15:54:42 - 11/12

    - MP3 -

  • 15:59:42 - 12/12

    - MP3 -

  • 16:04:42 - 13/12

    - MP3 -

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Spécial infogrèveEnvoyez vos infos à infogreve@la-bas.org

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Macron, quand tu tires la chasse, pense à eux ! « MISÉRABLES ÉGOUTIERS » AbonnésVoir

Le

« Misérables égoutiers ! » C’est comme ça que l’avocat Richard Malka qualifie ceux qui ont publié les photos de son client Benjamin Griveaux. Une insulte pour les égoutiers, au moment même où ils se battent contre la réforme des retraites qui va repousser l’âge du départ, alors que les risques et la pénibilité de leur métier sont depuis longtemps reconnus. Un reportage avec les égoutiers en lutte contre ce mépris révoltant.

Hommage à Daniel Bensaïd en sept podcasts (ÉPISODE 07) Pour un socialisme du XXIe siècle Accès libreÉcouter

Le

« Si le postier et le philosophe sortent un livre et appellent à prendre parti, c’est qu’un grand évènement va se produire ! » Le 5 février 2009, Olivier Besancenot et Daniel Bensaïd étaient dans Là-bas si j’y suis pour parler de la refondation de la Ligue Communiste Révolutionnaire, qui se transformait alors en NPA, le Nouveau Parti Anticapitaliste. « Je reviendrai et je serai des millions ! »