La décennie - le cauchemar des années 80 (V) : 1986-1988

Le , par L’équipe de Là-bas

Cet article vous est offert, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis ne vit que grâce à vos abonnements. Sans vous, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

En France, le centre a toujours été à droite" (François Mitterrand... avant).
Le marché commun vient au monde. Pourtant, même au pays de la mondialisation bien heureuse et malgré la promesse de la réconciliation « des extrêmes » grâce au « centrisme » politique, la violence ressurgit. De toutes parts.
Violence physique tout d’abord. Celle des « pelotons voltigeurs » de Charles Pasqua, qui tabasseront le jeune Malek Oussekine, décédé de ses blessures le 6 décembre 1986.
Violence symbolique aussi. Celle du « bon vieux mépris social » de droite qui reprend du poil de la bête, illustré par les propos de Louis Pauwels, du Figaro, dénonçant chez les « jeunes défavorisés », une forme de « sida mental ».
Violence sociale, encore. Encore et toujours.
De 1980 à 1985, le chômage passe de 700 000 à 2 500 000 alors que la part des salaires dans la valeur ajoutée (qui avait augmenté dans les années 70) passe de 71,8 % en 1981 à 62,4% en 1990.
Mais qu’on se rassure : le Téléthon français fait mieux que son homologue américain...
Nouvelle version d’une émission préparée par Renaud Lambert, diffusée en avril 2007.

Programmation musicale :


- La Mano Negra : "Mala Vida"
- The Pixies : "Where is my mind"

A réécouter sur La-bas.org :


- « Vive la crise : pédagogie de la soumission », le 26 juin 2006
- « Libération - de Sartre à Rothschild », actualisée le 15 janvier 2007

A lire :


- Lettre ouverte à ceux qui sont passés du Col Mao au Rotary, de Guy Hocquenghem
- La décennie, le cauchemar des années 80, de François Cusset
- Le grand bond arrière et Quand la gauche essayait, de Serge Halimi
- Et la vertu sauvera le monde et Fonds de pension, piège à cons, de Frédéric Lordon
- Journalistes précaires - Journalistes au quotidien, sous la direction d’Alain Accardo, avec une longue contribution de Gilles Balbastre
- Libération - de Sartre à Rothschild, de Pierre Rimbert

Et aussi :


- D’une révolution conservatrice et de ses effes sur la gauche française, de Didier Eribon
- Une nouvelle vassalité : Contribution à une histoire politique des années 1980, d’André Bellon

Écouter l'émission

L'équipe de Là-bas attend vos commentaires ci-dessous !

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Les Rendez-vous des Repaires

  • Les jeux olympiques 2024 à Paris : quels sont les gagnants et les perdants dans cette affaire ? Voici l’occasion de s’informer à travers quelques vidéos et de débattre ensemble sur ce thème, autour d’un verre. Mercredi 17 janvier, 20h, Bar l’Entre-temps, 12, avenue François-Mitterrand, (...)

    Liffré

  • Loi Travail, élections en Catalogne, Notre-Dame-des-Landes, Soudaqui (monnaie locale éthique et solidaire) : venez discuter, débattre, boire et manger autour de ces sujets ce jeudi 18 Janvier au café repaire de Villefranche-de-Conflent, à partir de 18h30 (...)

    Villefranche de conflent

Dernières publis

Une sélection :

Les prisons sont pleines mais elles sont vides de sens. Un rapport sur l’horreur carcérale PRISON DE FRESNES, T’ES MOINS QU’UN RAT AbonnésVoir

Le

On marche dans la merde de rat dans la prison, il y en a partout, on est bouffé par les poux et les punaises de lits, la bouffe est pourrie, on est neuf par cellule, on se fait cogner par les surveillants.

Cette fois, c’est la prison de Fresnes qui fait l’objet d’un rapport explosif. Nous recevons Adeline Hazan, contrôleure générale des lieux de privation de liberté, et Yoan Karar, surveillant membre du Syndicat National Pénitentiaire FORCE OUVRIÈRE.

CONTRE L’ÉCOLOGIE DE MARCHÉ (RADIO 50’51) ANDRÉ GORZ, LEUR ÉCOLOGIE ET LA NÔTRE Écouter

Le

« Une politique écologiste est une politique nécessairement anticapitaliste » Dés le début des années 70, André GORZ, le père spirituel de l’écologie politique, dénonçait la récupération de l’écologie par la puissance capitaliste. La COP21 a montré la totale domination des grandes entreprises sur les États. On dit merci à EDF, Exxon, BNP-Paris Bas, Chevron et tout leurs amis qui ont financé la conférence. Grâce à vous désormais les tigres ne mangeront que de la salade verte. Pour ceux qui en douteraient, nous vous proposons cette heure avec André GORZ (...)

Entretien, Daniel Mermet avec Christophe Fourel. (Archives de l’émission « À voix nue » (France Culture, Marie-France Azar, 1991).

Les Décodeurs déconnent sur Mélenchon AbonnésVoir

Le

Le gaz, les timbres, les colis, les assurances, les complémentaires santé, les amendes pour stationnement… tout augmente au 1er janvier ! Tout ? Non ! Pas l’impôt sur la fortune, qui rapetisse en un impôt sur la seule fortune immobilière, l’IFI, faisant au passage un cadeau de 150 millions d’euros aux cent foyers fiscaux français les plus riches.