La Libye, l’espoir et le chaos (I)

Le , par L’équipe de Là-bas

Cet article vous est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis uniquement financé par les abonnements. Sans vous, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Aujourd’hui toute la Libye regarde du côté de l’Egypte où l’islamiste Mohamed Morsi, vient d’être élu ce dimanche 24 juin. Dans quelques jours la Libye va voter, a son tour, le 7 juillet, élection de l’assemblée constituante. Dans nos médias, l’engouement pour le "printemps arabe" est retombé.
En Libye, jusqu’à la mort de Khadafi, le 20 octobre 2011, tout était simple, il y avait, les bons, les méchants, et nous, l’occident, du côté des gentils opprimés.
Mais après ? C’est dans cet après que nous partons aujourd’hui. Mais autant vous le dire, nous ne revenons pas avec des idées fortes et claires. Entre les tribus, les islamistes, les milices et l’armée, les héros et les faux héros, entre l’Est et l’Ouest du pays, la côte et le désert, les Noirs et les arabes, les arabes et les berbères, les multinationales qui bavent devant le gâteau de la reconstruction (200 milliards de dollars) et tout cela avec une absence de frontière et une absence d’Etat...
Voila quelques aspects du chaos ambiants.
Mais tout le reste c’est de l’espoir.
Reportage Giv Anquetil, Patrick Haimzadeh, Daniel Mermet

Programmation musicale :


- Rap Against Gaddafi

Écouter l'émission

L'équipe de Là-bas attend vos commentaires ci-dessous !

Sur notre site

À voir

  • Guerres humanitaires ? Mensonges et intox. Un entretien de Daniel Mermet avec Rony Brauman

    La guerre humanitaire, c’est la plus jolie Abonnés

    Voir
    Le pouvoir qui part en guerre contre les fake news, c’est comme le marchand de vin qui lutterait contre les poivrots du coin. En déclarant la chasse aux petits menteurs, le gros menteur se fait passer pour Zorro. Une vieille ruse pour (...)

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre... Vos conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Le prochain Café Repaire du Conflent aura lieu le jeudi 19 avril à 19h30 (heure d’été) à Villefranche de Conflent au bar du Canigou. On y parlera de l’actualité comme c’est indiqué sur l’affiche que vous pouvez, dés maintenant, vous procurer dans le hall d’entrée de la Biocoop à (...)

    Villefranche de conflent

  • Rendez-vous le 25 avril pour un café repaire exceptionnel à Liffré en présence de membres de l’association France Palestine 35. Nous parlerons avec eux, évidemment, de la situation à Gaza et en Cisjordanie.

    Liffré

Dernières publis

Une sélection :

Retrouvez toutes nos émissions depuis 2012 sur Notre-Dame-des-Landes Lire

Le

À l’heure du réchauffement climatique et de la destruction acharnée de l’environnement, c’est un affrontement planétaire entre l’avidité mortelle du capitalisme face à la simple survie de ce monde. C’est la planète toute entière qui est la zone à défendre. Retrouvez notre dossier spécial ZAD, avec toutes nos émissions depuis 2012 :

Un reportage de Dillah Teibi et Jonathan Duong La SNCF fête les 80 ans de sa nationalisation… sans les cheminots (ou presque) AbonnésVoir

Le

« Personne ne pense à privatiser la SNCF ! » C’est la ministre Élisabeth Borne qui nous l’affirme lors de ce joyeux anniversaire pour les 80 ans de la SNCF. Joyeux ? Heu, disons modérément pour les cheminots de la CGT et de SUD-Rail qui se sont invités un peu rudement à la fête ce lundi 12 mars dans un contexte de tensions, depuis les déclarations du Premier ministre Édouard Philippe contre le statut des cheminots et la remise du rapport Spinetta.

LÀ-BAS Hebdo n°53, avec Eva JOLY ILS ONT DES MILLIARDS, NOUS SOMMES DES MILLIONS ! Écouter

Le

Chaque année, ils nous volent 80 milliards. Les évadés fiscaux ne risquent rien ou presque. Pour les poursuivre en justice, il faut l’accord du ministère des Finances, le fameux « verrou de Bercy » qui ne s’ouvre pas souvent. Il faut voir dans cette justice de classe une victoire culturelle des possédants.
Avocate, députée européenne, ancienne juge d’instruction, EVA JOLY continue le combat contre l’impunité fiscale.

Connaissez-vous Louis « Studs » Terkel ? Lire

Le

Presque inconnu en France, Studs Terkel est sans doute le plus populaire des journalistes de radio aux États-Unis. Mort en 2008 à 96 ans, il laisse une œuvre considérable, des milliers d’émissions réalisées pendant 45 ans, de 1952 à 1997, sur une radio de Chicago, WFMT.