Aux USA

De main street à wall street, le capitalisme titube (3)

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

On continue le voyage à Cleveland (Ohio), capitale du drame des saisies immobilières et des expulsions. Aujourd’hui, rencontre avec Jim Rokakis, Trésorier du Comté de Cuyahoga, qui milite pour un parc immobilier abordable et de bonne qualité pour les revenus modestes, et se bat contre les prêts prédateurs en mettant en place des programmes de prévention et d’aide à l’emprunt à très bas taux.
Et puis, on continue la sinistre tournée des maisons saisies avec le shérif du comté.
Reportage : Daniel Mermet et Giv Anquetil

Programmation musicale :


- Erykah Badu : Amerikhan promise
- Osacar Brown Jr :
- J Live : Be no slave
- 

Infos pratiques :


- PETIT RAPPEL HISTORIQUE
Voici ce que déclarait le candidat Nicolas Sarkozy en 2007, alors que la crise des subprimes touchait déjà les Etats-Unis :
« Les ménages français sont aujourd’hui les moins endettés d’Europe. Or, une économie qui ne s’endette pas suffisamment, c’est une économie qui ne croit pas en l’avenir, qui doute de ses atouts, qui a peur du lendemain. C’est pour cette raison que je souhaite développer le crédit hypothécaire pour les ménages [...]. Je propose que ceux qui ont des rémunérations modestes puissent garantir leur emprunt par la valeur de leur logement. Il faut réformer le crédit hypothécaire. Si le recours à l’hypothèque était plus facile, les banques se focaliseraient moins sur la capacité personnelle de remboursement de l’emprunteur et plus sur la valeur du bien hypothéqué. Ceci profiterait alors directement à tous ceux dont les revenus fluctuent, comme les intérimaires et de nombreux indépendants. »

Écouter l'émission

  • De main street à wall street, le capitalisme titube (3) - 14h58-15h03

    - MP3 -

  • De main street à wall street, le capitalisme titube (3) - 15h03-15h08

    - MP3 -

  • De main street à wall street, le capitalisme titube (3) - 15h08-15h13

    - MP3 -

  • De main street à wall street, le capitalisme titube (3) - 15h13-15h18

    - MP3 -

  • De main street à wall street, le capitalisme titube (3) - 15h18-15h23

    - MP3 -

  • De main street à wall street, le capitalisme titube (3) - 15h23-15h28

    - MP3 -

  • De main street à wall street, le capitalisme titube (3) - 15h28-15h33

    - MP3 -

  • De main street à wall street, le capitalisme titube (3) - 15h33-15h38

    - MP3 -

  • De main street à wall street, le capitalisme titube (3) - 15h38-15h43

    - MP3 -

  • De main street à wall street, le capitalisme titube (3) - 15h43-15h48

    - MP3 -

  • De main street à wall street, le capitalisme titube (3) - 15h48-15h53

    - MP3 -

pour cette émission

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

Sur notre site

À écouter

  • Une émission avec le journaliste américain Thomas Frank, Serge Halimi et Benoît Bréville du Monde diplomatique

    Pourquoi les riches votent à gauche ? Abonnés

    Écouter
    Pourquoi les pauvres votent à droite. C’était le titre du best-seller de Thomas Frank publié en 2008, qui se demandait pourquoi les pauvres, censés aspirer à plus de redistribution et d’égalité, votent contre leurs intérêts. Dix ans plus tard, (...)

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

JAZZ ET TÊTE DE VEAU, une belle fête pour l’AN 01 de LÀ-BAS ! Accès libreÉcouter

Le , par L’équipe de Là-bas

Nous étions plus de 200 au Lieu-Dit, jeudi pour le premier anniversaire de LA-BAS. Merci à toutes et tous pour le soutien, pour l’amitié, pour la fête, pour le jazz et pour la tête de veau. Merci à l’équipe du Lieu-dit ! Merci au Golden Jack Quintet, et Helmie Bellini et son Kongo Square. Dès vendredi matin (!), Jérôme Chelius vous a mis deux extraits de cette soirée pour régaler vos oreilles. Que du bon ! VIVA !

L’an 01 de Là-bas
[TEXTES À L’APPUI] Entretien avec Cornelius Castoriadis (novembre 1996) LE TRIOMPHE DE L’INSIGNIFIANCE Accès libreLire

Le

Il y aura vingt ans cette année, nous avons diffusé cet entretien avec Cornelius CASTORIADIS, quelques mois avant sa mort, un entretien fondamental et lumineux, qui est devenu une référence et une source d’inspiration pour beaucoup d’auditeurs de LÀ-BAS.

En voici la transcription dans la collection des TEXTES À L’APPUI que nous vous proposons désormais.

À l’occasion de la sortie du film « La Sociale », retour sur l’histoire de la Sécu Ambroise Croizat, vive la Sécu !! Accès libreÉcouter

Le

En février 2011, notre reportage sur AMBROISE CROIZAT fut une redécouverte, et pour beaucoup une découverte, du père de la Sécurité Sociale. Chacun connaît une rue qui porte ce nom, un collège, une bibliothèque, mais qui était Ambroise CROIZAT ? C’est à lui, ministre communiste à la Libération, que l’on doit la Sécurité Sociale et les retraites.

Une superbe conquête inlassablement combattue par les partisans de la loi du profit. Reportage, février 2011 : François RUFFIN, avec Michel ÉTIÉVENT, auteur du livre Ambroise Croizat ou l’invention sociale (éditions GAP, 1999).