Juin

Articles de cette rubrique

20 documents

  • Home

    Écouter
    C’était beau, c’était très très beau, au début. Il y avait la nature, l’innocence, et puis, et puis, l’homme est arrivé et il a tout gâché. C’est le thème du film de Yann Arthus-Bertrand, vu par 17 millions de personnes et diffusé dans le monde (...)
  • Rien n’est plus poétique que l’autogestion !

    Écouter
    Créée en 1921 dans la Drôme, CERALEP fabrique des isolateurs en céramique pour réseaux à haute tension. En 2000 l’usine est rachetée par un fonds de pension américain. La gestion devient opaque, les commandes fondent. Fin 2003, c’est le dépôt (...)
  • L’atelier du Non-Faire (2)

    Écouter
    Suite du reportage de Charlotte Perry à l’atelier du Non-Faire, ce lieu étonnant où l’on peint, l’on joue de la musique, et où parfois l’on ne fait simplement rien...
  • L’atelier du Non Faire

    Écouter
    Dans l’hôpital psychiatrique de Maison Blanche, à une quinzaine de kilomètres de Paris, se trouve un pavillon vraiment pas comme les autres. Au pavillon 52, où l’atelier du Non-Faire a été installé en 1983, pas de piqures, ni blouses blanches, (...)
  • Fortunes et infortunes des familles du Nord

    Écouter
    Entretien avec Gilles Balbastre, journaliste et réalisateur de documentaires, Bertrand Rothé, journaliste et enseignant, et Laurent Bonelli, sociologue, autour du documentaire de Gilles Balbastre "Fortunes et infortunes des familles du (...)
  • GREVE : pas d’émission

    Écouter
    En soutien à la grève illimitée menée par les salariés de RFI pour s’opposer à un plan social de 206 suppressions d’emplois sur environ un millier et à la fermeture de plusieurs bureaux de (...)
  • Destins croisés

    Écouter
    Entretien avec Michèle Sibony, porte parole de l’UJFP (Union Juive Française pour la Paix), et avec Michel Warchawski, écrivain, militant anticolonialiste et président du CIA (Centre d’Informations Alternatives) à Jérusalem, autour de son (...)

Dernières publis

Une sélection :

Un cours d’Autodéfense intellectuelle pour l’été Apprenez la langue de l’adversaire avec Olivier BESANCENOT AbonnésVoir

Le

Ne dites pas « cotisations sociales », dites « charges sociales », ne dites pas « vagues de licenciement », dites « plan de sauvegarde de l’emploi », ne dites pas « guichetier », dites « chargé de clientèle ». On connaît quelques-unes de ces entourloupes langagières, mais on ne mesure pas assez comment cette perversion du langage contamine les esprits et nous fait avaler l’idéologie dominante à notre insu. Contre cette violence verbale, Olivier Besancenot publie un Petit dictionnaire de la fausse monnaie politique.

[Extrait VIDÉO 08’58 + entretien RADIO 59’30]

Humanité et fermeté sont les deux mamelles de la France AbonnésVoir

Le

« C’est un projet de loi totalement équilibré. » Voilà comment le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb défend son projet de loi « Asile et immigration ». Pourtant, une trentaine d’associations ont déjà dénoncé une circulaire que le ministre de l’Intérieur souhaite maintenir : ce texte, signé par les ministres Gérard Collomb et Jacques Mézard, demande aux fonctionnaires de l’Office français de l’immigration et de l’intégration de vérifier la situation administrative des immigrés dans les centres d’hébergement d’urgence.

Aude Lancelin reçoit Arthur Messaud, de la Quadrature du Net Google et Facebook contre la démocratie AbonnésVoir

Le

Difficile de mobiliser les citoyens sur la question de la protection des données personnelles, ou des dangers que font courir aux libertés publiques des géants du web comme Google ou Facebook. C’est ce que tente de faire La Quadrature du Net, association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet, qui intervient depuis 2008 dans les débats concernant la liberté d’expression, le droit d’auteur, ou encore de la régulation des télécoms.

Travailler beaucoup moins, beaucoup mieux. SANS EMPLOI (Raphaël Liogier) Revenu universel ? Le POUR AbonnésÉcouter

Le

Vous hésitez entre Macron le révolutionnaire et Valls le révolté ? Voici un peu d’air frais pour vous sortir de ce captivant dilemme, un air de retour du droit à la paresse. Car, oui, nous en faisons de plus en plus en en faisant de moins en moins. C’est une constante dans l’histoire, de l’invention de la roue jusqu’à la révolution numérique, nous avons cherché à nous libérer de la torture du travail.

Aujourd’hui, pour la première fois dans l’histoire, nous produisons suffisamment de richesses pour satisfaire tous les besoins humains. Une excellente nouvelle, non ?