En Italie

Italie, le laboratoire du pire ? (2/7) La Padanie

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

« Nati per rubare » (nés pour voler). En juillet dernier, ce titre s’étalait à la Une de Panorama, un hebdomadaire pro-Berlusconi. « A peine sont-ils nés qu’on les dresse pour voler, détrousser, mendier. Et s’ils n’obéissent pas , ce sont des coups et des violences. »
Les nationalistes xénophobes de la Ligue du Nord ont deux bêtes noires : les Roms et Rome.
De bien brave gens.
Un reportage de Daniel Mermet et Francesco Giorgini

Programmation musicale :


 Roy Paci et Aretuska : Yettaboom
 Gianmaria Testa : Tela di ragno
 Edouardo Bennato : Viva la guerra

Agenda :


 PROCES SPECTACLE, par la Compagnie Jolie Môme
du 06 novembre au 07 décembre
Prométhée : enchaîné... Lilith : balancée dans la Géhenne... Spartacus : éparpillé sur le champ de bataille... Et ça ne s’est pas arrêté là... ...De tous temps, femmes et hommes qui se battaient pour changer le monde en ont vécu de belles !
Vraiment, de nos jours, les peines manquent de panache !
Ce ne sont pourtant pas les procès contre des militants associatifs, politiques ou syndicaux ou des citoyens indociles qui manquent. Mais ces poursuites ne sont pas coordonnées, pas optimisées... et finissent par encombrer les tribunaux.
La Compagnie Jolie Môme soucieuse de désengorger la justice prend le problème à bras le corps et vous offre jsuqu’au 7 décembre LE PROCES DU MILITANTISME !
Dans la salle d’audience, magistrats et auxiliaires de justice font scrupuleusement leur travail. A la barre se succèdent les témoins. Ils vont nous aider à traverser l’Histoire, les histoires et nous ramener à l’actualité.
Chaque jour une personnalité différente intervient dans le spectacle sur son thème favori. Charge au tribunal de l’intégrer au débat, de tirer le meilleur de son témoignage...
infos pratiques : Jusqu’au 7 décembre 2008 Jeudi, vendredi, samedi à 20h30. Dimanche à 16h
Réservations recommandées au 01 49 98 39 20
Restauration légère et buvette avant le spectacle.
Tarifs 18 et 10 euros
La Belle Etoile 14 rue Saint-Just La Plaine - Saint-Denis (93)
M° Porte de La Chapelle puis 15mn à pied ou 5mn en bus 153/302 arrêt Eglise de La Plaine

Emission du mardi 02 décembre 2008

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Avec Éric Hazan, qui publie « Le tumulte de Paris » (La Fabrique) Éric Hazan : « Le danger, c’est que la Commune perde son sens révolutionnaire pour devenir une image d’Épinal » AbonnésÉcouter

Le

À Belleville, dans les rues où se tenaient les dernières barricades de la Commune de Paris, l’écrivain et éditeur Éric Hazan rend hommage aux insurgés, et remet les récupérateurs de mémoire à leur place. Cent-cinquantenaire de la Commune oblige, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a décidé de commémorer l’événement en grande pompe, à grand renfort de cérémonies officielles, du 18 mars au 28 mai. Le programme a même un nom : « Nous la Commune ! », et il a été vigoureusement dénoncé par les élus de droite au conseil de Paris… « Nous », vraiment ? Il ne faudrait pas que la mémoire de la Commune de Paris, à l’occasion de cet anniversaire, passe pour lisse, neutre, et finalement consensuelle.

Un entretien de Daniel Mermet avec John Shipton, le père de Julian Assange. VIDÉO et radio (PODCAST) LIBÉREZ ASSANGE ! LIBÉREZ PROMÉTHÉE ! La France doit accorder l’asile à Julian Assange AbonnésVoir

Le

La Haute-Cour de Londres a annulé, ce vendredi 10 décembre, une première décision qui empêchait l’extradition de Julian Assange aux États-Unis. La justice britannique devra donc statuer à nouveau sur la requête des États-Unis, qui veulent juger le fondateur de WikiLeaks pour avoir diffusé des documents confidentiels repris par les médias du monde entier. Aux États-Unis, Julian Assange risquerait 175 années de prison. Comment sauver Assange ? Il faut que la France lui accorde l’asile ! C’est ce que réclament beacuoup de ses soutiens, dont son père John Shipton, que nous avons rencontré le mois dernier lors de son passage à Paris.