Santé

Nous ne sommes pas coupables d’être malades (2) !

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Créé en 1945, la Sécurité Sociale repose sur le principe de solidarité : patrons, employés, cotisent au bénéfice des malades.
Qui sait quand il va tomber malade ? Doit-on payer le prix fort parce que l’on serait responsable, voir coupable, de sa maladie ?
C’est ce que semble insinuer le principe des franchises médicales : tout malade est soupçonné de fraude ... il faut le responsabiliser !
Retour sur le mythe du "trou" de la Sécu...

Lien :


- Appel contre les franchises
Pour signer la pétition contre les franchises médicales...

Programmation musicale :


- Les Goristes : T’as mal où ?
- André Minvielle : Barataclau

Livres :


- Christian Lehmann
Les fossoyeurs
éditeur : Privé
- Julien Duval
Le mythe du "trou" de la sécu
éditeur : Raisons d’agir

Écouter l'émission

  • Emission du mercredi 23 avril 2008 - 15h03-15h08

    - MP3 -

  • Emission du mercredi 23 avril 2008 - 15h08-15h13

    - MP3 -

  • Emission du mercredi 23 avril 2008 - 15h13-15h18

    - MP3 -

  • Emission du mercredi 23 avril 2008 - 15h18-15h23

    - MP3 -

  • Emission du mercredi 23 avril 2008 - 15h23-15h28

    - MP3 -

  • Emission du mercredi 23 avril 2008 - 15h28-15h33

    - MP3 -

  • Emission du mercredi 23 avril 2008 - 15h33-15h38

    - MP3 -

  • Emission du mercredi 23 avril 2008 - 15h38-15h43

    - MP3 -

  • Emission du mercredi 23 avril 2008 - 15h43-15h48

    - MP3 -

  • Emission du mercredi 23 avril 2008 - 15h48-15h53

    - MP3 -

  • Emission du mercredi 23 avril 2008 - 15h53-15h58

    - MP3 -

  • Emission du mercredi 23 avril 2008 - 15h58-16h03

    - MP3 -

.

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Tranches de France : la nouvelle série de Rencontres de Sophie en dix épisodes Et vous, si vous étiez maire, vous feriez quoi ? [INTÉGRALE] AbonnésÉcouter

Le

C’était il y a des siècles, au début de mars dernier, dans le monde d’avant. C’est là où nous retournons aujourd’hui avec Sophie pour les élections municipales avec une question : et vous, si vous étiez maire, vous feriez quoi ? La Covid est arrivée et nous a fait taire, mais la question est restée et les réponses surtout. Les voilà. Et voilà une nouvelle série de croquis sonores dont Sophie a le secret. Si différents, si proches, si surprenants souvent, modestes et géniaux toujours. Une série de dix podcasts de Sophie Simonot.

Dialogue Clémentine AUTAIN / Alain GRESH LE COMPLOT ISLAMO-GAUCHISTE AbonnésÉcouter

Le

D’où vient le terrorisme ? De Clémentine Autain et de ses semblables, les islamo-gauchistes. Voilà l’ennemi, voilà le combat du premier ministre Manuel Valls contre, dit-il, « ces capitulations, ces ambiguïtés avec les Indigènes de la République, les discussions avec Mme Clémentine Autain et Tariq Ramadan, ambiguïtés entretenues qui forment le terreau de la violence et de la radicalisation. »

Les profiteurs d’abîme. Message d’une prof de français Accès libreLire

Le

« Ne me secouez pas. Je suis plein de larmes », disait Henri Calet. Le pays entier est sous le choc, et faire ce métier de comprendre et de faire comprendre est impossible aujourd’hui. « Expliquer, c’est excuser ». La raison n’est pas de saison, il y a un temps pour la décence et le silence. Mais les profiteurs d’abîme n’attendent pas. Les gros médias se surpassent et la plupart des personnages politiques, des sanglots dans la voix, ne reculent devant rien pour racoler des voix en enfonçant une haine profonde dans le pays.