Années 80

La décennie - le cauchemar des années 80 (4) : 1985-1986

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Une émission préparée par Renaud Lambert
La « nouvelle gauche » devient « moderne ». En clair, elle reprend les idées de « la vieille droite ».
Impensable ?
Peut-être, mais pas autant que le projet de la « nouvelle droite », inspirée, toujours, par les « pays qui gagnent », les Etats-Unis et le Royaume-Uni : « mettre la barre à droite ». Pour beaucoup, cela tient de la gageure, mais le gouvernement Chirac saurait montrer qu’en termes de « libéralisme », l’impensable est à sa portée.
Reste à rallier « le peuple » aux nouvelles valeurs : après « la morale » et « l’éthique » de SOS Racisme, voici celle de l’argent. L’argent qui libère, l’argent qu’il faut protéger de ses « ennemis », l’argent, comme ultime lien social.
Alors l’on devient « actionnaire » comme on était « citoyen ». L’on participe à la « vie de l’entreprise » comme on s’impliquait dans celle de la « Cité ». L’argent sépare le bon grain de l’ivraie, les « gagnants » des « perdants », ceux qui prennent des risques, de ceux qui s’attachent à leurs « privilèges ».
Quelques années plus tard, pourtant - alors que l’économie « libéralisée » renouera avec les accros oubliés du capitalisme dérégulé -, les cracks boursiers ne manqueront pas de grossir les rangs des « perdants »... y compris dans les rangs des « boursicoteurs modernes ».

A réécouter sur La-bas.org :


- « Vive la crise : pédagogie de la soumission », le 26 juin 2006
- « Libération - de Sartre à Rothschild », actualisée le 15 janvier 2007

A lire :


- Lettre ouverte à ceux qui sont passés du Col Mao au Rotary, de Guy Hocquenghem
- La décennie, le cauchemar des années 80, de François Cusset
- Le grand bond arrière et Quand la gauche essayait, de Serge Halimi
- Et la vertu sauvera le monde et Fonds de pension, piège à cons, de Frédéric Lordon
- Journalistes précaires - Journalistes au quotidien, sous la direction d’Alain Accardo, avec une longue contribution de Gilles Balbastre
- Libération - de Sartre à Rothschild, de Pierre Rimbert

Et aussi :


- D’une révolution conservatrice et de ses effes sur la gauche française, de Didier Eribon
- Une nouvelle vassalité : Contribution à une histoire politique des années 1980, d’André Bellon

Écouter l'émission

  • Sarkozy et la génétique - Philippe P

    - MP3 -

  • Réaction aux attentats en Algérie - répondeur

    - MP3 -

  • Machines à voter au Mans - répondeur

    - MP3 -

  • Soutien à un Camerounais expulsable - répondeur

    - MP3 -

  • Défenseur de Margaret Thatcher - répondeur

    - MP3 -

  • Le cauchemar des années 80 - Daniel Mermet

    - MP3 -

  • A Boston avec Z Net - Daniel Mermet

    - MP3 -

  • Parachute doreé de Noël Forgeard - répondeur

    - MP3 -

  • Lutte contre les parachutes dorés - répondeur

    - MP3 -

  • Générique

    - MP3 -

  • La décennie - le cauchemar des années 80 (4) - 1985-1986

    - MP3 -

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

DÉSENTUBAGE. Un démontage d’une émission de Tébéo-TébéSud Heureusement que tous les journalistes ne font pas comme Inès Léraud ! AbonnésVoir

Le

Depuis des années, Inès Léraud enquête sur les horreurs de l’agroalimentaire en Bretagne. Pas facile. Ce beau monde est très malin pour s’entourer de silences et de connivences. Il faut de l’entêtement et du temps. Pour être têtue, elle est têtue, Inès. On la connaît, c’est une ancienne modeste et géniale de Là-bas. Et pour avoir le temps, elle s’est installée pendant quatre ans dans un village au cœur de la Bretagne.

Rencontre avec l’archéologue britannique David Wengrow, qui publie une « nouvelle histoire de l’humanité » avec David Graeber Et si l’histoire de l’humanité n’était pas celle que vous croyiez ? AbonnésÉcouter

Le

Et si l’histoire de l’humanité n’était pas celle que vous croyiez ? C’est la promesse ambitieuse du dernier livre de David Graeber, Au commencement était… Une nouvelle histoire de l’humanité. Anthropologue et anarchiste britannique, David Graeber est connu aux États-Unis pour son engagement dans le mouvement Occupy Wall Street. En France, on se souvient de lui pour ses travaux sur l’histoire de la dette (Dette : 5 000 ans d’histoire), sur la bureaucratie (Bureaucratie, l’utopie des règles) et sur les boulots à la con (« bullshits jobs »). Avant de mourir d’une maladie en 2020, David Graeber avait eu le temps de terminer cette nouvelle histoire de l’humanité avec l’archéologue David Wengrow.

Première guerre mondiale : la mémoire des auditeurs de Là-bas. Un reportage de Thierry Scharf (2002) Les lettres de Craonne Accès libreÉcouter

Le

En novembre 1998, Là-bas si j’y suis avait proposé aux auditeurs une série d’émissions pour commémorer la 1ère Guerre mondiale et les centaines de milliers de sacrifiés de cette Grande boucherie. Quatre émissions qui ont beaucoup marqué les auditeurs, à la suite desquelles nous avions reçu des dizaines de témoignages, de lettres manuscrites, de messages sur le répondeur. Une avalanche de souvenirs que (...)