On attend vos messages au 01 85 08 37 37

Le répondeur, semaine du 15 mai

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Jeudi 18 mai :

Le répondeur du jeudi 18 mai

Mercredi 17 mai :

Le répondeur du mercredi 17 mai

Mardi 16 mai :

Le répondeur du mardi 16 mai

Lundi 15 mai :

Le répondeur du lundi 15 mai

Jeudi 18 mai, 10h46

Salut Daniel,

Petite réflexion : peut-on voter Jean-Luc Mélenchon à deux reprises, 2012 et 2017, et être ministre de l’écologie dans le gouvernement d’Édouard Philippe sous l’actuel président Emmanuel Macron ? Peut-on voter Mélenchon et être ministre de l’écologie ?

Eh ben... On se demande s’il y a des personnes qui jouent pas leur dernière carte... Surtout qu’entre les deux tours, [Nicolas Hulot] avait dit lors un débat télévisé sur France 2 : « Rien ne va changer. Rien ne va changer, c’est toujours la même direction, le débat sur l’écologie est absent. » C’était une soirée où il y avait l’avocat Dupond-Moretti, Natacha Polony etc. Et il avait dit « rien ne va changer ». Voilà. 15 jours après, il accepte. 15 jours après, il accepte

Là-dessus, deux réflexions qu’on peut se poser. Est-ce qu’Emmanuel Macron ne se sert pas de Nicolas Hulot pour avoir un soutien populaire afin d’avoir une majorité à l’Assemblée Nationale ? Peut-être. Donc lui et Laura Flessel ; mais encore Laura Flessel, la championne olympique, elle est connue mais pas trop, on va dire ça comme ça. Mais Hulot est très connu, donc est-ce qu’il se sert de Hulot pour avoir un soutien populaire ? Peut-être.
Mais, par hasard, est-ce que Nicolas Hulot a accepté en échange du retrait du projet d’aéroport Notre-Dame-des-Landes ? Et dans ce cas là, pour quelqu’un qui se dit sans étiquette, est-ce qu’il a eu raison d’y aller ? Si réellement il y a le retrait du projet d’aéroport Notre-Dame-des-Landes, est-ce qu’il a eu raison d’y aller ? Soit il a eu raison d’y aller et en échange il a eu le retrait de Notre-Dame-des-Landes, soit Macron s’est servi de lui pour avoir la majorité a l’Assemblée Nationale.

Quand on voit les intérêts que défend Emmanuel Macron, ben à mon avis, ça va contre les intérêts de ceux qui veulent le projet de Notre-Dame-des-Landes. Parce que là-bas dedans, y’a du pognon ! Et je vois mal Emmanuel Macron retirer ce projet. Parce qu’il va aller contre ceux qui l’ont élu et ils vont lui dire
« Mais qu’est-ce que tu nous trafiques là ? » Donc à mon avis il se sert peut-être de Nicolas Hulot afin d’avoir une majorité a l’Assemblée Nationale.
Ou peut-être que, on va aller encore plus loin, Nicolas Hulot sert de vitrine et puis il fera du bricolage. Mais bon, peut-on voter Mélenchon en 2012 et 2017 et aller dans le gouvernement Macron ? Franchement c’est costaud... Enfin bref, chacun sa petite réflexion là-dessus.

Allez bonne fin de journée, ciao !

Kamel


Mardi 16 mai, 13h10

Bonjour à tous,

Je suis intéressé par le mot « agile ». C’est un mot que j’avais entendu pour la première fois dans la bouche du formidable Pierre Gattaz, « agile » qui devait remplacer je pense « flexible ».
Ce mot est arrivé comme ça, depuis deux ans, dans la bouche des membres du patronat, de la droite et il y a une semaine ou il y a quelques jours dans la bouche de notre Président, qui l’a employé.
Quelqu’un saurait-il où, quand, comment ce mot est arrivé pour la première fois ? Alors il me semble que c’est un mot inventé, médiatisé pour toujours recadrer l’insécurité professionnelle en termes positifs ; même si pour moi, bon voilà, passer, pour parler des travailleurs, de « pâte à modeler flexible » à « primate agile », c’est pas tout à fait formidable. Donc ça serait intéressant de voir d’où vient ce mot...

Merci à tous, au revoir.


Samedi 13 mai, 13h05

Bonjour à tous,

Depuis quelques temps, ça a commencé entre les deux tours, je suis en train de vivre une expérience spirituelle très particulière... Une forme de décorporation. Je ne sais pas si vous savez, c’est cette sensation de l’esprit qui se dissocie du corps physique pour vivre une vie autonome.

Eh bien, depuis les résultats des présidentielles, cette sensation elle s’est renforcée. Quand je regarde les émissions politiques, quand j’écoute les commentaires des bienveillants, des bien-pensants, ben on dirait qu je regarde un film, que ça me concerne plus, que je ne suis plus de ce monde. C’est vraiment bizarre...

Bye !


Mercredi 10 mai, 9h47

Salut Daniel,

Avec la France insoumise à Gardanne dans les Bouches-du-Rhône, on organise la mardi 16 mai à la Maison du peuple la projection du film Une Histoire populaire américaine, livre de Howard ZINN et film de Daniel MERMET et Olivier AZAM. C’est le mardi 16 mai à 19h30 à la Maison du peuple à Gardanne, suivi d’un débat et d’un apéritif. Tout le monde est bienvenu, c’est gratuit.
Soirée d’éducation populaire pour se poser les questions de la politique internationale actuellement et se remémorer l’histoire du mois de mai, du 1er mai et tout ce qu’il y a dans ce film magnifique (je trouve moi, personnellement).

Donc Mardi 16 mai à 19 h30 à la Maison du peuple, c’est la France insoumise qui organise cette projection. Tout le monde est bienvenu, voilà tout !

Bonne fin de journée, salut.

Kamel

L'équipe de Là-bas attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Le repaire de St-Affrique vous invite pour une projection des 4 courts-métrages ’film du mois’ sur le Brésil diffusés sur Là-bas. Rendez-vous ce samedi 27 avril au Lieu-Dit, au 5 bis rue l’industrie. Entrée gratuite (évidemment) !

  • Notre prochain repaire aura lieu le lundi 6 mai. Les intervenants(es) seront des gilets jaunes du centre-Manche : St-Lô, Coutances et Carentan. Ils ont accepté notre invitation et nous les en remercions. Elles et ils pourront témoigner, expliquer leur démarche et répondre à nos questions. (...)

Dernières publis

Une sélection :

ÉPISODE #02 : une nouvelle enquête de nos deux stagiaires Manipulez-nous mieux : Gilets jaunes, au goulag ! AbonnésÉcouter

Le

Cette semaine, nos deux journalistes débutants ont chaussé leur équipement de terrain (casque, brassard-presse, déontologie et courage) pour arpenter les Champs-Élysées et la rue du Faubourg Saint-Honoré. Leur rédacteur en chef leur a passé commande d’un reportage délicat et hautement sensible. Leur angle : « Les Gilets Jaunes, les français comme les médias veulent que cela s’arrête… Vous êtes d’accord, hein ? »

Un entretien de Daniel MERMET avec Monique PINÇON CHARLOT PINÇON-CHARLOT : « LES RICHES AU TRIBUNAL » AbonnésVoir

Le

1995, c’était notre première émission avec les PINÇON-CHARLOT, il y a 23 ans ! Emissions, vidéos, films, livres, B.D, débats, à eux deux, depuis des années, dans les grandes émissions de télés comme dans un café-repaire de LA-BAS, ils donnent des outils pour démonter ce monde et en construire un autre à partir de leurs recherches sociologiques concentrées sur le monde de la bourgeoisie et de l’oligarchie. Démonter la domination des riches et de l’oligarchie, construire l’émancipation et l’égalité, avec une certitude, les mauvais jours finiront. Leur engagement et leur réussite est un formidable encouragement pour cette rentrée. Voilà leur dernier livre, une BD avec Etienne LECROART au dessin. « LES RICHES AU TRIBUNAL. L’affaire Cahuzac et L’évasion fiscale », qu’ils signeront à la tête de l’Humanité !

Un entretien de Daniel Mermet avec Monique Pinçon Charlot

Le premier reportage dessiné de LÀ-BAS ! (5 épisodes) 42 nuances de libéralisme AbonnésLire

Le

En fait, vois-tu, il y a des petits rayons de soleil, même dans les existences les plus mornes. Et c’est heureux.
Regarde par exemple : moi.
Voilà qu’en plein milieu d’une journée morose de chômeur, je reçois un courrier de Pôle. ”Pôle”, c’est Pôle Emploi. Comme on se côtoie depuis longtemps, je l’appelle maintenant par son prénom. Pôle, donc, m’écrit pour me proposer une formation en programmation (...)

GRAND DÉBAT ou GRAND DÉBARRAS ? MACRON INVITE LORDON : C’EST PAS DU BIDON ! AbonnésVoir

Le

« Foulards rouges » ou « gilets jaunes » : que choisir ? Place de la République, sous la pluie, les « foulards rouges » pro-Macron étaient exactement 29. Juste à côté, à la Bourse du travail, ils étaient 800 sur le thème « FIN DU DÉBAT, DÉBUT DU GRAND DÉBARRAS », pour préparer l’ACTE XVIII de ce samedi, avec, entre autres, un appel à LA GRÈVE GÉNÉRALE lancé par Jérôme RODRIGUES, et aussi Frédéric LORDON qui hésite à répondre à l’invitation d’Emmanuel MACRON. Pour vous aider à faire votre choix (en toute objectivité), voici notre reportage express.