France Inter se mobilise contre l’exclusion de Guillaume Meurice et contre la « reprise en main »…

Soutien à Guillaume Meurice, Djamil Le Shlag quitte France Inter en direct !

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Mais non Guillaume, t’es pas tout seul. Tu as des soutiens partout, à commencer par ta collègue CHARLINE qui ne s’est pas dégonflée ce dimanche et surtout l’excellent DJAMIL LE SHLAG qui, carrément en direct dans l’émission de dimanche, a annoncé sa démission par solidarité et aussi en constatant le virage éditorial de France Inter. Du courage par les temps qui courent, ça fait du bien. D’autant que ces wokistes-islamo-gauchistes ne sont pas seuls, les journalistes d’Inter, rédaction et programmes ensemble, en colère, dénoncent des atteintes à la liberté d’expression et l’exclusion sans raison de plusieurs journalistes.

Tout ça au sujet du prépuce de celui que Macron appelle tendrement Bibi, ce qui n’est pas le cas de la majorité des Israéliens qui manifestent avec force pour le virer. Le boucher de Gaza, avec ses 40 000 morts, est inculpé depuis quatre ans pour corruption, abus de confiance et fraude dans au moins trois affaires. La paix pour lui veut dire la prison. Il fait donc tout pour faire durer les massacres jusqu’à l’élection possible de son ami Donald Trump. Sauf que la Cour pénale internationale (CPI) est sur le point d’émettre à son égard un mandat d’arrêt international pour crimes de guerre. La sanction est annoncée pour les prochains jours et Bibi se démène, mais il est un peu inquiet. Il lui reste peu de temps pour fuir. Il serait bien accueilli en France, à Radio France par exemple on saura le recevoir ou chez l’académicien Alain Finkielkraut pour qui Guillaume Meurice n’est rien d’autre que « le Tonton Macoute de la gauche radicale ». Eh oui, on a les punchlines qu’on peut.

Si Guillaume Meurice se fait virer, l’équipe des rigolos-pas-drôles-payés-avec-nos-impôts restera-t-elle à l’antenne ? L’audience de France Inter étant excellente, quelle serait l’incidence d’une telle suppression ? À part faire plaisir aux collabos de Bolloré (les collabollorés !) ? Difficile à prévoir mais attention tout de même. Sur RTL, dans le passé, en 2000, un nouveau directeur fougueux avait réussi à faire perdre 2 millions d’auditeurs en quelques mois en virant un animateur qu’il jugeait ringard. On avait appelé ça un « accident industriel ». Mais rien à voir avec France Inter, bien sûr.

L.B.

Sur notre site

À voir

  • DANS L’OREILLE DU CYCLONE. Le gauchiste-de-France-Inter-payé-par-nos-impots remercie Netanyahou (VIDÉO l 37:31)

    GUILLAUME MEURICE N’IRA PAS EN PRISON Accès libre

    Voir
    C’est l’histoire d’une blague qui commence à France Inter et qui atterrit à la police judiciaire en passant par CNews et l’Assemblée nationale. Guillaume Meurice raconte ce déchaînement délirant qui a duré des semaines depuis sa fameuse (…)

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

« Je vous rends ma médaille », un reportage de Sylvie COMA Mort étrange d’un insoumis (1/2) AbonnésÉcouter

Le

Ébéniste, anar, musicien, Michel FERCHAUD était un ami de Là-bas. Il était de la génération des appelés en Algérie, il en était marqué à vie comme beaucoup de ceux qui n’ont jamais parlé. Lui en avait fait une chanson superbe, « JE VOUS RENDS MA MÉDAILLE ». C’était son histoire, c’était sa vie, une vie de travers, réfractaire et cabossée qu’il avait fini par raconter dans un livre. Il n’a pas eu le temps d’aller plus loin, il est mort à la fin février, dans des conditions bizarres, il avait 78 ans. L’enquête est en cours, mais nous avons voulu en savoir plus, sur lui, sur son monde, sur son parcours. Voici la première partie de ce reportage en forme d’hommage à un insoumis modeste et génial.

Avec Éric Hazan, qui publie « Le tumulte de Paris » (La Fabrique) Éric Hazan : « Le danger, c’est que la Commune perde son sens révolutionnaire pour devenir une image d’Épinal » AbonnésÉcouter

Le

À Belleville, dans les rues où se tenaient les dernières barricades de la Commune de Paris, l’écrivain et éditeur Éric Hazan rend hommage aux insurgés, et remet les récupérateurs de mémoire à leur place. Cent-cinquantenaire de la Commune oblige, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a décidé de commémorer l’événement en grande pompe, à grand renfort de cérémonies officielles, du 18 mars au 28 mai. Le programme a même un nom : « Nous la Commune ! », et il a été vigoureusement dénoncé par les élus de droite au conseil de Paris… « Nous », vraiment ? Il ne faudrait pas que la mémoire de la Commune de Paris, à l’occasion de cet anniversaire, passe pour lisse, neutre, et finalement consensuelle.

Un entretien de Daniel Mermet avec John Shipton, le père de Julian Assange. VIDÉO et radio (PODCAST) LIBÉREZ ASSANGE ! LIBÉREZ PROMÉTHÉE ! La France doit accorder l’asile à Julian Assange AbonnésVoir

Le

La Haute-Cour de Londres a annulé, ce vendredi 10 décembre, une première décision qui empêchait l’extradition de Julian Assange aux États-Unis. La justice britannique devra donc statuer à nouveau sur la requête des États-Unis, qui veulent juger le fondateur de WikiLeaks pour avoir diffusé des documents confidentiels repris par les médias du monde entier. Aux États-Unis, Julian Assange risquerait 175 années de prison. Comment sauver Assange ? Il faut que la France lui accorde l’asile ! C’est ce que réclament beacuoup de ses soutiens, dont son père John Shipton, que nous avons rencontré le mois dernier lors de son passage à Paris.