À Paris, la marche des libertés violemment reprimée

Malgré la répression, la Fanfare continue !

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Une nouvelle marche des libertés a rassemblé samedi plusieurs dizaines de milliers de manifestants dans toute la France contre les lois liberticides dites « sécurité globale » et « séparatisme ».

À Paris, les policiers et CRS étaient presque aussi nombreux que les manifestants ! Sur les 5000 manifestants que la préfécture a compté, 142 interpellations « d’individus ultra-violents » selon le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin, qui s’en félicitait presque en direct sur twitter. Parmi ces 142 « ultra-violents », des avocats de la « Black Robe brigade », 19 mineurs et au moins 8 journalistes dans l’exercice de leur métier.

De nombreux manifestants présents dénoncent une stratégie policière consistant à « foncer dans le tas » et à effectuer des arrestations totalement arbitraires. Ce que corrobore les chiffres communiqués par le parquet dimanche soir, les arrestations donnant lieu dans 90% des cas à des classements sans suite ou à de simples rappels à la loi. Seulement 6 manifestants vont être jugés en comparution immédiate, et encore, souvent pour des faits d’outrages, et non pas de violences.

Dans un communiqué, une quinzaine d’associations organisatrices de la manifestation à Paris dont la LDH, le SNJ ou le Syndicat de la Magistrature s’émeuvent : « C’est du jamais vu en France. Nous glissons lentement mais sûrement vers un état autoritaire, illibéral, vers un état de police. »

Mais malgré tout la Fanfare Invisible continue de jouer...

À noter que les musiciens de la Fanfare n’ont pas été épargnés par les coups de matraque samedi : une image qui a fait le tour des réseaux sociaux montre un percussioniste, le visage en sang, continuer à jouer du tambour face aux policiers qui l’ont frappé. Une image si choquante que BFM a pris ça pour du maquillage (avant de présenter un erratum à l’antenne quelques heures plus tard...).

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Numéro spécial pour l’AN 04 de LÀ-BAS, en public au LIEU-DIT le 21 janvier. « Ah, pour une belle fête, c’était une belle fête… » Émission spéciale : ceux qui arment les esprits ! AbonnésVoir

Le

« CEUX QUI ARMENT LES ESPRITS » : voilà le danger, voilà ceux qu’il faut condamner, selon AURORE BERGÉ, porte-parole de La République en Marche, qui vient de dénoncer JUAN BRANCO auprès du procureur de la République, suite à notre émission du 21 décembre 2018, « JUAN BRANCO DÉSOSSE MACRON » (750 000 vues). Nous le retrouvons donc aujourd’hui avec Alexis CORBIÈRE, député La France insoumise, mais aussi prof d’histoire, qui nous dit TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR SUR LA TÊTE DE VEAU.

Là-bas fête ses trente ans. Une nouvelle série de Rencontres de Sophie en huit podcasts AVEC LAQUELLE, SUR L’ÎLE DÉSERTE ? (08/08) AbonnésÉcouter

Le

Quelle émission vous emporteriez parmi celles qui vous ont surpris, enchantés, choqués, bouleversés ou ravi vos oreilles depuis trente ans ? On a reçu un tas de superbes réponses, merci à vous chères et chers AMG, on s’y attendait mais pas à ce point-là. Dans tout ça, Sophie a choisi huit messages, suivis de huit rencontres à savourer en huit podcasts. Huit fois la preuve que c’est vous les meilleurs…

TRUMP SUR LE TRÔNE. À Boston, après les élections américaines, un entretien exclusif avec NOAM CHOMSKY NOAM CHOMSKY : Trump est-il une menace pour le monde ? AbonnésVoir

Le

Pour Noam CHOMSKY, depuis plusieurs années, les États-Unis sont mûrs pour l’avènement d’une figure autoritaire. Celui que MICHAEL MOORE décrit comme « lamentable, ignorant, clown à mi-temps et sociopathe à plein-temps » est élu président des États-Unis. Voici Ubu Roi à la Maison-Blanche.