Révélation des l’ Affaire Cedric CHOUVIAT, quatre policiers poursuivis.

J’étouffe, j’étouffe, j’étouffe, j’étouffe, j’étouffe, j’étouffe, j’étouffe...

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Le 3 janvier, à Paris, Cédric Chouviat est interpellé sur son scooter pour un banal contrôle de police. Plaqué au sol, Cédric fait un arrêt cardiaque. Il décédera dans la nuit de dimanche à lundi, laissant une veuve et 5 enfants.

Pourquoi Cédric est-il mort ? Selon la version policière, relayée dans un premier temps par les médias, Cédric se serait montré « irrespectueux et agressif » envers les agents. Les policiers décident de l’arrêter pour outrage. Après avoir résisté, une fois menotté, Cédric aurait fait un « malaise cardiaque ». Les massages cardiaques prodigués n’y ont rien fait.

Hélas, il n’a fallu que quelques heures pour que des images, diffusées par Mediapart, viennent contredire la version officielle, en montrant la violence de l’interpellation. La famille Chouviat engage aujourd’hui un combat pour connaître la vérité : « Je suis le père de Cédric, et je le dis, on a assassiné mon fils (...) Monsieur Macron, je vais en guerre contre votre État. »

L’avocat de la famille, Me Arié Alimi, a déposé plainte pour « violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique ayant entraîné la mort sans intention de la donner ». Selon Mediapart, les conclusions de l’autopsie devraient être rendues ce mardi 7 janvier.

Voici les images de l’interpellation transmises aux rédactions par Me Arié Alimi (attention, images difficiles) :


Mise à jour 7 janvier 18h41 : Les résultats de l’autopsie sont tombés : Cédric est mort des suites d’une fracture du larynx et d’une asphyxie, un résultat qui confirme le lien entre l’intervention policière et la mort de Cédric. "La famille attend désormais une justice équitable pour être en paix", ajoute Me Arié Alimi.

images : Taha Bouhafs

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

Voir aussi

- Pascale Pascariello, « Décès de Cédric Chouviat : des vidéos témoignent de la violence de l’interpellation policière », Mediapart, 7 janvier 2020.

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Pierre Seel, homosexuel déporté Accès libreÉcouter

Le , par L’équipe de Là-bas

Les provocations homophobes du député UMP Christian VANESTE sur "la légende de la déportation des homosexuels" a ramené l’attention sur l’histoire de Pierre Seel, mort en 2005, après un combat pathétique pour faire connaître la persécutions des homosexuels par les nazis.

Tchernobyl, c’est notre paradis ! Avec les derniers habitants de la zone interdite Les joyeux fantômes de Tchernobyl Accès libreÉcouter

Le

Elles préféraient rester dans la zone contaminée plutôt que de quitter leur maison. Des centaines de milliers d’habitants furent évacués de gré ou de force dans une zone de 30 km après la catastrophe du 25 avril 1986. Mais ces quelques femmes avaient voulu rester, malgré dénuement et abandon.

Environ 700 irréductibles, les SAMOSELY, survivaient ainsi dans la zone la plus contaminée par la radioactivité dans le monde, 2 600 km2, devenue aujourd’hui un « parc involontaire » où se développent une faune et une flore étranges, avec toujours ces habitants tenaces depuis trente ans. (...)

LE GRAND PROCÈS DE MACRON [INTÉGRAL] AbonnésVoir

Le

Et voici les vidéos tant attendues du grand procès public d’Emmanuel Macron. Avec le procureur Frédéric Lordon, le juge Daniel Mermet, les avocats de la défense Christophe Clerc et Jean-Marc Daniel et des témoins prestigieux, comme François Ruffin, Juan Branco, Mathilde Larrère, Didier Porte, Aurélie Trouvé, Marion Esnault, Arié Alimi, Taha Bouhafs… Macron sera-i-il condamné ?