PARIS - Les manifestants de la « Marche jusqu’au retrait » sont arrivés à Paris

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

« Rejoignez-nous ! à pied, en vélo, en patins... » Le collectif de citoyens partis à pieds de Laval pour la « Marche jusqu’au retrait » de la réforme des retraites est arrivé aujourd’hui à Paris.

Ils sont une trentaine à avoir rallier à pieds la capitale en partant de la Mayenne : « L’idée était qu’à chaque étape on puisse être accueillis et qu’il y ait une soirée débat, une projection, un concert, une bouffe militante » raconte Thierry, directeur d’école près de Laval et pilier de la marche. Après 282 kilomètres de marche, le groupe a été accueilli à Paris par des élus insoumis et communistes : « On nous demande à chaque étape pourquoi, pourquoi nous marchons ? Mais aujourd’hui, nous voulons renverser la question : pourquoi faut-il se faire mal, se blesser, pour attirer l’attention ? »

Arrivés à proximité de l’Assemblée nationale, les manifestants ont été entourés par la gendarmerie et priés de se disperser « en évitant les signes distinctifs ».

Les marcheurs ont été reçus cet après-midi par petits groupes par des députés socialistes et insoumis pour remettre le cahier de doléances rédigé au cours de la marche, contenant une centaine de témoignages manuscrits.

images : Kévin Accart
montage : Jérémie Younes

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Spécial infogrèveEnvoyez vos infos à infogreve@la-bas.org

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Macron, quand tu tires la chasse, pense à eux ! « MISÉRABLES ÉGOUTIERS » AbonnésVoir

Le

« Misérables égoutiers ! » C’est comme ça que l’avocat Richard Malka qualifie ceux qui ont publié les photos de son client Benjamin Griveaux. Une insulte pour les égoutiers, au moment même où ils se battent contre la réforme des retraites qui va repousser l’âge du départ, alors que les risques et la pénibilité de leur métier sont depuis longtemps reconnus. Un reportage avec les égoutiers en lutte contre ce mépris révoltant.

Hommage à Daniel Bensaïd en sept podcasts (ÉPISODE 07) Pour un socialisme du XXIe siècle Accès libreÉcouter

Le

« Si le postier et le philosophe sortent un livre et appellent à prendre parti, c’est qu’un grand évènement va se produire ! » Le 5 février 2009, Olivier Besancenot et Daniel Bensaïd étaient dans Là-bas si j’y suis pour parler de la refondation de la Ligue Communiste Révolutionnaire, qui se transformait alors en NPA, le Nouveau Parti Anticapitaliste. « Je reviendrai et je serai des millions ! »