Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

LREM refuse la Commission d’enquête sur l’étude d’impact de la réforme des retraites

De quoi avait peur la majorité ? Les députés LREM et Modem de la commission des affaires sociales ont repoussé mercredi 4 mars la proposition de créer une commission d’enquête sur la « sincérité » de l’étude d’impact.

Le groupe socialiste avait décidé d’user pour l’occasion de son « droit de tirage » pour déclencher une commission d’enquête sur « la sincérité, l’exhaustivité et l’exactitude » de l’étude d’impact de la réforme des retraites. Le « droit de tirage » est une disposition de la Constitution permettant à tous les groupes parlementaires de déclencher une fois par année une commission d’enquête. Pour rappel, une Commission d’enquête parlementaire possède des droits d’investigations considérables, qui lui permettent de convoquer et de faire parler sous serment à peu près qui elle veut.

Si les motions de censure étaient dispersées, la proposition de Commission d’enquête des socialistes était soutenue par l’ensemble de l’opposition, des communistes au parti Les Républicains.

Mais ce matin, en commission des affaires sociales, LREM a dit non à l’enquête parlementaire à 23 voix pour et 35 contre.

« Il n’y a que de petits députés pour craindre ça ! Une commission d’enquête c’est fait pour informer le Parlement. Quand on craint une vérité, on couvre un mensonge » s’indigne Boris Vallaud, le député PS des Landes qui avait déposé la résolution, cité par le Huffington Post.

L’enquête sur cette étude d’impact falsifiée, caviardée et étrillée par le Conseil d’Etat n’aura donc pas lieu. Calculs faux, exemples disparus, bidonnage autour de l’âge d’équilibre : il y a deux semaines dans la chronique de Didier Porte, notre employé de la semaine vous faisait une recension des plus belles perles contenues dans cette étude d’impact.

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Bifurquer. Claquer la porte et aller planter vos choux bio, vous en rêvez ? Un ancien de Là-bas raconte sa bifurcation heureuse. Reportage radio. PODCAST Rompre les rangs : la nouvelle vie de Grégory Salomonovitch AbonnésÉcouter

Le

« BIFURQUER ». C’est le mot de l’été chez les bobos toujours futés. Bifurquer, démissionner, déserter. Une mode passagère ou une vague de fond ? Le discours rebelle d’une poignée de jeunes diplômés d’AgroParisTech contre l’ordre néolibéral, lors de la remise de leur diplôme le 10 mai 2022, a été vu des millions de fois sur les réseaux. Il s’agit en somme de rompre les rangs. Rompre avec le capitalisme ou, tout au contraire, montrer qu’un autre capitalisme est possible ? Et puis bifurquer, mais dans quelle direction ? L’alternative est souvent le retour à la terre.

Entre guerre, covid et planète pourrie, la jeunesse se fait du souci. Des rencontres inattendues avec notre belle jeunesse. [PODCAST] Les élections ? Quelles élections ? La jeunesse elle en dit quoi ? [INTÉGRALE] Accès libreÉcouter

Le

Entre guerre, covid et planète pourrie la jeunesse se fait du souci. Pas le même genre de souci pour le fils à papa de Neuilly et la fille en galère dans sa piaule pourrie. Et alors les élections dans tout ça les jeunes, vous en attendez quoi ? Sophie a tendu son micro un peu partout. Voilà une série de rencontres inattendues, loin des chiffres et des vieux gros clichés sur notre belle jeunesse. Et surtout quel rapport avec ces candidats qui parlent et qui s’agitent ?

LE GRAND PROCÈS DE MACRON [INTÉGRAL] AbonnésVoir

Le

Et voici les vidéos tant attendues du grand procès public d’Emmanuel Macron. Avec le procureur Frédéric Lordon, le juge Daniel Mermet, les avocats de la défense Christophe Clerc et Jean-Marc Daniel et des témoins prestigieux, comme François Ruffin, Juan Branco, Mathilde Larrère, Didier Porte, Aurélie Trouvé, Marion Esnault, Arié Alimi, Taha Bouhafs… Macron sera-i-il condamné ?

Jean Stern publie « Canicule » aux éditions Libertalia Été 2003, canicule : 20 000 morts dans l’indifférence. Une crise sanitaire qui en annonçait une autre AbonnésVoir

Le

Août 2003 : une vague de chaleur exceptionnelle recouvre l’Europe. L’inaction des pouvoirs publics français et la passivité des médias en plein cœur des vacances coûtera la vie à 19 490 personnes cet été-là en France. La surmortalité est telle que les autorités sont contraintes de réquisitionner un entrepôt réfrigéré de Rungis pour le transformer en chambre mortuaire.