Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Jésus a-t-il existé ? Gérard Mordillat vous répond

Suite à notre émission « Pour l’enseignement du fait religieux à l’école », nous avons reçu de nombreux commentaires, dont certains s’interrogent sur l’existence historique de Jésus. Gérard Mordillat leur répond :

« Les ami-e-s,

Contrairement aux âneries débitées par Onfray par exemple, il n’y a aucun doute sur l’existence d’un juif nommé Jésus, crucifié par les Romains sous l’accusation de roi des Juifs. La crucifixion et le titre de la croix, dans l’évangile selon Marc, étant même pour les historiens les plus radicaux les deux points où l’on peut affirmer que la tradition évangélique touche à l’histoire. En réalité, derrière la négation de l’existence historique de Jésus, il y a la négation de sa judéité. On veut bien que Jésus n’existe pas, qu’il soit un alien, un spectre ou je ne sais quoi, mais on ne veut surtout pas qu’il soit un juif du premier siècle, exécuté par les Romains comme tant d’autres. Partant de là, il ne faut pas confondre le Jésus historique et le Jésus-Christ de la chrétienté. Henri Barbusse l’a dit de façon définitive : « du temps où vivait Jésus, il n’y avait pas de Jésus-Christ ; quand Jésus-Christ est apparu, il y avait longtemps que Jésus était mort ». Donc cessons ce débat stérile et ridicule : cessons de penser comme des catholiques déçus de leur religion et ignorant leurs textes fondateurs.

En ce qui concerne Mahomet et Ali (troisième personnage de l’islam), l’analyse est la même : du Mahomet historique on ne sait rien, le Coran est quasiment muet à son sujet et sa figure construite à partir de textes rapportés deux siècles après sa mort ; idem pour Ali dont, d’après les chiites, tout ce qui le concernait a été effacé du texte sacré par ses ennemis et sa figure reconstruite ultérieurement par ses partisans. Comme pour Jésus, il y a un gouffre entre le Mahomet historique et le Mahomet de la foi, remis en selle par le calife Abd Al-Malik après soixante-dix ans de silence. Quant à Ali, c’est et demeura un fantôme ; ce qui ne signifie pas qu’un Ali historique n’a pas existé…

L’injonction fondamentale des rabbins, c’est de scruter les lettres. N’hésitons pas à le faire. Vive l’historico-critique ! »

Gérard Mordillat
Voir toutes les brèves

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Pierre Seel, homosexuel déporté Accès libreÉcouter

Le , par L’équipe de Là-bas

Les provocations homophobes du député UMP Christian VANESTE sur "la légende de la déportation des homosexuels" a ramené l’attention sur l’histoire de Pierre Seel, mort en 2005, après un combat pathétique pour faire connaître la persécutions des homosexuels par les nazis.

Tchernobyl, c’est notre paradis ! Avec les derniers habitants de la zone interdite Les joyeux fantômes de Tchernobyl Accès libreÉcouter

Le

Elles préféraient rester dans la zone contaminée plutôt que de quitter leur maison. Des centaines de milliers d’habitants furent évacués de gré ou de force dans une zone de 30 km après la catastrophe du 25 avril 1986. Mais ces quelques femmes avaient voulu rester, malgré dénuement et abandon.

Environ 700 irréductibles, les SAMOSELY, survivaient ainsi dans la zone la plus contaminée par la radioactivité dans le monde, 2 600 km2, devenue aujourd’hui un « parc involontaire » où se développent une faune et une flore étranges, avec toujours ces habitants tenaces depuis trente ans. (...)

LE GRAND PROCÈS DE MACRON [INTÉGRAL] AbonnésVoir

Le

Et voici les vidéos tant attendues du grand procès public d’Emmanuel Macron. Avec le procureur Frédéric Lordon, le juge Daniel Mermet, les avocats de la défense Christophe Clerc et Jean-Marc Daniel et des témoins prestigieux, comme François Ruffin, Juan Branco, Mathilde Larrère, Didier Porte, Aurélie Trouvé, Marion Esnault, Arié Alimi, Taha Bouhafs… Macron sera-i-il condamné ?