Avec les historiens Mohammad Ali Amir-Moezzi et Guillaume Dye, co-auteurs du « Coran des historiens »

« Le Coran des historiens » : ce que les chercheurs savent du texte fondateur de l’islam Abonnés

1

Le


Depuis l’assassinat de Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine, la machine à dire n’importe quoi est repartie de plus belle. En particulier en ce qui concerne l’islam. On peut être quasiment sûr qu’une phrase qui commence par « les musulmans sont ceci… » ou « l’islam, c’est cela… » finit toujours par une connerie.

En décembre 2019, nous recevions les historiens Mohammad Ali Amir-Moezzi et Guillaume Dye, co-auteurs du Coran des historiens, une étude historique et scientifique du texte fondateur de l’islam. En ces temps d’émotion peu propices à la réflexion, il est bon de prendre le temps de s’arrêter et de réfléchir, aussi nous vous proposons de revoir cette discussion avec deux chercheurs passionnants, qui nous racontent ce qu’ils savent du Coran, et surtout ce qu’ils en ignorent.

« Il est né le divin enfant, Jouez hautbois, résonnez musettes ! » Noël approche , et bientôt réunis autour de la crèche nous chanterons tous en choeur la gloire du petit Jésus. Tous ? Oui, et bien plus qu’on ne le pense en tout cas, puisque Jésus est un personnage central du Nouveau Testament, mais aussi… du Coran !

Le Coran, beaucoup de monde en parle, mais peu de personnes l’ont lu. Et pour cause, le texte est aujourd’hui très difficilement compréhensible pour un lecteur du XXIe siècle, éloigné du contexte de sa rédaction, l’Arabie préislamique du VIIe siècle après Jésus-Christ.

Donner des clefs de compréhension de ce texte vieux de 14 siècles, c’est ce qu’ont voulu faire les historiens Mohammad Ali Amir-Moezzi et Guillaume Dye dans une étude monumentale, Le Coran des historiens, 3 048 pages, 3,465 kg, issue de contributions d’une trentaine de chercheurs du monde entier.

Que nous apprennent les historiens sur Mahomet ? Très peu de choses, puisqu’il n’existe quasiment pas de traces du Mahomet historique. Mais sur les sources du Coran, ses influences, ses liens avec la Bible, sa rédaction, sa mise en forme, son utilisation par le pouvoir politique, le travail de l’historien permet de comprendre un texte qui a marqué l’histoire de l’humanité. Une démarche scientifique, utile tant aux croyants qu’aux profanes, loin des polémiques sans cesse agitées dans le but de faire peur.

Une telle histoire critique existait déjà pour l’Ancien et le Nouveau Testament. En voilà désormais une pour le Coran avant l’islam. Le Coran avant l’islam ? Oui, une lecture du Coran en tant que texte littéraire, poétique, historique, avant qu’une religion nouvellement créée ne s’en empare, au VIIe siècle après Jésus-Christ, et avant que la tradition musulmane n’en livre ses interprétations.

Un entretien de Jonathan Duong et Gérard Mordillat avec Mohammad Ali Amir-Moezzi, directeur d’études à l’École pratique des hautes études, et Guillaume Dye, professeur d’islamologie à l’Université libre de Bruxelles, co-auteurs du Coran des historiens (éditions du Cerf, 2019).

Abonnez-vous pour accéder à tous nos contenus, c’est très simple !

Depuis 1989 à la radio, Là-bas si j’y suis se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante. L’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

Je m'abonne J'offre un abonnement

Déjà abonné.e ?
Identifiez-vous

journalistes : Jonathan Duong et Gérard Mordillat
image : Kévin Accart
montage : Cécile Frey
son : Sylvain Richard et Alexandre Lambert

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

Voir aussi

-  À LIRE :

Sous la direction de Guillaume Dye et Mohammad Ali Amir-Moezzi, Le Coran des historiens, éditions du Cerf, 2019

Gérard Mordillat et Jérôme Prieur, Jésus selon Mahomet, Le Seuil et ARTE éditions, 2015

- À VOIR :

Gérard Mordillat et Jérôme Prieur, Jésus et l’islam, 2015, France, 06h04

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Numéro spécial pour l’AN 04 de LÀ-BAS, en public au LIEU-DIT le 21 janvier. « Ah, pour une belle fête, c’était une belle fête… » Émission spéciale : ceux qui arment les esprits ! AbonnésVoir

Le

« CEUX QUI ARMENT LES ESPRITS » : voilà le danger, voilà ceux qu’il faut condamner, selon AURORE BERGÉ, porte-parole de La République en Marche, qui vient de dénoncer JUAN BRANCO auprès du procureur de la République, suite à notre émission du 21 décembre 2018, « JUAN BRANCO DÉSOSSE MACRON » (750 000 vues). Nous le retrouvons donc aujourd’hui avec Alexis CORBIÈRE, député La France insoumise, mais aussi prof d’histoire, qui nous dit TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR SUR LA TÊTE DE VEAU.

Là-bas fête ses trente ans. Une nouvelle série de Rencontres de Sophie en huit podcasts AVEC LAQUELLE, SUR L’ÎLE DÉSERTE ? (08/08) AbonnésÉcouter

Le

Quelle émission vous emporteriez parmi celles qui vous ont surpris, enchantés, choqués, bouleversés ou ravi vos oreilles depuis trente ans ? On a reçu un tas de superbes réponses, merci à vous chères et chers AMG, on s’y attendait mais pas à ce point-là. Dans tout ça, Sophie a choisi huit messages, suivis de huit rencontres à savourer en huit podcasts. Huit fois la preuve que c’est vous les meilleurs…

TRUMP SUR LE TRÔNE. À Boston, après les élections américaines, un entretien exclusif avec NOAM CHOMSKY NOAM CHOMSKY : Trump est-il une menace pour le monde ? AbonnésVoir

Le

Pour Noam CHOMSKY, depuis plusieurs années, les États-Unis sont mûrs pour l’avènement d’une figure autoritaire. Celui que MICHAEL MOORE décrit comme « lamentable, ignorant, clown à mi-temps et sociopathe à plein-temps » est élu président des États-Unis. Voici Ubu Roi à la Maison-Blanche.