Que deviennent les GM&S ? Abonnés

1

Le

(photos : Jonathan Duong/LÀ-BAS SI J’Y SUIS)

Poubelles brûlées, vitrines cassées, le pouvoir et les médias condamnent violemment la violence. Demander les causes de cette violence fait de vous un suspect, un laxiste, un curé, un marxiste ou pire encore, un sociologue.

Pourtant, d’autres violences, bien plus violentes, indignent beaucoup moins le beau monde. Le sort des ours et des abeilles nous tord le cœur et nous panique davantage que la destruction des ressources humaines depuis des décennies. Combien de millions de chômeurs depuis, disons, quarante ans ? Combien de femmes et d’hommes éliminés et détruits par l’intérieur ? Combien de tonnes d’humiliations et de ressentiments entassés qui fermentent sous nos pieds, sous nos tapis, sous nos pavés, sous le trône du roi, sous toutes les bastilles d’aujourd’hui ou sous les prochaines nuits de Cristal ?

Invisibles en tout cas. Invisibilisés. Inaudibilisés.

Poubelles brûlées, vitrines pétées : franchement, Monsieur Macron, ils ont été gentils jusque-là. Quels moyens, quand personne ne vous écoute, quand personne ne vous voit ? Un bulletin de vote ? Vous rigolez… Dans la Creuse, à la Souterraine, il y a deux ans, il a fallu que les GM&S menacent de faire péter leur usine pour que les médias rappliquent. Avec Dillah Teibi et l’équipe, nous les suivons, vous les connaissez.

Abonnez-vous pour accéder à tous nos contenus, c’est très simple !

Depuis 1989 à la radio, Là-bas si j’y suis se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante. L’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

Je m'abonne J'offre un abonnement

Déjà abonné.e ?
Identifiez-vous

journaliste : Daniel Mermet
réalisation : Sylvain Richard

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

Sur notre site

À écouter

  • Les GM&S en lutte nous présentent leur patron d’avant. Dernière partie du reportage de Dillah TEIBI à La Souterraine

    VIVE LE PATRON ! (3/3) Abonnés

    Écouter
    Tati, Whirlpool, GM&S Industry, Ford bientôt, pas un jour sans de nouvelles suppressions d’emploi. Un bruit de fond depuis des années. C’est bien malheureux mais que voulez-vous, c’est inéluctable, c’est dû à la modernisation, à la (...)
  • Avec les GM&S prêts à faire péter leur usine. 2ème partie du reportage de Dillah TEIBI avec les salariés en lutte

    277 OU BOUM ! (2/3) Abonnés

    Écouter
    Tapis rouge, Marseillaise et coups de canon, les médias sont en extase, c’est le sacre du nouveau monarque. Mais contre qui les coups de canon ? De l’autre côté du manche, dans l’autre France, celle d’en bas et qui parfois fait face, on (...)

À voir

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Spécial infogrèveEnvoyez vos infos à infogreve@la-bas.org

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Macron, quand tu tires la chasse, pense à eux ! « MISÉRABLES ÉGOUTIERS » AbonnésVoir

Le

« Misérables égoutiers ! » C’est comme ça que l’avocat Richard Malka qualifie ceux qui ont publié les photos de son client Benjamin Griveaux. Une insulte pour les égoutiers, au moment même où ils se battent contre la réforme des retraites qui va repousser l’âge du départ, alors que les risques et la pénibilité de leur métier sont depuis longtemps reconnus. Un reportage avec les égoutiers en lutte contre ce mépris révoltant.

Hommage à Daniel Bensaïd en sept podcasts (ÉPISODE 07) Pour un socialisme du XXIe siècle Accès libreÉcouter

Le

« Si le postier et le philosophe sortent un livre et appellent à prendre parti, c’est qu’un grand évènement va se produire ! » Le 5 février 2009, Olivier Besancenot et Daniel Bensaïd étaient dans Là-bas si j’y suis pour parler de la refondation de la Ligue Communiste Révolutionnaire, qui se transformait alors en NPA, le Nouveau Parti Anticapitaliste. « Je reviendrai et je serai des millions ! »