Comment le vélo redessine la ville

Pourquoi y a-t-il plus de cyclistes à Copenhague qu’à Paris ? Abonnés

1

Le

CLIQUEZ ICI POUR VOIR LA SUITE

Sempé, Rien n’est simple, Denoël, 1962

[EXTRAIT] Pourquoi y a-t-il plus de cyclistes à Copenhague qu’à Paris ?

Cela fait des années qu’Anne Hidalgo, candidate à sa réélection à la mairie de Paris, est accusée d’en faire trop pour les vélos, au détriment des automobiles.

Ce qui n’a pas empêché les bicyclettes d’envahir les nouvelles pistes cyclables pendant les récentes grèves de la RATP. De quoi satisfaire les écolos et les amoureux du vélo. Sauf qu’à force de défendre le principe de se déplacer à vélo et la sincère volonté d’Hidalgo de favoriser ce mode de transport, on a oublié de se demander si les choix opérées par la municipalité, en termes d’aménagement urbain, étaient les bons. Et s’il fallait s’y prendre autrement ?

Pratique, écologique, économique, bon pour la santé, simple d’utilisation, le vélo ne présente que des avantages à l’heure où l’urgence climatique est proclamée tous les jours. Mais à Paris, seuls 4 % des déplacements quotidiens se font à vélo, contre 49 % à Copenhague. Au Danemark – qui ne possède pas d’industrie automobile nationale ! – les municipalités ont depuis longtemps construit des infrastructures innovantes dédiées aux cyclistes. Philippe Descamps est allé voir à Copenhague ce que pourrait faire la prochaine maire de Paris.

Un entretien de Jonathan Duong avec Philippe Descamps, auteur de l’article « Comment le vélo redessine la ville » dans Le Monde diplomatique de février.

Programmation musicale
- Hip-Hope Buster : À bicyclette
- Julos Beaucarne : Bécanes, bicyclettes et vélos
- Queen : Bicycle Race
- Merlot : Sexy sur mon vélo

Abonnez-vous pour accéder à tous nos contenus, c’est très simple !

Depuis 1989 à la radio, Là-bas si j’y suis se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante. L’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

Je m'abonne J'offre un abonnement

Déjà abonné.e ?
Identifiez-vous

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Pierre Seel, homosexuel déporté Accès libreÉcouter

Le , par L’équipe de Là-bas

Les provocations homophobes du député UMP Christian VANESTE sur "la légende de la déportation des homosexuels" a ramené l’attention sur l’histoire de Pierre Seel, mort en 2005, après un combat pathétique pour faire connaître la persécutions des homosexuels par les nazis.

Tchernobyl, c’est notre paradis ! Avec les derniers habitants de la zone interdite Les joyeux fantômes de Tchernobyl Accès libreÉcouter

Le

Elles préféraient rester dans la zone contaminée plutôt que de quitter leur maison. Des centaines de milliers d’habitants furent évacués de gré ou de force dans une zone de 30 km après la catastrophe du 25 avril 1986. Mais ces quelques femmes avaient voulu rester, malgré dénuement et abandon.

Environ 700 irréductibles, les SAMOSELY, survivaient ainsi dans la zone la plus contaminée par la radioactivité dans le monde, 2 600 km2, devenue aujourd’hui un « parc involontaire » où se développent une faune et une flore étranges, avec toujours ces habitants tenaces depuis trente ans. (...)

LE GRAND PROCÈS DE MACRON [INTÉGRAL] AbonnésVoir

Le

Et voici les vidéos tant attendues du grand procès public d’Emmanuel Macron. Avec le procureur Frédéric Lordon, le juge Daniel Mermet, les avocats de la défense Christophe Clerc et Jean-Marc Daniel et des témoins prestigieux, comme François Ruffin, Juan Branco, Mathilde Larrère, Didier Porte, Aurélie Trouvé, Marion Esnault, Arié Alimi, Taha Bouhafs… Macron sera-i-il condamné ?