LÀ-BAS Hebdo n°38 RETRAIT DE LA LOI TRAVAIL

ON VAUT MIEUX QUE ÇA ! 9 MARS, LA RIPOSTE Abonnés

Le

Le « socialisme libéral » est-il au bout du rouleau ? Autrefois, on disait « social-traître », toujours habile à « trahir la classe ouvrière qu’elle prétend représenter », "serviteur dévoué de la bourgeoisie". Aujourd’hui la Loi Travail est écrite par le MEDEF, la moitié des électeurs ne votent plus et parmi ceux qui votent, un tiers vote pour l’extrême droite. Cette nouvelle trahison renforce les voix pour le FN. Avec toutes ces régressions, l’actuel pouvoir fait le jeu de l’extrême droite. Le mouvement qui s’annonce doit réunir toutes ces luttes, battre cette fausse gauche, et réinventer, et reprendre confiance, et reprendre espoir !

LÀ-BAS Hebdo n°38 (extrait)

LÀ-BAS Hebdo n°38, en public et au Lieu-Dit, avec, autour de Daniel MERMET :
- Stéphane LAMBERT, cofondateur de la chaîne Youtube Osons Causer
- Camille LAINÉ, coordinatrice nationale du Mouvement des Jeunes communistes de France
- « Sylvie », de la Coordination citoyenne de l’Appel du 9-Mars
- Claire PAUCHET, membre de la Coordination des chômeurs et précaires d’Ile-de-France
- David VAN DER VLIST, avocat spécialiste en droit du travail
- YOUNÈS, assigné à résidence durant trois mois et dix jours... jusqu’au 25 février dernier
- Gérard MORDILLAT
- Guillaume FARLEY


L’appel lancé par le collectif #OnVautMieuxQueCa :

« Je n’ai pas le sentiment de trahir la gauche mais celui de servir mon pays »

C’est un des « éléments de langage » qu’elle répète partout. La ministre du Travail et du Dialogue social le dit et le répète : « Je n’ai pas le sentiment de trahir la gauche mais celui de servir mon pays. »

Ce sont donc eux qui n’ont pas compris. Presqu’un million de signatures pour la pétition Loi travail : non merci ! et autant de clics sur la plateforme des « Youtubeurs » #OnVautMieuxQueCa : les lycéens du Mouvement des Jeunes communistes, les initiateurs de la Coordination citoyenne parisienne, les « Youtubeurs » de la chaîne Osons Causer, tous rejettent ce projet de réforme. Et le disent dans ce LÀ-BAS Hebdo n°38.

Le Code du travail, véritable barricade juridique contre le diktat des employeurs

Le projet El Khomri subordonne clairement les droits et libertés des salariés au « bon fonctionnement de l’entreprise ». Écrit noir sur blanc.

De quoi retourner dans leurs tombes les 1 099 mineurs de Courrières, victimes, le 10 mars 1906, d’un coup de grisou. Les recherches à peine lancées que le patron de la Compagnie des mines exigeait que le travail reprenne.

Douze jours plus tard, quatorze mineurs refont surface. Et, avec eux, la création d’un ministère du Travail et du Code du travail, véritable barricade contre le diktat des employeurs et de l’Économie.

110 ans plus tard, l’inverse est à l’œuvre.

À la manœuvre, Hollande réécrit l’Histoire. Dans le sens de la régression sociale

« En ne voulant plus de durée légale du travail pour tous, en actant le règne de la dérogation, les projets El Khomri, Badinter, Macron et Valls cassent les relations du travail au détriment du corps humain, de sa santé, de la vie de famille et de l’emploi pour tous. »

À l’inverse même de ce nouveau Code du travail en cours d’écriture par une dizaine de chercheurs, qui réhabilite le droit au temps libre et prévisible, renforce les 35 heures et milite en faveur du partage du temps de travail.

Contre cette « dystopie », véritable récit d’anticipation pessimiste diagnostiqué par Gérard Mordillat ce mercredi au Lieu-Dit, et en mémoire des 1 099 de Courrières, TOUS DANS LA RUE LE 09 MARS !


Les différentes séquences de l’émission :

01. Vos messages sur le répondeur de Là-bas si j’y suis [05’07]

01. Vos messages sur le répondeur

02. L’Hymne à la loose [12’56]

Guillaume FARLEY

03. La précarité a une histoire [09’32]

04. On est resté silencieux trop longtemps [10’07]

05. YOUNÈS, 101 jours d’assignation à résidence [06’48]

06. « Le 09 mars dans la rue contre la Loi Travail ! », un reportage d’Anaëlle VERZAUX [13’51]

Anaëlle VERZAUX

 07. Gérard MORDILLAT a retrouvé les scénaristes de la Loi Travail [08’26]


Quelques vidéos de Youtubers en lutte contre le projet de « loi travail »

« Destruction du droit du travail : le grand renversement », une vidéo de Osons Causer :

« Réforme du Droit du Travail et autres Filsdeputeries royales », Bonjour Tristesse #55 du 19 février 2016 :

« Loi Travail : pourquoi il faut agir », une vidéo de DanyCaligula :


Devant le public du Lieu-Dit, Guillaume FARLEY, à la guitare et au chant :
- L’Hymne à la loose
- Un Événement
- L’Énième

Le dernier album de Guillaume FARLEY, J’attends un événement, est sorti le 15 janvier dernier (Autruchon Productions). Il sera en concert le 06 mars au festival Chantons sous les pins de Luxey, et le 18 mars au Pan Piper à Paris >>>> plus d’infos sur son site www.guillaumefarley.com

Merci à Hossein et à l’équipe du Lieu-Dit.
Merci aussi à Éloi SIMON et à Guénolé FOURNET.


Marie GALL attend vos messages sur le répondeur de Là-bas si j’y suis au 01 85 08 37 37

entretiens : Daniel MERMET
préparés par : Pierre-Yves BULTEAU
réalisation : Jérôme CHELIUS
assisté de : Florian LOPEZ
reportage : Anaëlle VERZAUX
photos : Jeanne LORRAIN et Jonathan DUONG
montage : Grégory SALOMONOVITCH

(Vous pouvez podcaster cette émission en vous rendant dans la rubrique "Mon compte", en haut à droite de cette page.)

Abonnez-vous pour accéder à tous nos contenus, c’est très simple !

Depuis 1989 à la radio, Là-bas si j’y suis se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante. L’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

Je m'abonne J'offre un abonnement

Déjà abonné.e ?
Identifiez-vous

Voir aussi

À ÉCOUTER

Notre rencontre avec Pierre JACQUEMAIN, conseiller démissionnaire de la ministre du Travail, un entretien du 03 mars 2016

À VOIR

- Contre la loi El Khomri et la casse du Code du travail, appels à la grève et mobilisation étudiante le 9 mars, un peu partout en France (ici, la carte des mobilisations)

- À Paris, les syndicats RATP et SNCF manifesteront dès 10 H à BERCY ; les lycéens à l’initiative du Mouvement Inter-Luttes Indépendant seront à 11 H à NATION ; l’intersyndicale d’Île-de-France investira LE SIÈGE DU MEDEF et du MINISTÈRE DU TRAVAIL à 12h30. Et un GRAND RASSEMBLEMENT CITOYEN est prévu PLACE DE LA RÉPUBLIQUE à 14 H.

À ÉCOUTER dans les archives de Là-bas

À la veille de la mobilisation du 9 mars, réécoutez dans les archives de LÀ-BAS ce reportage du 17 mars 2006, au coeur de la manif contre le CPE, ainsi que « La précarité a une histoire », une émission diffusée pour la première fois le 27 mars 2006.

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Le prochain Café Repaire du Conflent se tiendra jeudi 18 octobre 2018 à partir de 19h30 au Bar du Canigou à Villefranche de Conflent On se retrouve pour la dernière fois en heure d’été à 19h30. Pas de menu particulier cette fois. Ce sera une auberge espagnole : chacun, chacune apporte un sujet ou (...)

  • Le café repaire de La Rochelle vous invite le 19 octobre prochain à 20h à la librairie "Les Rebelles ordinaires" (rue des trois Fuseaux à La Rochelle) à venir partager son prochain débat : "Mise en place de la Flat Tax, hausse de la CSG, réforme de la taxe d’habitation, prélèvement à la source...la (...)

Dernières publis

Une sélection :

Migrations : la gauche déchirée ? AbonnésLire

Le

« Ils viennent manger le pain des Français, foutons-les à la mer ! » Rital, espingouin, bicot, porto, youpin, négro, bridé, métèque… À qui le tour aujourd’hui ? Regardez nos remparts, nos murailles, nos barbelés, nos citadelles, nos gardes-chiourmes, nos caméras de surveillance, nos drones et nos centres de détention ; tout ce qui dit la peur de l’autre, la terreur de l’invasion, la haine de l’envahisseur qui vient jusque dans nos bras égorger nos filles et nos compagnes.

De notre envoyé spécial au-delà du périphérique Dillah TEIBI, notre correspondant de guerre sociale Attention, ça bouge dans les quartiers ! AbonnésÉcouter

Le

Vous connaissez les pyramides, Venise et le palais du grand Lama, mais Aulnay-sous-Bois, vous connaissez, le nord d’Aulnay-sous-Bois ? C’est le genre d’endroits où les médias font des reportages sur la drogue, le voile, le viol et les djihadistes, c’est là que les sociologues engagés font leur « terrain », c’est là que les candidats aux élections viennent tous les cinq ans, c’est là que le président des riches, récemment, a rendu visite pour faire des selfies avec les habitants.

La chronique écosocialiste de Corinne Morel Darleux En Arctique, le réchauffement climatique est bon pour le business AbonnésVoir

Le

L’Arctique est un endroit du globe intéressant pour étudier comment certains voient dans le dérèglement climatique une nouvelle manière de faire des affaires et du business. Et ça remonte d’ailleurs à déjà quelques temps, puisque dès la fin de la guerre froide, les Russes ont senti venir la fonte des glaces dans l’Arctique et ont senti l’eldorado derrière ça : puisque l’Arctique, ce n’est pas juste de la banquise qui fond, c’est aussi des réserves de pétrole et de gaz absolument faramineuses.

Un entretien de Daniel Mermet avec Geoffroy de Lagasnerie Geoffroy de Lagasnerie : « Il n’y a pas d’intellectuel de droite » AbonnésVoir

Le

Pourquoi dialoguer avec Finkielkraut ou Zemmour ? Ça ne sert à rien, « il n’y a pas d’intellectuel de droite », répond le philosophe et sociologue Geoffroy de Lagasnerie. « La définition de la gauche, c’est l’incommensurabilité à la droite. C’est-à-dire que nous n’avons, avec la droite, aucun terrain d’accord. Nous ne sommes pas dans une position de débat, mais dans une position d’affrontement. C’est "une lutte – comme disait Bourdieu à propos de Manet et de l’Académie – à la vie, à la mort". » Contrairement à ce qu’on laisse croire, la force de la gauche aujourd’hui, c’est d’être « imaginatrice », « inventive » et d’avoir « une pensée ». À propos des médias, des révolutions symboliques, de Mai 68, des quartiers populaires ou encore de la politique pénale, Geoffroy de Lagasnerie prouve que la gauche peut encore avoir une pensée stimulante et enthousiasmante.