ÉMISSION SPÉCIALE EN DIRECT DE NANTES [RADIO 1h25]

ZAD NDDL TOUS EXPULSÉS !

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement
Mercredi 13 janvier 2016, mobilisation devant le palais de justice de Nantes (photo : Jonathan DUONG)

C’EST CHAUD POUR LA ZAD DE NOTRE-DAME-DES-LANDES !
Lundi 25 janvier le tribunal a statué sur les expulsions de la ZAD (Zone À Défendre) de Notre-Dame-des-Landes. Le juge de l’expropriation a demandé l’expulsion de quatre exploitations agricoles situées dans la zone de construction du projet d’aéroport. Sans aucun délai. Le juge a également prononcé l’expulsion des onze familles installées dans la Zad.
Onze famille et quatre agriculteurs "historiques" étaient assignés par VINCI, au nom de l’État qui lui a concédé l’exploitation de la zone pour la construction du nouvel aéroport.
Au lendemain même de la COP 21 et la lutte déclarée officiellement contre le réchauffement climatique, la construction d’un tel aéroport pour les opposants, serait une nouvelle trahison, une nouvelle concession aux multinationales et une nouvelle bévue écologique.
Des années de lutte ont créé des liens et des idées entre zadistes et agriculteurs. Il faut que ces expériences précieuses puissent se développer dans cet espace comme autant d’alternatives à la crise écologique, sociale et politique que nous traversons.
La lutte pour le Larzac de 1971 à 1981 n’a pas seulement abouti à la victoire des paysans. Ce fut un terreau pour des luttes et des idées émancipatrices, de l’indépendance Kanak au nucléaire français, du droit à l’avortement à la dictature chilienne, de la production du roquefort à l’accordéon diatonique ; légères ou profondes, ces luttes furent finalement bénéfiques pour tous. Les temps ont changé, le cynisme néo-libéral s’est enraciné. Pour saisir les enjeux et les possibles, écoutez notre émission du 13 janvier qui était en direct depuis chez nos amis de JET FM à Nantes.
Mardi 19 janvier, les propriétaires de deux maisons situées sur la ZAD ont déposé une pétition (1 628 signatures) réclamant l’évacuation. Leurs maisons ont été recouvertes de tags insultants. Le sénateur Bruno Retailleau (LR), disciple de Philippe de Villiers et nouveau président de la région, milite pour l’expropriation. Une manif a eu lieu samedi à Nantes, pour la ZAD. Le 9 janvier, ils étaient 20 000 avec 400 tracteurs sur le périphérique de Nantes.
Certes VINCI vient de gagner une manche mais les zadistes ne désarment pas, ils ont encore des recours, la guérilla judiciaire n’est pas perdue. L’espoir c’est aussi les élections à venir ; Hollande est-il prêt à se fâcher avec les écolos et ceux qui ne portent pas VINCI dans leur coeur. L’espoir c’est aussi le campagnol amphibie, qui fait partie des espèces protégées menacées de mort par le projet, sans oublier le triton !
Là-bas était en direct de Nantes.

Écouter l'émission

  • Télécharger 01. Vos messages sur le répondeur

    - MP3 - 7.2 Mo

  • Télécharger 02. Mobilisation devant le palais de justice de Nantes

    - MP3 - 38.4 Mo

  • Télécharger 03. Vinci, au nom de l’État

    - MP3 - 21.5 Mo

  • Télécharger 04. Quels emplois à Notre-Dame-des-Landes ?

    - MP3 - 26.3 Mo

Le béton contre les tritons [1h25]

Là-bas si j’y suis était en direct mercredi 13 janvier depuis les studios de Jet FM à Nantes avec, autour de Daniel MERMET :

- Dominique FRESNEAU, co-président de l’ACIPA (Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d’Aéroport de Notre-Dame-des-Landes)
- Jean-Baptiste HULIN, membre de COPAIN 44 (Collectif des Organisations Professionnelles Agricoles INdignées par le projet d’aéroport)
- Marcel THÉBAULT, paysan résistant
- « Camille » et « Camille », du mouvement d’occupation de la ZAD
- Sophie BRINGUY, conseillère régionale, présidente du groupe écologiste et citoyen au Conseil régional des Pays de la Loire
- Sylvain GirO, auteur et interprète de la chanson Notre-Dame des oiseaux de fer

Plusieurs milliers de manifestants sont venus soutenir les onze assignés par Vinci (photo : Jonathan DUONG) {JPEG}


Les différentes séquences de l’émission :

01. VOS MESSAGES SUR LE RÉPONDEUR DE Là-bas si j’y suis [06’30]

01. Vos messages sur le répondeur

02. MOBILISATION DEVANT LE PALAIS DE JUSTICE DE NANTES [33’52]

Danielle SIMONNET
02. Mobilisation devant le palais de justice de Nantes

03. VINCI, AU NOM DE L’ÉTAT [20’59]

Marcel THÉBAULT
03. Vinci, au nom de l’État

04. QUELS EMPLOIS À NOTRE-DAME-DES-LANDES ? [24’33]

04. Quels emplois à Notre-Dame-des-Landes ?

Devant le Tribunal de Grande Instance de Nantes (photo : Jonathan DUONG) {JPEG}
(photo : Jonathan DUONG) {JPEG}


Merci à Mickaël et à Danielle SIMONNET.
Merci aussi à Pascal MASSIOT, à Damien FOURCOT et à l’équipe de Jet FM.

Musique :
- Sylvain GirO depuis les studios de Jet FM : Notre-Dame des oiseaux de fer et Le Batteur de grève


Le répondeur de Là-bas si j’y suis attend vos messages au 01 85 08 37 37.

Entretiens et reportage : Daniel MERMET
Préparés par : Jonathan DUONG, Pierre-Yves BULTEAU et Anaëlle VERZAUX
Réalisation : Jérôme CHELIUS
Chef du répondeur : Grégory SALOMONOVITCH

(Vous pouvez podcaster cette émission en vous rendant dans la rubrique "Mon compte", en haut à droite de cette page.)

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Yannis Youlountas partage sa vie entre la Grèce, l’Espagne et la France, là où les hommes se battent pour sortir de l’impasse mortifère du capitalisme et du productivisme. Il plonge à la fois son regard et ses bras dans la rébellion active en témoignant, plume aux doigts ou caméra au poing de la façon (...)

  • Le transhumanisme veut améliorer les capacités humaines, qu’elles soient physiques ou mentales. Son ambition est de fabriquer un être humain supérieur, artificiel, voire immortel. Le modèle de l’homme devient la machine et celui du cerveau l’ordinateur. Le mouvement transhumaniste est sujet à de (...)

  • Pour ce café repraire d’Octobre à Vierzon, deux villageois de Tarnac viendront nous raconter leur histoire, et leur point de vue sur le traitement médiatique de l’affaire du groupe de "Tarnac". Venez nombreux

Dernières publis

Une sélection :

Mourir pour des idées, un mythe dépassé ? Deux entretiens de Daniel Mermet avec Arthur et Siyah « – Tu as tué ? – Oui, sans doute. » Témoignages exclusifs de combattants français contre Daech AbonnésÉcouter

Le

Djihadistes, islamistes, on a beaucoup parlé de ces Français radicalisés partis combattre aux côtés de Daech, mais beaucoup moins des autres, de ces volontaires français qui, au contraire, sont allés se battre contre Daech, contre l’État islamique, aux côtés des Kurdes du Rojava. Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Quel est cet anarcho-communo-féminisme dont ils se réclament ? Quel est ce Rojava pour lequel ils se disent prêts à mourir en martyr ? Écoutez les témoignages de deux d’entre eux, deux parcours, deux engagements, à l’heure où « mourir pour des idées » semble un mythe dépassé.

[TEXTES À L’APPUI] Entretien avec Cornelius Castoriadis (novembre 1996) LE TRIOMPHE DE L’INSIGNIFIANCE Accès libreLire

Le

Il y aura vingt ans cette année, nous avons diffusé cet entretien avec Cornelius CASTORIADIS, quelques mois avant sa mort, un entretien fondamental et lumineux, qui est devenu une référence et une source d’inspiration pour beaucoup d’auditeurs de LÀ-BAS.

En voici la transcription dans la collection des TEXTES À L’APPUI que nous vous proposons désormais.

CONTRE L’ÉCOLOGIE DE MARCHÉ (RADIO 50’51) ANDRÉ GORZ, LEUR ÉCOLOGIE ET LA NÔTRE Accès libreÉcouter

Le

« Une politique écologiste est une politique nécessairement anticapitaliste » Dés le début des années 70, André GORZ, le père spirituel de l’écologie politique, dénonçait la récupération de l’écologie par la puissance capitaliste. La COP21 a montré la totale domination des grandes entreprises sur les États. On dit merci à EDF, Exxon, BNP-Paris Bas, Chevron et tout leurs amis qui ont financé la conférence. Grâce à vous désormais les tigres ne mangeront que de la salade verte. Pour ceux qui en douteraient, nous vous proposons cette heure avec André GORZ (...)

Entretien, Daniel Mermet avec Christophe Fourel. (Archives de l’émission « À voix nue » (France Culture, Marie-France Azar, 1991).