LE HARENG DE BISMARCK (Entretien Radio 50’30)

MÉLENCHON : LE POISON ALLEMAND EST L’OPIUM DES RICHES Abonnés

1

Le


Georg GROSZ - Die Stûtzen der Gesellschaft (Les piliers de la société) - 1926

« L’Allemagne c’est un modèle pour ceux qui ne s’intéressent pas à la vie (...) personne n’a envie d’être allemand, pas même les Allemands ! La preuve ils ne font pas d’enfant. » Jean-Luc Mélenchon n’y va pas de main morte avec nos voisins et leur modèle tant admiré par nos élites hexagonales. Après l’épisode grec et le scandale Volkswagen il enfonce le clou.
« Les moutons français bêlent pitoyablement dans leur enclos quand claque le fouet des faces de pierre qui gouvernent outre-Rhin (...) Certes en France il y a toujours eu un fort parti de germanolâtres (...) mais comment peuvent-ils aujourd’hui supporter que les dirigeants allemands et leurs médiacrâtes parlent sur ce ton à la France et au reste de l’Europe ? Pourquoi taisent-ils le naufrage auquel l’Allemagne se destine ? Pourquoi nous demandent-ils d’admirer un présent aussi calamiteux et un futur aussi pitoyable ? ».
Le scandale Volkswagen, le mépris pour la Grèce, l’ordolibéralisme, la réunification (dont on célèbre les 25 ans), la loi du sang, l’accueil des réfugiés... Mélenchon démolit le modèle allemand sans délicatesse excessive, car attention selon lui, y a urgence, « le poison allemand est l’opium des riches. Changer nos vies et faire changer l’Allemagne est une seule et même chose. Il faut le faire avant qu’il ne soit trop tard ».
01. Introduction
(Cliquez sur la flèche, en-dessous du lecteur,
pour écouter dans une autre fenêtre et continuer à naviguer sur le site)

Abonnez-vous pour accéder à tous nos contenus, c’est très simple !

Depuis 1989 à la radio, Là-bas si j’y suis se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante. L’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

Je m'abonne J'offre un abonnement

Déjà abonné.e ?
Identifiez-vous

Sur notre site

Dans les livres

  • Le hareng de Bismarck ou le poison allemand

    Le « poison allemand » est celui que la politique du gouvernement Merkel diffuse dans l’économie de ses voisins. Un poison asphyxiant qui condamne ceux-ci à la misère, au chaos social et politique. Dans ce pamphlet, Jean-Luc Mélenchon appelle à assumer une confrontation franche des points de vue avec l’Allemagne actuelle pour stopper la marche au chaos en cours.

InfogrèveEnvoyez-nous vos infos à infogreve@la-bas.org

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Cette rencontre sera aussi l’occasion de faire un point sur la politique locale. Si vous voulez participer merci de nous contacter au 06 81 24 81 45, ou à l’adresse mail reperelololiv@protonmail.com

Dernières publis

Une sélection :

La bataille des retraites est lancée. Un entretien de Jérémie Younes avec Christophe Ramaux Comment Macron va baisser nos retraites AbonnésVoir

Le

Après la casse du code du travail et de la SNCF, la suppression des cotisations salariales et de l’impôt de solidarité sur la fortune, la prochaine grande régression sociale que nous propose Emmanuel Macron consiste à « réformer », une nouvelle fois, notre système de retraites. Ou plutôt, à l’affaiblir, afin de préparer l’entrée des compagnies d’assurance privées.

Avec Gérard Filoche Macron fait payer les mesures « gilets jaunes » par la Sécu ! AbonnésÉcouter

Le

Vous vous souvenez des quelques mesures « lâchées » par Emmanuel Macron, début décembre 2018, pour tenter de calmer les « gilets jaunes » ? Hausse de la prime d’activité, exonération des cotisations salariales sur les heures supplémentaires, baisse de la contribution sociale généralisée (CSG) sur les retraites inférieures à 2 000 euros… Ce mardi 20 octobre, presque un an après, l’Assemblée nationale va voter le budget 2020 de la Sécurité sociale. Et que découvre-t-on, à l’article 3 du budget ? C’est la Sécu qui va payer les mesures « gilets jaunes » !

Reportage aux urgences de Chinon Colère dans le cathéter AbonnésÉcouter

Le

Les urgences hospitalières sont en grève depuis la mi-mars : un mouvement de grande ampleur lancé hors syndicats par le collectif L’Inter-Urgences, constitué notamment de jeunes professionnels du milieu hospitalier. Plus de 150 établissements sont mobilisés à travers la France. 10 000 nouvelles embauches, un salaire mensuel revalorisé de 300 euros : ce sont les principales revendications des urgentistes en grève. Notre reporter Dillah Teibi a passé quelques jours dans le service des urgences de l’hôpital de Chinon.