LÀ-BAS Hebdo n°11

Manipulez-nous mieux ! Abonnés

Le , par L’équipe de Là-bas

Didier Super (dessin : Daniel Mermet)

C’est la revendication de Didier Super, ce grand artiste qui a su rester simple. Malgré une douloureuse chute de vélo, il a bien voulu chanter pour vous et répondre aux questions qu’un des plus grands journalistes français avait enregistrées avant sa mort (pas la mort de Didier Super, la mort du plus grand journaliste français qui avait enregistré les questions avant).
Oui, MANIPULEZ-NOUS MIEUX ! Sinon on se pose des questions. Par exemple :
OÙ EN EST LE FRONT NATIONAL APRÈS LES DERNIÈRES ÉLECTIONS ?
Réponse avec Nonna MAYER, directrice de recherche au CNRS qui étudie le vote FN depuis trente ans. Les crises et l’insécurité sociale profitent toujours aux démagogues toujours malins pour désigner le bouc émissaire. Marine Le Pen a refait la devanture de la boutique FN, mais le fond de commerce est toujours le même, ILS prennent nos boulots, ILS profitent des aides sociales, ILS menacent la sécurité, ILS menacent notre identité nationale…
QUE DISENT LES INAUDIBLES ?
Travailleurs pauvres, chômeurs en fin de droits, mères seules avec enfants, bénéficiaires des minima sociaux, personnes en hébergement d’urgence… Le nombre des précaires augmente. Ils seraient 17 millions selon les auteurs de cette enquête, dirigée par Nonna Mayer et Céline Braconnier, « LES INAUDIBLES ». On a ce beau slogan dans les oreilles : « Qui sème la misère récolte la colère ». Mais comment les précaires, poussés dans les marges et hantés par la survie, se sentent-ils concernés par le débat politique, quel parti, quel candidat ?

LÀ-BAS Hebdo n°11 (extrait)

Les différentes séquences de l’émission
01. Vos messages sur le répondeur

Partie 1ère : Vos messages sur le répondeur

Quelques messages parmi ceux que vous avez laissés sur le répondeur de Là-bas si j’y suis au 01 85 08 37 37 puis voici le sémillant Didier Super devant le public du Lieu-Dit.

Didier Super : « Manipulez-nous mieux ! »
par Là-bas si j'y suis

Partie 2 : Où en est le Front National ?

Quelques jours après le second tour, retour sur les élections départementales. Même si le Front National n’a remporté aucun département, il a séduit 25 % des votants au premier tour. Pour Nonna Mayer, ce n’est pas une surprise : « Les élections se gagnent ou se perdent sur le degré de mobilisation différentielle des électorats. Celui du FN était très mobilisé, l’électorat de droite s’est mobilisé, l’électorat de gauche était démobilisé : il y avait toutes les conditions requises pour que le FN fasse un bon score. (...) Quand il a percé en 1984, il était aux alentours de 10-11 %. Puis entre 1988 et 1998, il est monté au niveau de 15 % environ à toutes les élections, à la présidentielle, puis aux législatives, puis aux régionales. Maintenant on arrive à un nouveau seuil, autour de 25 %. »


Partie 3 : Que disent les inaudibles ?

Chômeurs, intérimaires, déclassés, travailleurs pauvres, mères célibataires...De plus en plus nombreux, les "Inaudibles" sont avant tout en situation « d’insécurité sociale ». 17 millions de Français sont aujourd’hui dans la précarité.

Pour autant, l’enquête menée par l’équipe de Céline BRACONNIER et Nonna MAYER en 2012, pendant la campagne présidentielle, montre que les « inaudibles » ne sont pas autant coupés de la politique qu’on pourrait le penser, même s’ils restent les grands oubliés des politiques actuelles.


Partie 4 : Interview exclusive de Didier SUPER

Il fallait un journaliste d’exception pour interroger un artiste d’exception. C’est pourquoi Daniel Mermet cède provisoirement sa place à Jacques Chancel qui, à titre posthume, pose ses questions à Didier SUPER.


Partie 5 : Gérard MORDILLAT admire François Hollande

François Hollande réussit le grand chelem Le PS détenait tous les pouvoir en 2012, mais avec constance et obstination il a réussi à ne gagner aucune élection depuis. Cependant il y a un « frémissement » ! Manuel Valls le dit, il le sait, le sent, il frémit tous les jours, et ce « frémissement » le conforte dans la politique à mener, la même avec constance et obstination.
Côté culture, Gérard MORDILLAT décrypte la nomination des dirigeants d’institutions culturelles.


Partie 6 : Hervé KEMPF contre les fermes-usines

Le nombre d’exploitations agricoles en France est passé de 663 800 en 2000 à 490 000 pour 2010, soit une baisse de 25% en une décennie. Le nombre de travailleurs agricoles est en diminution constante. Depuis le 1er avril, avec la fin des quotas laitiers, c’est une nouvelle dérégulation qui va favoriser les plus grosses exploitations. Face au développement des fermes-usines, la résistance s’organise. Manifestation samedi 04 avril aux Sables-d’Olonnes contre le projet d’usine à cochons de Poiroux, avec notamment Attac et la Confédération paysanne.


07. Didier PORTE nous fâche avec tout le monde

Partie 7 : Didier PORTE nous fâche avec tout le monde

Cette semaine Didier PORTE nous parle passion ! Passion de transmettre et passion d’enseigner : le plus beau métier du monde. Cela vous a peut-être échappé, mais une série de clips intitulée « Parlons Passion » vous propose les témoignages enthousiasmants et émouvants de vrais professeurs.

Et on termine en musique, parce que le public en redemande, toujours avec Didier Super.


Merci à Hossein et à l’équipe du Lieu-Dit.

Programmation musicale :
- Les Corbeaux, par L


À lire :
- Les inaudibles : sociologie politique des précaires, un ouvrage co-dirigé par Nonna MAYER et Céline BRACONNIER (2015, aux Presses de Sciences Po)

À écouter :
- « Bonjour la sous-France », une série de reportages dans la vallée de la Meuse de Gaylord VAN WYMEERSCH dans Là-bas si j’y suis des 26, 27 et 28 mai 2015.
- « Y’a tellement personne ! », un reportage dans l’Aisne d’Anaëlle VERZAUX, Là-bas si j’y suis du 28 mars 2015

À voir :
- « Ta vie sera plus moche que la mienne », le concert de Didier SUPER.
Les 08 et 09 avril à l’Atelier 210 à Bruxelles, les 14 et 15 avril à l’Européen à Paris, le 25 avril au théâtre de l’Oulle à Avignon. Toutes les dates (ou presque) sur didiersuper.com

Et n’oubliez pas que le répondeur attend toujours vos messages au 01 85 08 37 37.

Présentation : Daniel MERMET
Réalisation : Franck HADERER et Guillaume GIRAULT
Répondeur : Stéphanie FROMENTIN
Préparation : Jonathan DUONG

(vous pouvez podcaster cette émission en vous rendant dans la rubrique "Mon compte", en haut à droite de cette page)

Abonnez-vous pour accéder à tous nos contenus, c’est très simple !

Depuis 1989 à la radio, Là-bas si j’y suis se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante. L’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

Je m'abonne J'offre un abonnement

Déjà abonné.e ?
Identifiez-vous

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Même les ex-climato-sceptiques semblent avoir compris que nous allons droit dans le mur si rien ne change. La vie sur terre est réellement menacée et à court terme. Mais que faire ? Attendre que les politiques proposent des solutions... à petits pas ? Changer individuellement certaines de nos (...)

  • Mardi 4 décembre, notre prochain Café repaire vous invite à venir rencontrer le Collectif de Soutien aux Sans-Papiers ( CSSP 49 ). La soirée se déroulera au rythme des chansons humanistes de Renaud, interprétées par les voix partisanales du Cercle 49. Les fonds collectés aideront les demandeurs (...)

Dernières publis

Une sélection :

Monsieur Macron, prenez un quart d’heure pour recevoir Karima ! Un reportage de Gaylord Van Wymeersch Karima la Galère veut rencontrer Jupiter AbonnésÉcouter

Le

« Faire plus pour ceux qui ont moins. » C’est Macron qui a dit ça en présentant son « plan pauvreté ». Mais qui croit encore la com’ du président des riches, à part Karima ? Karima, c’est la galère, Karima, c’est la misère, mais son idée fixe, c’est de rencontrer Macron, rencontrer Jupiter. Depuis des années, elle lui écrit, elle téléphone à l’Élysée, c’est son combat. On la connait dans son quartier, on l’encourage. Nous aussi. C’est vrai, ça, Monsieur Macron, ça vous coûterait quoi de recevoir Karima ?

Psychiatrie. Reportage de Sophie Simonot au centre de jour Antonin Artaud de Reims Qui cache son fou, meurt sans voix AbonnésÉcouter

Le

La folie fait peur, la folie du fou, la folie de l’autre, mais aussi la folie du fou qu’on a en nous. En France, douze millions de personnes sont touchées chaque année par une maladie mentale. Un français sur cinq. Rien que la dépression affecte 2,5 millions d’entre nous. Or dans les hôpitaux, à Rouvray, à Amiens, comme ailleurs la machine gestionnaire a pris le pouvoir, la situation se dégrade autant pour les patients que pour les familles et les soignants. Jusqu’où ?

Un entretien de Daniel Mermet avec Claire Rodier et Catherine Wihtol de Wenden Claire Rodier : « La seule solution raisonnable, c’est l’ouverture des frontières » AbonnésLire

Le

Entre 2000 et 2016, les migrants ont dépensé 15 milliards d’euros pour passer. Dans le même temps, l’Europe a dépensé 13 milliards d’euros pour les empêcher de passer. Un gâchis énorme, des politiques absurdes qui profitent aux démagogues, des budgets et des énergies qui pourraient favoriser l’intégration au profit de tous. Prenez le temps de lire cet entretien de Daniel MERMET avec deux des meilleures spécialistes engagées depuis longtemps sur les politiques migratoires, Claire RODIER, cofondatrice du réseau Migreurop, juriste au Gisti (Groupe d’information et de soutien des immigrés), et Catherine WIHTOL de WENDEN, directrice de recherche au CNRS, spécialiste des migrations internationales.