Dans le Diplo de juillet (INTÉGRALE)

Les tas d’urgences derrière l’état d’urgence

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Écouter l'émission

  • Télécharger 01. Guillaume Pitron : quand la Chine se met au vert

    - MP3 - 15.6 Mo

  • Télécharger 02. Danièle Linhart : pour une nouvelle forme de salariat

    - MP3 - 18.7 Mo

  • Télécharger 03. Raphaël Kempf : le coup de l’état d’urgence permanent

    - MP3 - 22 Mo

[Dans le Diplo de juillet] Les tas d’urgences derrière l’état d’urgence

« Premier producteur d’énergies vertes du monde, premier fabricant d’équipements photovoltaïques, première puissance hydroélectrique, premier investisseur dans l’éolien et premier marché mondial des voitures à nouvelles énergies. » Aussi étonnant que cela puisse paraître, il s’agit de la Chine. Mais si la Chine milite de plus en plus activement en faveur de l’écologie, c’est d’abord parce qu’elle est la championne du monde de la pollution, nous rappelle Guillaume Pitron. Avec une ligne rouge à ne pas franchir, celle de la loyauté envers le Parti Communiste Chinois.

Réformer le marché du travail, c’est ce qu’espère faire le président Macron à coup d’ordonnances. La réforme, la sociologue du travail Danièle Linhart n’est pas contre, mais pour au contraire consolider les droits des salariés, et s’émanciper du lien de subordination qui lie les salariés à leur patron, source d’un mal-être croissant dans le monde du travail.

Le 06 juillet dernier, l’Assemblée nationale votait la prolongation de l’état d’urgence jusqu’au 1er novembre 2017, date à laquelle le gouvernement souhaite le lever. Mais cette future levée inquiète Raphaël Kempf, avocat de plusieurs victimes de l’état d’urgence, car si l’état d’urgence sera levé, c’est que ses dispositions et ses mesures exceptionnelles seront en fait intégrées dans le droit commun. C’est en tout cas le sens du projet de loi préparé par le gouvernement, et ce contre quoi alertent Raphaël Kempf et d’autres, qui manifestaient le 1er juillet dernier contre « l’instauration d’un état d’urgence permanent. ».

Un entretien de Jonathan Duong avec l’équipe du Monde diplomatique de juillet.


Écoutez l’émission par chapitres :

01. Guillaume Pitron : quand la Chine se met au vert

01. Guillaume Pitron : quand la Chine se met au vert

Pékin se présente en champion de la lutte contre le réchauffement climatique. Dans le pays le plus pollué de la planète, le pouvoir central voit d’un bon œil les initiatives des défenseurs de l’environnement… à condition de ne pas être lui-même remis en cause.

pages 01, 06 et 07 du Monde Diplo : « En Chine, la ligne rouge du virage vert », un article de Guillaume Pitron

02. Danièle Linhart : pour une nouvelle forme de salariat

02. Danièle Linhart : pour une nouvelle forme de salariat

Espérant amadouer les opposants à sa réforme du code du travail, le gouvernement a planifié pas moins de quarante-huit réunions avec les syndicats d’ici à septembre. Mais consulter n’est pas négocier et encore moins coécrire la loi. Le temps n’est-il pas venu de prendre un autre chemin pour en finir avec les rapports de subordination propres au contrat de travail, tout en renforçant les droits sociaux ?

pages 20 et 21 du Monde Diplo : « Imaginer un salariat sans subordination », un article de Danièle Linhart

03. Raphaël Kempf : le coup de l’état d’urgence permanent

03. Raphaël Kempf : le coup de l’état d’urgence permanent

Le projet de loi « renforçant la lutte contre le terrorisme et la sécurité intérieure » présenté le 7 juin au conseil de défense par le gouvernement ambitionne de transférer dans le droit commun des mesures d’exception rendues possibles par la déclaration de l’état d’urgence au soir des attentats du 13 novembre 2015 : sur la base d’un simple soupçon, le préfet et le ministre de l’intérieur peuvent ordonner assignations à résidence, perquisitions administratives, placements sous bracelet électronique…

page 28 du Monde Diplo : « La loi des suspects », un article de Raphaël Kempf

Programmation musicale :
- Charlie Chaplin : Les Temps modernes
- Les sales majestés : Les Patrons
- Vendetta : Sous Surveillance

Merci à Guillaume Pitron, Danièle Linhart et Raphaël Kempf.

Merci aussi à Anne Callait-Chavanel du Monde Diplomatique.

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Mourir pour des idées, un mythe dépassé ? Deux entretiens de Daniel Mermet avec Arthur et Siyah « – Tu as tué ? – Oui, sans doute. » Témoignages exclusifs de combattants français contre Daech AbonnésÉcouter

Le

Djihadistes, islamistes, on a beaucoup parlé de ces Français radicalisés partis combattre aux côtés de Daech, mais beaucoup moins des autres, de ces volontaires français qui, au contraire, sont allés se battre contre Daech, contre l’État islamique, aux côtés des Kurdes du Rojava. Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Quel est cet anarcho-communo-féminisme dont ils se réclament ? Quel est ce Rojava pour lequel ils se disent prêts à mourir en martyr ? Écoutez les témoignages de deux d’entre eux, deux parcours, deux engagements, à l’heure où « mourir pour des idées » semble un mythe dépassé.

[TEXTES À L’APPUI] Entretien avec Cornelius Castoriadis (novembre 1996) LE TRIOMPHE DE L’INSIGNIFIANCE Accès libreLire

Le

Il y aura vingt ans cette année, nous avons diffusé cet entretien avec Cornelius CASTORIADIS, quelques mois avant sa mort, un entretien fondamental et lumineux, qui est devenu une référence et une source d’inspiration pour beaucoup d’auditeurs de LÀ-BAS.

En voici la transcription dans la collection des TEXTES À L’APPUI que nous vous proposons désormais.

CONTRE L’ÉCOLOGIE DE MARCHÉ (RADIO 50’51) ANDRÉ GORZ, LEUR ÉCOLOGIE ET LA NÔTRE Accès libreÉcouter

Le

« Une politique écologiste est une politique nécessairement anticapitaliste » Dés le début des années 70, André GORZ, le père spirituel de l’écologie politique, dénonçait la récupération de l’écologie par la puissance capitaliste. La COP21 a montré la totale domination des grandes entreprises sur les États. On dit merci à EDF, Exxon, BNP-Paris Bas, Chevron et tout leurs amis qui ont financé la conférence. Grâce à vous désormais les tigres ne mangeront que de la salade verte. Pour ceux qui en douteraient, nous vous proposons cette heure avec André GORZ (...)

Entretien, Daniel Mermet avec Christophe Fourel. (Archives de l’émission « À voix nue » (France Culture, Marie-France Azar, 1991).

La chronique écosocialiste de Corinne Morel Darleux En Arctique, le réchauffement climatique est bon pour le business AbonnésVoir

Le

L’Arctique est un endroit du globe intéressant pour étudier comment certains voient dans le dérèglement climatique une nouvelle manière de faire des affaires et du business. Et ça remonte d’ailleurs à déjà quelques temps, puisque dès la fin de la guerre froide, les Russes ont senti venir la fonte des glaces dans l’Arctique et ont senti l’eldorado derrière ça : puisque l’Arctique, ce n’est pas juste de la banquise qui fond, c’est aussi des réserves de pétrole et de gaz absolument faramineuses.