Rencontre avec Jérôme Prieur et Gérard Mordillat, auteurs de la bande dessinée « Le Suaire »

Le Suaire : la véritable histoire d’une véritable image Abonnés

Le

Le Saint-Suaire ? Un linge de 4,42 mètres de long sur 1,13 mètre de large, qui aurait enveloppé le corps de Jésus à sa descente de la croix. Le corps du crucifié y aurait laissé sa marque, imprimant la silhouette du Christ jusqu’à aujourd’hui… Un fantastique récit, et surtout une belle opération commerciale à chaque fois que le Suaire est exposé, comme la dernière fois à Turin en 2015. L’Église s’est pourtant toujours montrée prudente devant ce qu’elle considérait comme une vera icona, une véritable image : « ce n’est pas une image juste, c’est juste une image », pour reprendre la phrase de Godard dans le film Le Vent d’est. On ne trouve en effet aucune trace du suaire entre la mort de Jésus et l’année 1357, date à laquelle il fait son apparition dans une chapelle de Lirey, près de Troyes. Pour nos deux spécialistes de Jésus, Gérard Mordillat et Jérôme Prieur, le Suaire n’est pourtant même pas un faux, c’est simplement une image, une peinture créée au Moyen-Âge en Champagne, exhibée lors d’événements publics payants… comme un ancêtre du cinéma ?

Après Corpus christi, L’Origine du christianisme, L’Apocalypse, Jésus et l’Islam, Gérard Mordillat et Jérôme Prieur publient Le Suaire, premier tome d’une trilogie dessinée par Éric Liberge. Ils nous aident à détricoter l’histoire de ce linge cousue de fil blanc.

Un entretien de Jonathan Duong avec Gérard Mordillat et Jérôme Prieur.

Déjà abonné ? Identifiez-vous.

Abonnez-vous pour accéder à tous nos contenus, c’est très simple !

Depuis 1989 à la radio, Là-bas si j’y suis se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante. L’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

Je m'abonne J'offre un abonnement

journaliste : Jonathan Duong
réalisation : Cécile Frey
image : Kévin Accart et Léa Bardiau
son : Alexandre Lambert

L'équipe de Là-bas attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Voir aussi

À LIRE :

- Le Suaire, Tome 1, récit de Gérard Mordillat et Jérôme Prieur, dessins d’Éric Liberge (Futuropolis, 2018)

- Jésus selon Mahomet, un livre de Gérard Mordillat et Jérôme Prieur, Le Seuil, 2015

- De la crucifixion considérée comme un accident du travail, un livre de Gérard Mordillat et Jérôme Prieur, Demopolis, 2008

-  Jésus sans Jésus, un livre de Gérard Mordillat et Jérôme Prieur, Seuil / Arte éditions. Collection Essais, 2008

- Jésus après Jésus, un livre de Gérard Mordillat et Jérôme Prieur, Seuil, 2004

- Jésus, illustre et inconnu, un livre de Gérard Mordillat et Jérôme Prieur, Desclée de Brouwer, 2000

- Jésus contre Jésus, un livre de Gérard Mordillat et Jérôme Prieur, Seuil, 1999

- Corpus Christi, enquête sur les Évangiles, un livre de Gérard Mordillat et Jérôme Prieur, Mille et une nuits/Arte Éditions, 1997

À VOIR :

- Jésus et l’Islam, une série télévisée documentaire en sept parties de Gérard Mordillat et Jérôme Prieur (Arte, 2015)

- L’Apocalypse, une série télévisée documentaire en douze parties de Gérard Mordillat et Jérôme Prieur (Arte, 2008)

- L’Origine du christianisme, une série télévisée documentaire en dix parties de Gérard Mordillat et Jérôme Prieur (Arte, 2003)

- Corpus Christi, une série télévisée documentaire en douze parties de Gérard Mordillat et Jérôme Prieur (Arte, 1998)

- En compagnie d’Antonin Artaud, un film de Gérard Mordillat, co-écrit avec Jérôme Prieur (1993)

Sur notre site

À voir

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

Le rentier a tué le routier. Un grand reportage radio de Sophie Simonot Le blues du routier (1/2) AbonnésÉcouter

Le

Qu’est-ce que tu veux faire quand tu seras grand, toi ? Routier, on disait. Routier c’était comme pompier, pilote de guerre, ou scaphandrier. Le routier c’était un héros, c’était la machine, c’était la route, c’était la nuit. Et aujourd’hui ? Le rentier a tué le routier. Sophie a fait la route avec Antoon et avec son blues beau comme un camion. Un grand reportage radio en deux étapes.

Les prisons sont pleines mais elles sont vides de sens. Un rapport sur l’horreur carcérale PRISON DE FRESNES, T’ES MOINS QU’UN RAT AbonnésVoir

Le

On marche dans la merde de rat dans la prison, il y en a partout, on est bouffé par les poux et les punaises de lits, la bouffe est pourrie, on est neuf par cellule, on se fait cogner par les surveillants.

Cette fois, c’est la prison de Fresnes qui fait l’objet d’un rapport explosif. Nous recevons Adeline Hazan, contrôleure générale des lieux de privation de liberté, et Yoan Karar, surveillant membre du Syndicat National Pénitentiaire FORCE OUVRIÈRE.

CONTRE L’ÉCOLOGIE DE MARCHÉ (RADIO 50’51) ANDRÉ GORZ, LEUR ÉCOLOGIE ET LA NÔTRE Écouter

Le

« Une politique écologiste est une politique nécessairement anticapitaliste » Dés le début des années 70, André GORZ, le père spirituel de l’écologie politique, dénonçait la récupération de l’écologie par la puissance capitaliste. La COP21 a montré la totale domination des grandes entreprises sur les États. On dit merci à EDF, Exxon, BNP-Paris Bas, Chevron et tout leurs amis qui ont financé la conférence. Grâce à vous désormais les tigres ne mangeront que de la salade verte. Pour ceux qui en douteraient, nous vous proposons cette heure avec André GORZ (...)

Entretien, Daniel Mermet avec Christophe Fourel. (Archives de l’émission « À voix nue » (France Culture, Marie-France Azar, 1991).

Libérez l’entrepreneur qui est en vous ! Un reportage de Sophie Simonot Plus de patron, plus de chômage, vous en rêvez ? Un stage pour devenir freelance AbonnésÉcouter

Le

Plus de patron, plus de chômage, vous en rêvez ? Et bien c’est simple, devenez freelance ! Suivez avec nous ce stage de quatre jours et vous allez devenir « le capitaine de vous-même » ! L’Académie du freelance vous attend. Emmanuel Macron le proclame : « la France est un pays d’entrepreneurs ». Toute enthousiasmée, Sophie Simonot a voulu rencontrer cette jeunesse pleine d’avenir. Miroir aux alouettes ?