Nouveau délai. Les repreneurs intéressés sont-ils intéressants ?

La Souterraine : GM&S, déminage provisoire

Le

Cet article vous est offert en accès libre, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis ne vit que grâce à vos abonnements. Sans vous, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement
La Souterraine : les salariés de GM&S Industry obtiennent un sursis ?
Ils ne sont pas que des chiffres, les salariés de GM&S Industry photographiés par Alain Cassaigne et Thierry Laporte

Après avoir obtenu un délai, les salariés de GM&S procède au déminage (provisoire) du site et reprenne le travail ce lundi. Mais rien n’est encore réglé.

Voilà des mois que les salariés de GM&S Industry sont en lutte pour que leurs deux principaux commanditaires, PSA et Renault, reprennent leurs commandes, pour éviter la liquidation judiciaire et pour le maintien des 277 emplois. Ils ont miné leur usine en proclamant : « On va tout péter ! » Du coup, tous les médias sont arrivés et leur lutte a pris une dimension nationale sur fond d’élections présidentielle puis législatives.

Victoire ? Euh…

Dimanche 21 mai, le nouveau ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, « obtient des engagements supplémentaires des constructeurs » . C’est en tout cas ce qu’annonce Bercy dans un communiqué triomphant :

« Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, s’est entretenu ce week-end de la situation de GM&S Industry avec Carlos Ghosn, PDG du Groupe Renault et Carlos Tavares, Président du directoire du Groupe PSA.

Il leur a demandé de s’engager sur un montant de commandes supplémentaires permettant la continuité de l’exploitation de l’entreprise et la poursuite des discussions avec les repreneurs.

Le Groupe PSA s’est engagé à augmenter ses commandes de 10 à 12 millions d’euros.

Le Groupe Renault s’est engagé pour sa part à doubler ses commandes pour les porter de 5 à 10 millions d’euros. »

Yann Augras de la CGT GM&S Industry, que nous avions joint, dénonçait un « coup de com’ du gouvernement », et regrettait que les engagements des deux constructeurs soient insuffisants pour sauver les 277 emplois de GM&S Industry. « Faut arrêter de prendre les gens pour des cons ! »

Mardi 23 mai, les salariés de GM&S Industry avaient rendez-vous au tribunal de commerce.

Le tribunal ayant prolongé la période d’observation jusqu’au 30 juin et des repreneurs s’étant manifestés, les salariés ont pris la décision de déminer « provisoirement » le site et de reprendre le travail dès lundi.

À suivre donc…


Pour soutenir les salariés de GM&S Industry, vous pouvez envoyer un chèque, libellé à l’ordre de « CGT GM&S La Souterraine », à l’adresse suivante : CGT GM&S, 23 300 La Souterraine

journaliste : Daniel Mermet
montage : Dillah Teibi

L'équipe de Là-bas attend vos commentaires ci-dessous !

Sur notre site

À écouter

  • Avec Yann Augras, de la CGT, depuis l’usine GM&S Industry

    Les GM&S mettent le feu dans l’usine

    Écouter
    « Suite aux négociations catastrophiques avec la cellule de crise mise en place par le gouvernement, les salariés on décidé de hausser le ton et de mettre le feu dans l’usine. » C’est le communiqué des 277 salariés de GM&S Industry, (...)
  • Les GM&S en lutte nous présentent leur patron d’avant. Dernière partie du reportage de Dillah TEIBI à La Souterraine

    VIVE LE PATRON ! (3/3) Abonnés

    Écouter
    Tati, Whirlpool, GM&S Industry, Ford bientôt, pas un jour sans de nouvelles suppressions d’emploi. Un bruit de fond depuis des années. C’est bien malheureux mais que voulez-vous, c’est inéluctable, c’est dû à la modernisation, à la (...)
  • Avec les GM&S prêts à faire péter leur usine. 2ème partie du reportage de Dillah TEIBI avec les salariés en lutte

    277 OU BOUM ! (2/3) Abonnés

    Écouter
    Tapis rouge, Marseillaise et coups de canon, les médias sont en extase, c’est le sacre du nouveau monarque. Mais contre qui les coups de canon ? De l’autre côté du manche, dans l’autre France, celle d’en bas et qui parfois fait face, on (...)
  • Le salariés menacent de faire sauter leur usine dans la Creuse. Par téléphone, Yann AUGRAS de la CGT GM&S Industry

    ON VA TOUT PÉTER !

    Écouter
    « Il suffit de craquer une allumette, une fois qu’il y aura le feu, même les pompiers ne pourront pas l’arrêter. » Yann, secrétaire (CGT) du Comité d’Entreprise, fait partie des 279 salariés menacés de tout perdre. Cette nuit, à l’unanimité, (...)

À voir

À lire

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Les Rendez-vous des Repaires

  • Un cycle de NEUF conférences, rencontres, projections, lectures avec Alain Badiou ! Organisée par l’Université populaire du Pays d’Aubagne et de l’Étoile et le Repaire d’Aubagne, cette immense tournée va emmener Alain Badiou, du 24 novembre au 2 décembre, de Marseille à Aubagne en passant par (...)

    Aubagne

  • Le Bar d’à Côté - 33 rue Porte Carrée 35140 Saint-Aubin-du-Cormier - vous propose une rencontre avec le café Repaire de Liffré qui convie à des soirées thématiques tous les deuxièmes mercredi du mois, dans le café-brasserie L’Entre-temps. Ses animateurs nous présenteront son histoire, les thèmes débattus, (...)

    Liffré

  • Le repaire d’Annecy-Meythet LE CHE vous propose un débat avec Mino FAÏTA, historien, habitant vers Cluses, auteur d’ouvrages sur la Grande Guerre. Le thème sera : Fusillés de la Grande Guerre, morts pour et par la France, une page jamais fermée... Avant ce débat, nous diffuserons grâce à nos amis du (...)

    Annecy-Meythet
    33 route de Frangy

  • Exceptionnellement, le café repaire de Neuvy n’aura pas lieu le dernier vendredi du mois de novembre, mais le vendredi 8 décembre à 18h30. Le thème tournera autour des enjeux de la monnaie locale, en présence de trois membres du collectif « Le Soudicy », Sylvie Mazard, Agnès Dollet et Michel (...)

    Neuvy
    24, rue Saint-Vincent

  • La commercialisation des données personnelles est devenue un marché juteux qui intéresse les sociétés vivant de publicités. Comment le système fonctionne-t-il ? Comment s’en protéger au mieux ? L’installation de compteurs communicants tels que le Linky pour l’électricité interroge sur l’utilisation des (...)

Dernières publis

Une sélection :

Un reportage de Dillah Teibi Charles Piaget : c’est possible ! AbonnésÉcouter

Le

Avant Macron et son monde, notre premier adversaire, c’est notre propre résignation. Un formidable appareil idéologique nous a persuadés que rien d’autre n’est possible et que nous n’y pouvons rien ou presque, tout juste nous en remettre à un homme qui va s’opposer en notre nom. Pourtant, notre histoire est pleine de luttes superbes, solidaires, ardentes, têtues et sans lesquelles l’avidité imbécile des patrons de Macron aurait fait de ce monde un petit tas de poussière. Il y a bientôt un demi-siècle, les murs disaient « l’imagination au pouvoir ». Une lutte formidable allait donner de la vie à ces mots. LIP.

Déborah, championne du monde de bodybuilding ET thanatopractrice Le culte du corps, à la vie, à la mort (1/2) AbonnésÉcouter

Le

« Vous dansez Mademoiselle ?… vous êtes charmante, on doit vous le dire souvent… Oh, mais vous êtes musclée !… Ah, vous êtes championne de bodybuilding ? Ah, je me disais aussi… Et dans la vie, vous faites quoi ?… pardon ? Thanato… euh… thanatopractrice ?… euh, le truc sur des cadavres ?… vous les maquillez… vous les préparez… vous les videz de leur sang ?… euh… et ben, bonne soirée, euh… je sais même pas votre prénom… Déborah ?… Et ben au revoir Déborah ! »