Guerres humanitaires ? Mensonges et intox. Un entretien de Daniel Mermet avec Rony Brauman

La guerre humanitaire, c’est la plus jolie Abonnés

Le

Le pouvoir qui part en guerre contre les fake news, c’est comme le marchand de vin qui lutterait contre les poivrots du coin. En déclarant la chasse aux petits menteurs, le gros menteur se fait passer pour Zorro.

Un exemple ? La guerre de Sarkozy et BHL en Libye. Il y a eu l’Irak, la Somalie, le Kosovo, mais c’est avec la guerre en Libye que le pouvoir, les médias et les « experts » ont le mieux réussi à faire avaler les plus gros mensonges. C’est ce que vient nous rappeler Rony BRAUMAN dans ce livre .

C’est toujours au nom du Bien que se déclenchent les guerres. Il y a toujours un prétexte, réel ou fabriqué. Ainsi, le bombardement de la population par les avions de Kadhafi à Tripoli le 17 février 2011. Un mensonge, aucune image, aucune preuve. Dès le 8 mars, à l’Assemblée nationale, l’ambassadeur de France en Libye, François Gouyette, dément ce bombardement. C’est pourtant sur ce gros bobard que BHL commence son livre, par une description délirante et racoleuse d’images qui n’ont jamais existé [1]. Mais cette fois, le pompeux cornichon ne fait plus rire. Il est le complice zélé d’un Sarkozy, lourdement accusé aujourd’hui dans l’affaire criminelle du « financement libyen » de sa campagne de 2007 [2].

Ah, mais, comme tout serait simple si l’on pouvait dire non à toutes les guerres ! Sauf qu’il y a en effet des guerres – non pas justes, dit Brauman, mais justifiables. Guerres de résistance, guerres de libération coloniale… qu’il faut distinguer des récentes guerres « humanitaires », rien d’autre que des croisades morales qui, au nom du droit d’ingérence, de l’ONU et de la Cour pénale internationale, ne font que défendre les intérêts des puissants.

D.M.

Un entretien de Daniel Mermet avec Rony Brauman, médecin, membre du Centre de Réflexion sur l’Action et les Savoirs Humanitaire (CRASH) abrité par la Fondation Médecins Sans Frontières, auteur du livre Guerres humanitaires ? Mensonges et intox (2018, éditions Textuel).

Enregistré en public et en direct le 21 janvier 2018 au Lieu-Dit.


Merci à Rony Brauman.

Merci aussi à Hossein et à toute l’équipe du Lieu-Dit.

Abonnez-vous pour accéder à tous nos contenus, c’est très simple !

Depuis 1989 à la radio, Là-bas si j’y suis se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante. L’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

Je m'abonne J'offre un abonnement

Déjà abonné.e ?
Identifiez-vous

journaliste : Daniel Mermet
réalisation : Jonathan Duong
image : Cécile Frey et Léa Bardiau
montage : Kévin Accart
son : Alexandre Lambert

L'équipe de Là-bas attend vos commentaires ci-dessous !

Notes

[1Bernard-Henri Lévy, La Guerre sans l’aimer, 2011, Grasset

[2Fabrice Arfi et Karl Laske, Avec les compliments du guide, 2017, Fayard

Voir aussi

À LIRE :

- Fabrice Arfi et Karl Laske, Avec les compliments du guide, 2017, Fayard

À CONSULTER :

- Le site du Centre de Réflexion sur l’Action et les Savoirs Humanitaire : www.msf-crash.org

Sur notre site

À écouter

  • La Libye, l’espoir et le chaos (I) Accès libre

    Écouter
    Aujourd’hui toute la Libye regarde du côté de l’Egypte où l’islamiste Mohamed Morsi, vient d’être élu ce dimanche 24 juin. Dans quelques jours la Libye va voter, a son tour, le 7 juillet, élection de l’assemblée constituante. Dans nos médias, (...)

À voir

Dans les livres

  • Guerres humanitaires ? Mensonges et intox

    Dans cette conversation avec Régis Meyran, l’ancien président de Médecins sans frontières interroge ces guerres « humanitaires » déclenchées « toujours au nom d’un Bien ». Il analyse ces « croisades morales fondées sur des mensonges ». Les exemples ne manquent pas qui appuient son analyse à la simplicité redoutablement efficace : le prétendu arsenal d’armes de destruction massives de Saddam Hussein, les chiffres bidons de la famine en Somalie, le faux massacre de manifestants en Libye, ... Contre un prétendu « droit d’ingérence », Rony Brauman critique l’obsession occidentale d’imposer par la force les valeurs démocratiques et démontre les fausses raisons d’entrer dans des conflits aux conséquences… Lire la suite

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Mourir pour des idées, un mythe dépassé ? Deux entretiens de Daniel Mermet avec Arthur et Siyah « – Tu as tué ? – Oui, sans doute. » Témoignages exclusifs de combattants français contre Daech AbonnésÉcouter

Le

Djihadistes, islamistes, on a beaucoup parlé de ces Français radicalisés partis combattre aux côtés de Daech, mais beaucoup moins des autres, de ces volontaires français qui, au contraire, sont allés se battre contre Daech, contre l’État islamique, aux côtés des Kurdes du Rojava. Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Quel est cet anarcho-communo-féminisme dont ils se réclament ? Quel est ce Rojava pour lequel ils se disent prêts à mourir en martyr ? Écoutez les témoignages de deux d’entre eux, deux parcours, deux engagements, à l’heure où « mourir pour des idées » semble un mythe dépassé.

[TEXTES À L’APPUI] Entretien avec Cornelius Castoriadis (novembre 1996) LE TRIOMPHE DE L’INSIGNIFIANCE Accès libreLire

Le

Il y aura vingt ans cette année, nous avons diffusé cet entretien avec Cornelius CASTORIADIS, quelques mois avant sa mort, un entretien fondamental et lumineux, qui est devenu une référence et une source d’inspiration pour beaucoup d’auditeurs de LÀ-BAS.

En voici la transcription dans la collection des TEXTES À L’APPUI que nous vous proposons désormais.

CONTRE L’ÉCOLOGIE DE MARCHÉ (RADIO 50’51) ANDRÉ GORZ, LEUR ÉCOLOGIE ET LA NÔTRE Accès libreÉcouter

Le

« Une politique écologiste est une politique nécessairement anticapitaliste » Dés le début des années 70, André GORZ, le père spirituel de l’écologie politique, dénonçait la récupération de l’écologie par la puissance capitaliste. La COP21 a montré la totale domination des grandes entreprises sur les États. On dit merci à EDF, Exxon, BNP-Paris Bas, Chevron et tout leurs amis qui ont financé la conférence. Grâce à vous désormais les tigres ne mangeront que de la salade verte. Pour ceux qui en douteraient, nous vous proposons cette heure avec André GORZ (...)

Entretien, Daniel Mermet avec Christophe Fourel. (Archives de l’émission « À voix nue » (France Culture, Marie-France Azar, 1991).

La chronique écosocialiste de Corinne Morel Darleux En Arctique, le réchauffement climatique est bon pour le business AbonnésVoir

Le

L’Arctique est un endroit du globe intéressant pour étudier comment certains voient dans le dérèglement climatique une nouvelle manière de faire des affaires et du business. Et ça remonte d’ailleurs à déjà quelques temps, puisque dès la fin de la guerre froide, les Russes ont senti venir la fonte des glaces dans l’Arctique et ont senti l’eldorado derrière ça : puisque l’Arctique, ce n’est pas juste de la banquise qui fond, c’est aussi des réserves de pétrole et de gaz absolument faramineuses.