Nos mythologies économiques : rencontre avec Éloi LAURENT

L’imposture des économistes Abonnés

Le

François LENGLET

Éloi LAURENT n’est pas un révolutionnaire, non, disons plutôt un keynésien favorable à l’État Providence, un peu l’équivalent d’un Joseph Stiglitz ou d’un Paul Krugman, des économistes presque « mainstream » aux États-Unis. Mais c’est encore trop, beaucoup trop, pour France Inter. Par contraste, ce genre de voix tranche radicalement avec le ronron néo-libéral de la matinale de France Inter, le même ronron depuis 30 ans, hier Jean-Marc Sylvestre, aujourd’hui Dominique Seux, rédacteur en chef aux Échos (propriété de Bernard Arnault), qui continue de prêcher pour un néo-libéralisme en phase terminale comme ce petit bonhomme qui a dépassé le bord de la falaise mais qui continue de courir au-dessus du vide. Jusqu’à quand ?

Une bonne occasion pour écouter Éloi LAURENT que nous avons reçu début mars avec son livre, juste 100 pages pour démolir ces « MYTHOLOGIES ÉCONOMIQUES » qui dominent depuis une trentaine d’années. Dans le monde politique comme dans les médias, « l’économiste expert » délivre sa sentence indiscutable basée sur une pseudo science, mais qui fait autorité au détriment de l’action politique. Pour Éloi LAURENT, l’économie est une mythologie qui désenchante le monde : elle pollue le débat public de ses fausses certitudes et empoisonne l’esprit démocratique. Nos mythologies économiques sont des mystifications politiques.

L’imposture des économistes (extrait)

Éloi LAURENT, économiste, chercheur à l’Observatoire Français des Conjonctures Économiques (OFCE), vient de publier Nos Mythologies économiques, aux éditions Les Liens Qui Libèrent.

Un entretien de Daniel MERMET.


Le clip de Fear the Boom and Bust : a Hayek vs. Keynes Rap Anthem (Craignez l’essor et la chute : une battle rap Yayek vs. Keynes), de John Papola et Russ Roberts, diffusé par econstories.tv :

Les différentes séquences de l’émission :

01. Schizophrènes hétérodoxes contre orthodoxes paranoïaques [07’07]

02. Néolibéralisme, social-xénophobie & écolo-scepticisme [05’53]

03. Impuissance de l’État ? [09’18]

04. Les mythes évacuent le réel [09’44]

05. Le bel avenir de l’État Providence [05’44]


Merci à Éloi LAURENT.

Programmation musicale :
- Thierry Stremler : Économie
- John Papola et Russ Roberts : Fear the Boom and Bust : a Hayek vs. Keynes Rap Anthem

entretien : Daniel MERMET
réalisation : Florian LOPEZ et Jérôme CHELIUS
montage : Grégory SALOMONOVITCH
préparation : Jonathan DUONG
Déjà abonné ? Identifiez-vous.

Abonnez-vous pour accéder à tous nos contenus, c’est très simple !

Depuis 1989 à la radio, Là-bas si j’y suis se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante. L’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

Je m'abonne J'offre un abonnement

L'équipe de Là-bas attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Voir aussi

- Nos Mythologies économiques, un livre d’Éloi LAURENT (106 pages, 2016, éditions Les Liens Qui Libèrent)

Sur notre site

Dans les livres

  • Nouvelles mythologies économiques

    « Loi travail », impératifs de « flexibilité » et de « compétitivité », « règles européennes aux quelles il faut se conformer », « adaptation de notre modèle social », « transition énergétique ruineuse ». Dans ce petit livre, Eloi Laurent, économiste critique, enseignant à Sciences-Po et à Stanford démolit une quinzaine de mythologies économiques que le pouvoir donne pour des vérités scientifiques mais qui ne sont en fait que les préjugés idéologiques.

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre... Vos conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Rendez-vous mardi 15 mai pour ce nouveau Café repaire avec les partenaires angevins du Tour Alternatiba 2018. L’étape du soir à Angers se fera le 9 juillet. Participez à son succès si le cœur vous en dit ! Alternatiba est un mouvement citoyen pour le climat et la justice sociale né à Bayonne en 2013. (...)

    Angers

Dernières publis

Une sélection :

Retrouvez toutes nos émissions depuis 2012 sur Notre-Dame-des-Landes Lire

Le

À l’heure du réchauffement climatique et de la destruction acharnée de l’environnement, c’est un affrontement planétaire entre l’avidité mortelle du capitalisme face à la simple survie de ce monde. C’est la planète toute entière qui est la zone à défendre. Retrouvez notre dossier spécial ZAD, avec toutes nos émissions depuis 2012 :

Un reportage de Dillah Teibi et Jonathan Duong La SNCF fête les 80 ans de sa nationalisation… sans les cheminots (ou presque) AbonnésVoir

Le

« Personne ne pense à privatiser la SNCF ! » C’est la ministre Élisabeth Borne qui nous l’affirme lors de ce joyeux anniversaire pour les 80 ans de la SNCF. Joyeux ? Heu, disons modérément pour les cheminots de la CGT et de SUD-Rail qui se sont invités un peu rudement à la fête ce lundi 12 mars dans un contexte de tensions, depuis les déclarations du Premier ministre Édouard Philippe contre le statut des cheminots et la remise du rapport Spinetta.

LÀ-BAS Hebdo n°53, avec Eva JOLY ILS ONT DES MILLIARDS, NOUS SOMMES DES MILLIONS ! Écouter

Le

Chaque année, ils nous volent 80 milliards. Les évadés fiscaux ne risquent rien ou presque. Pour les poursuivre en justice, il faut l’accord du ministère des Finances, le fameux « verrou de Bercy » qui ne s’ouvre pas souvent. Il faut voir dans cette justice de classe une victoire culturelle des possédants.
Avocate, députée européenne, ancienne juge d’instruction, EVA JOLY continue le combat contre l’impunité fiscale.

Connaissez-vous Louis « Studs » Terkel ? Lire

Le

Presque inconnu en France, Studs Terkel est sans doute le plus populaire des journalistes de radio aux États-Unis. Mort en 2008 à 96 ans, il laisse une œuvre considérable, des milliers d’émissions réalisées pendant 45 ans, de 1952 à 1997, sur une radio de Chicago, WFMT.