L’économiste Julia Cagé défend le programme du nouveau Front populaire

Julia Cagé : oui, c’est possible, voilà comment…

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

ON NE PEUT PAS SEULEMENT MOBILISER CONTRE LES MÉCHANTS, IL FAUT DES ALTERNATIVES FAISABLES !

Quelques jours, quelques heures pour laisser les flingues au vestiaire et regagner la confiance avec des propositions concrètes qui partent toutes de la même nécessité : changer la répartition des richesses et bifurquer face au climat.

Impossible, on vous répond, la France est endettée, les capitaux partiront ailleurs, Bruxelles s’y opposera, on a déjà essayé, rappelez-vous, le tournant de la rigueur en 1983…

Pour le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, le programme du nouveau Front populaire est un « délire total », un « 1981 puissance dix ». Pour le Medef, plusieurs mesures proposées par le nouveau Front populaire « apparaissent inappropriées et même dangereuses pour l’économie française, la croissance et l’emploi. ». Pour le premier ministre, l’union des partis de gauche revendique un « matraquage fiscal ».

Il y a une boussole dans cette bagarre cynique et idéologique, c’est comprendre que le clivage est socio-politique et non pas identitaire. C’est en suivant ce glissement voulu de longue date par l’extrême droite que toute une gauche s’est enlisée. Mais l’urgence, c’est d’abord de proposer un projet possible.

L’économiste JULIA CAGÉ vient nous expliquer en quelques points le programme du nouveau Front populaire :
 abrogation de la réforme des retraites
 blocage des prix des produits de première nécessité (alimentation, énergie, carburant)
 SMIC NET À 1 600 €
 indexation des salaires sur l’inflation
 école complètement gratuite
 bifurcation écologique
 création d’un ISF climatique
 réindustrialisation
 protection sociale et environnementale
 taxation des super-profits
 rétablissement de l’ISF et de l’« exit tax »
 renforcement de la progressivité de l’impôt sur le revenu avec 14 tranches

Le chiffrage du programme du nouveau Front populaire a été présenté vendredi 21 juin.

Oui, c’est juste, on n’a pas le cul sorti des ronces mais peut-on rester le cul dans les ronces éternellement ?

L.B.

Écouter l'émission version radio

[VIDÉO] Julia Cagé : oui, c’est possible, voilà comment…
On ne peut pas seulement mobiliser contre les méchants, il faut des alternatives faisables ! Quelques jours, quelques heures pour laisser les flingues au vestiaire et regagner la confiance avec des propositions concrètes qui partent toutes de la même nécessité : changer la répartition des richesses et bifurquer face au climat. Impossible, on vous répond, la France est endettée, les capitaux partiront ailleurs, Bruxelles s’y opposera, on a déjà essayé, rappelez-vous, le tournant de la rigueur en 1983… Pour le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, le programme du nouveau Front populaire est un « délire total », un « 1981 puissance dix ». Pour le Medef, plusieurs mesures proposées par le nouveau Front populaire « apparaissent inappropriées et même dangereuses pour l’économie française, la croissance et l’emploi. ». Pour le premier ministre, l’union des partis de gauche revendique un « matraquage fiscal ». Il y a une boussole dans cette bagarre cynique et idéologique, c’est comprendre que le clivage est socio-politique et non pas identitaire. C’est en suivant ce glissement voulu de longue date par l’extrême droite que toute une gauche s’est enlisée. Mais l’urgence, c’est d’abord de proposer un projet possible. L’économiste Julia Cagé vient nous expliquer en quelques points le programme du nouveau Front populaire.

journaliste : Daniel Mermet
réalisation : Cécile Frey
son : Sylvain Richard

Voir aussi

Julia Cagé et Thomas Piketty, Une histoire du conflit politique. Élections et inégalités sociales en France, 1789-2022, Paris, Seuil, 2023

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

LE GRAND PROCÈS DE MACRON [INTÉGRAL] AbonnésVoir

Le

Et voici les vidéos tant attendues du grand procès public d’Emmanuel Macron. Avec le procureur Frédéric Lordon, le juge Daniel Mermet, les avocats de la défense Christophe Clerc et Jean-Marc Daniel et des témoins prestigieux, comme François Ruffin, Juan Branco, Mathilde Larrère, Didier Porte, Aurélie Trouvé, Marion Esnault, Arié Alimi, Taha Bouhafs… Macron sera-i-il condamné ?

Jean Stern publie « Canicule » aux éditions Libertalia Été 2003, canicule : 20 000 morts dans l’indifférence. Une crise sanitaire qui en annonçait une autre AbonnésVoir

Le

Août 2003 : une vague de chaleur exceptionnelle recouvre l’Europe. L’inaction des pouvoirs publics français et la passivité des médias en plein cœur des vacances coûtera la vie à 19 490 personnes cet été-là en France. La surmortalité est telle que les autorités sont contraintes de réquisitionner un entrepôt réfrigéré de Rungis pour le transformer en chambre mortuaire.

Mais pourquoi ont-ils viré Mermet ? Accès libreLire

Le

Article publié le 06/07/2014, dans LES INROCKS
La nouvelle directrice de France Inter, Laurence Bloch, a annoncé l’arrêt de l’émission de Daniel Mermet, “Là-bas si j’y suis”. Vingt-cinq ans après sa création, le phare de la radio documentaire s’éteint. Mais la mobilisation commence. “Là-bas si j’y suite.” C’est par ce jeu de mots plein d’espoir que Daniel Mermet avait baptisé jeudi 26 juin (…)

Texte à l’appui. CONNAISSEZ-VOUS LE PCPE ? Un texte de Daniel Mermet Enfin toute la vérité sur le PCPE, le plus grand parti au monde ! AbonnésLire

Le

Le PCPE est le plus grand parti du monde, et pourtant bien peu le connaissent. À cela, il y a deux raisons. La première, c’est que ceux qui en font partie gardent farouchement le secret. La seconde, c’est que la majorité de ceux qui en font partie ignorent totalement qu’ils en font partie. Les PCPE sont innombrables, mais ils l’ignorent. Vous avez, sans le savoir, un PCPE dans votre entourage, votre employeur, votre conjoint ou votre coiffeur, et eux-mêmes n’en ont pas conscience. De même, il y a peut-être en vous un PCPE qui sommeille à votre insu. Et c’est peut-être, allez savoir, le cas de l’auteur de ces lignes. Il est donc important de révéler toute la vérité sur le PCPE.