Avec Alexis Spire, sociologue, auteur de « Résistances à l’impôt, attachement à l’État. Enquête sur les contribuables français »

Injustice fiscale : pourquoi l’impôt ne joue plus son rôle

Le

***Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

« Taille, impôts et corvées » (gravure, 1789, musée Carnavalet)

[RADIO] Alexis Spire : injustice fiscale, pourquoi l’impôt ne joue plus son rôle

L’étincelle qui a mis le feu aux Champs-Élysées, c’est la taxe sur les carburants : l’injustice globale a fait monter la colère du pays, l’injustice fiscale en particulier a mobilisé les Gilets jaunes.

Pourtant, l’impôt est censé être un instrument de justice sociale : redistribuer les richesses, de ceux qui ont beaucoup vers ceux qui ont moins. Le sociologue Alexis Spire publie au Seuil Résistances à l’impôt, attachement à l’État. Enquête sur les contribuables français, fruit d’une enquête de cinq ans dans les centres d’impôts et auprès des contribuables français. Il montre comment la contestation de l’impôt a peu à peu changé de camp. L’impôt pèse de plus en plus injustement sur les classes populaires, alors que les dominants, eux, s’accommodent d’un impôt dont ils parviennent à s’exonérer.

Mais c’est aussi la contrepartie de l’impôt, la redistribution, que les gouvernements tendent à effacer : fermeture des lignes de train, suppression de classes dans les écoles, fermeture des bureaux de poste, la casse des services publics depuis des années alimente la colère contre un impôt dont on ne voit plus forcément à quoi il sert. Moins d’impôts oui, mais plus d’État social !

Un entretien de Jonathan Duong avec Alexis Spire, sociologue, directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique, auteur de Résistances à l’impôt, attachement à l’État. Enquête sur les contribuables français (Seuil, 2018) et de l’article « Aux sources de la colère contre l’impôt » dans Le Monde diplomatique de décembre.

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Mourir pour des idées, un mythe dépassé ? Deux entretiens de Daniel Mermet avec Arthur et Siyah « – Tu as tué ? – Oui, sans doute. » Témoignages exclusifs de combattants français contre Daech AbonnésÉcouter

Le

Djihadistes, islamistes, on a beaucoup parlé de ces Français radicalisés partis combattre aux côtés de Daech, mais beaucoup moins des autres, de ces volontaires français qui, au contraire, sont allés se battre contre Daech, contre l’État islamique, aux côtés des Kurdes du Rojava. Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Quel est cet anarcho-communo-féminisme dont ils se réclament ? Quel est ce Rojava pour lequel ils se disent prêts à mourir en martyr ? Écoutez les témoignages de deux d’entre eux, deux parcours, deux engagements, à l’heure où « mourir pour des idées » semble un mythe dépassé.

Avec Mireille Court, membre de la coordination Solidarité Kurdistan Menaces sur le Rojava Accès libreÉcouter

Le

Les États-Unis vont donc quitter la Syrie. Donald J. Trump a signé le décret ordonnant le retrait des troupes américaines engagées contre l’État islamique, estimant que l’État islamique est vaincu : « après des victoires historiques contre l’État islamique, il est temps de rapatrier nos jeunes gens formidables ! » Cette décision fait craindre le pire pour la Fédération démocratique de la Syrie du Nord, appelée également Rojava.

LE CRIME EST PRESQUE PARFAIT. Entretien avec Fabrice NICOLINO PESTICIDES ? PAS DE SOUCI ! AbonnésVoir

Le

Depuis longtemps, Fabrice NICOLINO dénonce l’usage des pesticides dans l’agriculture industrielle, « cette industrie qui assassine tout ce qui est vivant ». Cette fois, il enquête sur les SDHI (inhibiteurs de la succinate déshydrogénase) qui s’attaquent au système respiratoire de tout ce qui est vivant et entraînent des maladies neurologiques et des cancers. Des scientifiques ont alerté dès 2017, mais le lobby des pesticides est installé en profondeur dans l’appareil d’État frrançais. Dormez, braves gens…

Mobilisation des Ehpad. Un reportage de Sophie Simonot Tu verras, à l’Ehpad, tu seras bien ! AbonnésÉcouter

Le

La mobilisation exemplaire du personnel de l’Ehpad des Opalines, dans le Jura, qui a mené cet été une grève de 117 jours contre leur direction, a mis au centre des débats la question de la prise en charge des personnes âgées en France. Le 30 janvier, c’était journée d’action nationale : rassemblements, actions et manifestations se tenaient partout en France. Une journée très fortement suivie, aussi bien par le personnel des Ehpad que par celui des services d’aides à domicile.