Un entretien de Jérémie Younes avec Xavier Molénat

Gilets jaunes, une colère mille fois légitime Abonnés

1

Le

[EXTRAIT] Gilets jaunes, une colère mille fois légitime [RADIO]

Xavier Molénat est journaliste, auteur entre autres de l’article « À quoi carburent les gilets jaunes ? » dans le dossier d’Alternatives économiques consacré au mouvement. Qui sont-ils ? Que demandent-ils ? Comment situer socialement cette mobilisation ? Est-ce la France périphérique, comme on l’a beaucoup entendu ?

Un entretien de Jérémie Younes avec Xavier Molénat, journaliste au mensuel Alternatives économiques.

Programmation musicale :
- D. Ace : Tensions sociales (Freestyle gilet jaune)

Abonnez-vous pour accéder à tous nos contenus, c’est très simple !

Depuis 1989 à la radio, Là-bas si j’y suis se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante. L’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

Je m'abonne J'offre un abonnement

Déjà abonné.e ?
Identifiez-vous

journaliste : Jérémie Younes
réalisation : Sylvain Richard

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

Dossier : Là-bas si j’y suis et les Gilets jaunes

Des dizaines de reportages, d’émissions, de chroniques et de dessins : Là-bas si j’y suis et les Gilets jaunes, notre dossier.

Voir le dossier

Voir aussi

-  Xavier Molénat, « À quoi carburent les gilets jaunes ? », Alternatives économiques, 27 novembre 2018

- Aude Martin et Vincent Grimaut, « 12 graphiques pour prendre la mesure des inégalités », Alternatives économiques, 6 décembre 2018

- Christian Chavagneux, « Ras-le bol fiscal : pas sûr que la tension retombe », Alternatives économiques, 11 décembre 2018

- Bruno Amable, « Vers un bloc antibourgeois ? », Libération, 26 novembre 2018

Sur notre site

À écouter

  • Avec Marc Chevallier, rédacteur en chef d’Alternatives économiques

    GAFAM, le nouvel impérialisme Abonnés

    Écouter
    Le numérique est un nouveau terrain de lutte. Un terrain d’une importance capitale, où se forme l’opinion, où se diffusent les idées. Un terrain déjà bien miné, et dominé à outrance par un cartel de cinq entreprises américaines géantes : Google, (...)

Dans les livres

  • Une histoire populaire de la France

    En 1980, parait la première édition de la magistrale « Histoire populaire des Etats-Unis » d’Howard Zinn, le grand historien américain. Chez Agone, nait alors l’idée de demander à un autre grand historien, français cette fois, de réaliser une enquête similaire sur l’hexagone. Gérard Noiriel, historien du monde ouvrier de l’immigration et de la question nationale, s’est attelé à la tâche. Dans le sillage de Zinn, il s’est efforcé d’articuler les formes de dominations subies par les exclus de l’historien, tout en préservant le primat de la lutte des classes. Noiriel a mis une décennie à terminer cet ouvrage, synthèse d’une vie de recherches et d’engagements. Cette somme éclaire la place et le rôle du peuple dans toutes les grandes luttes et les évènements qui ont scandé l’histoire de France, de la guerre de Cent ans à nos jours, faisant écho à nos problématiques actuelles. « J’ai privilégié les questions qui sont… Lire la suite

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Chacun a en soi un bourgeois qui sommeille François Bégaudeau : « Je rêverais qu’une assemblée populaire administre France Inter » AbonnésVoir

Le

Je suis un bourgeois et j’en suis fier. Personne ne dit une chose pareille. Le bourgeois, c’est l’autre, le bobo, le faux-cul, le gras du bide. Et encore, ça se dit plus, bourgeois, c’est désuet. Depuis longtemps, le bourgeois a appris à se déguiser. Une casquette de pêcheur, une veste de paysan, un blue jean comme les ouvriers. Il a entonné des discours indignés et révoltés contre le mal, contre le fascisme et contre les cons. C’est un libertaire, le bourgeois. Contre l’impôt, contre le voile, contre les flux migratoires incontrôlés. Il proclame la révolution. C’est le titre du livre d’Emmanuel Macron, RÉVOLUTION. Il est progressiste aussi. Le mouvement qui soutient Macron se proclame « progressiste ».