Extraits de notre émission « Doléances et résistances » à Béziers

Envie de Béziers ? Voici la vidéo !

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

En fournissant chaque jour une énormité aux médias, le petit Führer de Béziers a réussi à faire de sa ville le laboratoire de l’extrême droite la plus déboutonnée.

Certes, il y a une opposition, mais dispersée et divisée et qui a bien du mal à exister face à la méthode à Robert. D’où l’idée de cette émission en public au théâtre sortieOuest, pour réunir ceux qui se battent localement, associations, témoins, chercheurs, médias…

Et grâce à tous, ce fut un succès ! Salle comble, 500 personnes au total, dont 150 qui ont suivi l’émission depuis la cafétéria adjacente et des milliers qui ont suivi l’émission en direct sur la-bas.org. Tous nous ont dit que c’était là une première depuis trois ans. Depuis l’élection du grand Ménard, les forces d’opposition ne s’étaient pas encore réunies !

Alors tant mieux si nous avons pu contribuer à donner l’élan pour une contre-attaque. La simple indignation et les belles postures ne suffisent plus, les causes de l’enracinement de l’extrême droite sont liées à des choix économiques et politiques qui ont laissé une partie du pays dans l’abandon et le désarroi depuis des années.

À Béziers, les opposants à l’extrême droite sont en première ligne et leur lutte est un précieux encouragement pour ceux qui partout se refusent à la résignation.

Merci à tous, merci Béziers !

Une émission enregistrée en direct et en public le 12 mars 2017 au théâtre sortieOuest de Béziers, à écouter en intégralité en cliquant ici.


Merci à :

- Mathilde, Alice, Fred et Sam BURGUIÈRE des Ogres de Barback

- Sarra BAREK, membre du Réseau Citoyen Solidaire de Béziers (RCSB)

- Robert MARTIN, journaliste, contributeur au journal Envie à Béziers et animateur sur Radio Pays d’Hérault

- Bruno MODICA, professeur agrégé d’Histoire et président de l’association Les Clionautes

- Sébastien RIBERPREY, enseignant d’histoire au collège Katia et Maurice Krafft dans le quartier de la Devèze à Béziers et membre du collectif CAID-E (Collectif anti-ingérence et discriminations dans l’éducation)

- Jean-Philippe TURPIN, directeur du Centre d’accueil de demandeurs d’asile de la Cimade de Béziers

- Mehdi ROLAND, responsable de l’association Esprit Libre implantée dans le quartier de la Devèze à Béziers

- Linda MENDY-HAMDANI, présidente de l’association Cultures Solidaires

- Camille SIMERAY, Maud SEGUIER et Sam BURGUIÈRE

- Jean-Michel DU PLAA, conseiller municipal de Béziers (PS)

- Aimé COUQUET, conseiller municipal d’opposition (PCF)

- David GARCIA, infirmier, créateur du journal Envie à Béziers, membre du PG et candidat suppléant France Insoumise aux prochaines législatives (PG)

- Mathias REYMOND, universitaire, membre de l’association ACRIMED

journaliste : Daniel MERMET
réalisation : Jonathan DUONG
image : Jeanne LORRAIN
montage : Cécile FREY
son : Jérôme CHELIUS et Alexandre LAMBERT

L'équipe de Là-bas attend vos commentaires ci-dessous !

Voir aussi

-  À ÉCOUTER :

« Merci Béziers ! », l’intégrale radio de notre émission spéciale « Doléances et résistances » enregistrée en public et en direct de Béziers le 12 mars 2017

- À VOIR :

« À Béziers, contre la "Nostalgérie" », le bouleversant récit de Rémi SERRES, ancien appelé en Algérie, dans notre émission spéciale « Doléances et Résistances » à Béziers

Sur notre site

À écouter

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Mardi 4 décembre, notre prochain Café repaire vous invite à venir rencontrer le Collectif de Soutien aux Sans-Papiers ( CSSP 49 ). La soirée se déroulera au rythme des chansons humanistes de Renaud, interprétées par les voix partisanales du Cercle 49. Les fonds collectés aideront les demandeurs (...)

Dernières publis

Une sélection :

La bataille des retraites est lancée. Un entretien de Jérémie Younes avec Christophe Ramaux Comment Macron va baisser nos retraites AbonnésVoir

Le

Après la casse du code du travail et de la SNCF, la suppression des cotisations salariales et de l’impôt de solidarité sur la fortune, la prochaine grande régression sociale que nous propose Emmanuel Macron consiste à « réformer », une nouvelle fois, notre système de retraites. Ou plutôt, à l’affaiblir, afin de préparer l’entrée des compagnies d’assurance privées.

Monsieur Macron, prenez un quart d’heure pour recevoir Karima ! Un reportage de Gaylord Van Wymeersch Karima la Galère veut rencontrer Jupiter AbonnésÉcouter

Le

« Faire plus pour ceux qui ont moins. » C’est Macron qui a dit ça en présentant son « plan pauvreté ». Mais qui croit encore la com’ du président des riches, à part Karima ? Karima, c’est la galère, Karima, c’est la misère, mais son idée fixe, c’est de rencontrer Macron, rencontrer Jupiter. Depuis des années, elle lui écrit, elle téléphone à l’Élysée, c’est son combat. On la connait dans son quartier, on l’encourage. Nous aussi. C’est vrai, ça, Monsieur Macron, ça vous coûterait quoi de recevoir Karima ?

Le Brésil bascule dans le plomb Accès libreLire

Le

Le FACHO-CAPITALISME l’emporte au Brésil.
Avec plus de 55 % des voix, BOLSONARO remporte les élections. C’est un séisme pour toute l’Amérique latine et une avancée pour toutes les extrêmes droites à travers le monde. Mais comme pour le nuage de Tchernobyl, nous serons épargnés.

Psychiatrie. Reportage de Sophie Simonot au centre de jour Antonin Artaud de Reims Qui cache son fou, meurt sans voix AbonnésÉcouter

Le

La folie fait peur, la folie du fou, la folie de l’autre, mais aussi la folie du fou qu’on a en nous. En France, douze millions de personnes sont touchées chaque année par une maladie mentale. Un français sur cinq. Rien que la dépression affecte 2,5 millions d’entre nous. Or dans les hôpitaux, à Rouvray, à Amiens, comme ailleurs la machine gestionnaire a pris le pouvoir, la situation se dégrade autant pour les patients que pour les familles et les soignants. Jusqu’où ?