Didier Porte Hebdo : chaque vendredi, la revue de presse indispensable !

Didier Porte et la septième compagnie Abonnés

1

Le

Je ne doute pas, ami abonné, qu’en bon gaulois réfractaire que tu es, il ne te déplairait pas que Marianne succombe aux assauts d’un fier général de cavalerie, capable de piloter son char AMX-30 d’une seule main et de mettre fin à ses jours en se faisant hara-kiri sur la tombe de sa maîtresse, une certaine Nabilla, elle-même décédée d’une angine de poitrine, le tout filmé en exclusivité par les caméras de C8 et BFMTV, car nous avons tous un petit général Boulanger, souvent accompagné d’un petit Déroulède, qui sommeille dans notre panthéon personnel.

Autant te dire que tu vas kiffer grave ta race de ta mère la pute en visionnant ce 55ème numéro de ma revue de presse à moi que je fais que ce que je veux avec, presque intégralement consacrée à notre futur président à vie, j’ai nommé l’ineffable général 5 étoiles Pierre Le Jolis de Villiers de Saintignon, qui, sous ses airs de gars qui estime ne pas avoir passé l’âge de commencer une carrière de dictateur, est en réalité une véritable boule d’amour !

Et surtout ne rate pas le sujet de notre employé de la semaine, notre reporter Gaylord Van Wymeersch (ne cherche pas, t’y arriveras pas !) qui se révèle être, à cette occasion, un redoutable vulgarisateur scientifique.

Bon visionnage.

Didier Porte

Abonnez-vous pour accéder à tous nos contenus, c’est très simple !

Depuis 1989 à la radio, Là-bas si j’y suis se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante. L’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

Je m'abonne J'offre un abonnement

Déjà abonné.e ?
Identifiez-vous

revue de presse : Didier Porte
employé de la semaine : Gaylord Van Wymeersch
montage : Léa Bardiau et Cécile Frey
son : Sylvain Richard

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Spécial infogrèveEnvoyez vos infos à infogreve@la-bas.org

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Macron, quand tu tires la chasse, pense à eux ! « MISÉRABLES ÉGOUTIERS » AbonnésVoir

Le

« Misérables égoutiers ! » C’est comme ça que l’avocat Richard Malka qualifie ceux qui ont publié les photos de son client Benjamin Griveaux. Une insulte pour les égoutiers, au moment même où ils se battent contre la réforme des retraites qui va repousser l’âge du départ, alors que les risques et la pénibilité de leur métier sont depuis longtemps reconnus. Un reportage avec les égoutiers en lutte contre ce mépris révoltant.

Hommage à Daniel Bensaïd en sept podcasts (ÉPISODE 07) Pour un socialisme du XXIe siècle Accès libreÉcouter

Le

« Si le postier et le philosophe sortent un livre et appellent à prendre parti, c’est qu’un grand évènement va se produire ! » Le 5 février 2009, Olivier Besancenot et Daniel Bensaïd étaient dans Là-bas si j’y suis pour parler de la refondation de la Ligue Communiste Révolutionnaire, qui se transformait alors en NPA, le Nouveau Parti Anticapitaliste. « Je reviendrai et je serai des millions ! »