Émission mensuelle avec l’équipe du Monde Diplomatique

Autour du Diplo d’avril [INTÉGRALE]

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Écouter l'émission

  • 01. Serge HALIMI : « Et cette fois encore, le piège du vote utile ? »

    - MP3 - 17.3 Mo

  • 02. Benoît BRÉVILLE : « Embarras de la gauche sur l’immigration »

    - MP3 - 14.4 Mo

  • 03. Martine BULARD : « La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ? »

    - MP3 - 19.6 Mo

Autour du Diplo d’avril [INTÉGRALE]

Les différentes séquences de l’émission :

01. Serge HALIMI : « Et cette fois encore, le piège du vote utile ? »

01. Serge HALIMI : « Et cette fois encore, le piège du vote utile ? »

Le premier tour de l’élection présidentielle, le 23 avril, opposera onze candidats aux opinions très diverses. Ce pluralisme a été en partie éclipsé par les affaires judiciaires et par la place que les médias ont consacrée au bal incessant des sondages. Néanmoins, la perception de la nature profondément antidémocratique des institutions françaises et européennes gagne les esprits. Mais la traduction en termes électoraux de cette conscience nouvelle risque d’être dévoyée par le piège d’un « vote utile » qui choisirait comme opposant à l’extrême droite un adorateur de la mondialisation.

pages 01, 16 et 17 du Monde Diplo : « Et cette fois encore, le piège du vote utile ? », un article de Serge HALIMI

02. Benoît BRÉVILLE : « Embarras de la gauche sur l’immigration »

02. Benoît BRÉVILLE : « Embarras de la gauche sur l’immigration »

La stratégie conservatrice visant à opposer les plus démunis entre eux est parvenue à faire de l’immigration une question décisive pour nombre de Français. Aubaine pour la droite, cette situation impose à la gauche d’évoluer sur un terrain miné… et la divise.

pages 14 et 15 du Monde Diplo : « Embarras de la gauche sur l’immigration », un article de Benoît BRÉVILLE

03. Martine BULARD : « La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ? »

03. Martine BULARD : « La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ? »

Parmi les plus performants du monde, le système français de santé n’arrive pourtant plus à compenser les inégalités. La Sécurité sociale a vu son rôle marginalisé au profit des complémentaires, dont les coûts de gestion et de publicité explosent. Et si on en revenait au « tout-Sécu » ?

sur le site du Monde diplomatique : « La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ? », un article de Martine BULARD
et pages 18 et 19 du Monde Diplo : « L’assurance-maladie universelle en questions », un article de Martine BULARD

Programmation musicale :
- Les Goristes : Médicaments

Merci à Serge HALIMI, Bénoît BRÉVILLE et Martine BULARD.

Merci aussi à Anne CALLAIT-CHAVANEL et Sophie DURAND-NGÔ du Monde Diplomatique.

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Reportage aux urgences de Chinon Colère dans le cathéter AbonnésÉcouter

Le

Les urgences hospitalières sont en grève depuis la mi-mars : un mouvement de grande ampleur lancé hors syndicats par le collectif L’Inter-Urgences, constitué notamment de jeunes professionnels du milieu hospitalier. Plus de 150 établissements sont mobilisés à travers la France. 10 000 nouvelles embauches, un salaire mensuel revalorisé de 300 euros : ce sont les principales revendications des urgentistes en grève. Notre reporter Dillah Teibi a passé quelques jours dans le service des urgences de l’hôpital de Chinon.

Chacun a en soi un bourgeois qui sommeille François Bégaudeau : « Je rêverais qu’une assemblée populaire administre France Inter » AbonnésVoir

Le

Je suis un bourgeois et j’en suis fier. Personne ne dit une chose pareille. Le bourgeois, c’est l’autre, le bobo, le faux-cul, le gras du bide. Et encore, ça se dit plus, bourgeois, c’est désuet. Depuis longtemps, le bourgeois a appris à se déguiser. Une casquette de pêcheur, une veste de paysan, un blue jean comme les ouvriers. Il a entonné des discours indignés et révoltés contre le mal, contre le fascisme et contre les cons. C’est un libertaire, le bourgeois. Contre l’impôt, contre le voile, contre les flux migratoires incontrôlés. Il proclame la révolution. C’est le titre du livre d’Emmanuel Macron, RÉVOLUTION. Il est progressiste aussi. Le mouvement qui soutient Macron se proclame « progressiste ».

Début de notre série « Paroles de Gilets jaunes ». Un texte de Daniel Mermet SE METTRE EN LUTTE EST UNE VICTOIRE Accès libreLire

Le

Les médias c’est une gomme, une grosse gomme qui efface alors qu’elle prétend montrer, c’est la fabrique de l’oubli, c’est l’ardoise magique. Des trésors disparaissent ainsi, des bijoux, des boussoles, des lumières, des plans d’évacuation, des équations mirobolantes, des brins de bruyère et des traits de génie. D’où l’envie pour préparer la rentrée de revenir sur ces paroles envolées, en radio bien sûr, mais aussi en noir sur blanc, fidèlement transcrites.