Avec Carine Milcent, économiste

« Virus chinois » : ce que l’épidémie nous dit de la Chine

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

À Hangzhou, certains écoliers ont repris l’école avec un chapeau permettant de garder ses distances, inspiré d’un chapeau traditionnel chinois (photo : Zhejiang Daily)

[RADIO] « Virus chinois » : ce que l’épidémie nous dit de la Chine [INTÉGRALE]

« C’est l’incompétence de la Chine qui a provoqué cette tuerie de masse mondiale. » Voilà le message que le président Donald Trump a publié – via son réseau social préféré, Twitter – le 20 mai dernier à propos du « virus chinois », comme il se plaît à nommer le coronavirus pour mieux pointer du doigt le gouvernement chinois.

Au-delà des provocations habituelles du président américain, la Chine a-t-elle échoué à contenir l’épidémie, comme elle avait échoué – et menti – en 2003 à endiguer l’épidémie causée par un premier coronavirus, le SRAS ? Qu’est-ce que l’épidémie nous apprend sur le système de santé chinois ? Pourquoi la Chine ment-elle sur le nombre de victimes de la Covid-19, alors qu’elle ne comptabilise que 4 700 décès dans un pays de 1,5 milliard d’habitants, là où la France de 65 millions d’habitants en est déjà à 30 000 morts ? Et à Wuhan, fallait-il vraiment construire un nouvel hôpital en 10 jours ?

Éléments de réponse avec Carine Milcent, chercheuse au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), professeure à l’École d’économie de Paris, auteure de Health Reform in China : From Violence to Digital Healthcare (Palgrave Mcmillan, Londres, 2018).

Programmation musicale :
- Max大力 : Coronavirus Rap | Ensemble
- Believe Love Will Triumph

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

JAZZ ET TÊTE DE VEAU, une belle fête pour l’AN 01 de LÀ-BAS ! Accès libreÉcouter

Le , par L’équipe de Là-bas

Nous étions plus de 200 au Lieu-Dit, jeudi pour le premier anniversaire de LA-BAS. Merci à toutes et tous pour le soutien, pour l’amitié, pour la fête, pour le jazz et pour la tête de veau. Merci à l’équipe du Lieu-dit ! Merci au Golden Jack Quintet, et Helmie Bellini et son Kongo Square. Dès vendredi matin (!), Jérôme Chelius vous a mis deux extraits de cette soirée pour régaler vos oreilles. Que du bon ! VIVA !

L’an 01 de Là-bas
[TEXTES À L’APPUI] Entretien avec Cornelius Castoriadis (novembre 1996) LE TRIOMPHE DE L’INSIGNIFIANCE Accès libreLire

Le

Il y aura vingt ans cette année, nous avons diffusé cet entretien avec Cornelius CASTORIADIS, quelques mois avant sa mort, un entretien fondamental et lumineux, qui est devenu une référence et une source d’inspiration pour beaucoup d’auditeurs de LÀ-BAS.

En voici la transcription dans la collection des TEXTES À L’APPUI que nous vous proposons désormais.

À l’occasion de la sortie du film « La Sociale », retour sur l’histoire de la Sécu Ambroise Croizat, vive la Sécu !! Accès libreÉcouter

Le

En février 2011, notre reportage sur AMBROISE CROIZAT fut une redécouverte, et pour beaucoup une découverte, du père de la Sécurité Sociale. Chacun connaît une rue qui porte ce nom, un collège, une bibliothèque, mais qui était Ambroise CROIZAT ? C’est à lui, ministre communiste à la Libération, que l’on doit la Sécurité Sociale et les retraites.

Une superbe conquête inlassablement combattue par les partisans de la loi du profit. Reportage, février 2011 : François RUFFIN, avec Michel ÉTIÉVENT, auteur du livre Ambroise Croizat ou l’invention sociale (éditions GAP, 1999).