PARTIE 2 : Renaud Lambert

50 ans après la mort du Che, où en est Cuba ?

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement
02. Renaud Lambert : 50 ans après la mort du Che, où en est Cuba ?

Deuxième partie de notre rencontre avec l’équipe du Monde diplomatique du mois d’octobre, avec Renaud Lambert : « Cuba veut le marché… sans capitalisme ».

Un défilé de mode organisé par Chanel et Karl Lagarfeld au beau milieu d’une grande avenue de La Havane. Non, vous ne rêvez pas. C’était en 2016. Quelques temps avant un concert en plein air des Rolling Stones. Cuba est une destination touristique de poids international désormais. Ouverte. Attrayante. Quatre millions de touristes l’an passé. Le plus fort taux de croissance généré dans le monde pour ses logements Airbnb.

Pour expliquer les transformations socio-économiques de l’île, Renaud Lambert prend l’exemple du film Fast & Furious 8, où un héros éminemment américain se sent heureux, presque comme chez lui. Mais cette « actualisation du socialisme cubain » n’est pas nouvelle. Le processus a été lancé dès les années 2000 par Raúl Castro.

Un entretien de Jonathan Duong avec Renaud Lambert, rédacteur en chef adjoint au Monde diplomatique.

pages 06 et 07 du Monde Diplo : « Cuba veut le marché… sans capitalisme », un article de Renaud Lambert

Merci à Renaud Lambert.

Merci aussi à Anne Callait-Chavanel du Monde Diplomatique.

Spécial infogrèveEnvoyez vos infos à infogreve@la-bas.org

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Le nouveau Café Repaire de St Nom, se pose la question et propose d’en débattre dans ce contexte de forte mobilisation sociale contre la politique d’un gouvernement, qui devient de plus en plus autoritaire et répressif.

Dernières publis

Une sélection :

À La Courneuve, les « gilets rouges » de la CGT réinventent un service public au service du public AbonnésÉcouter

Le

« L’électricité, c’est la vie, et nous, on est des "gilets rouges" ! » La formule est de Nicolas Noguès, un militant CGT. Avec des collègues syndicalistes, il occupe une ancienne boutique EDF à la Courneuve, en Seine-Saint-Denis. Leur opération a débuté le 14 novembre 2018, soit trois jours avant le premier acte des « gilets jaunes ». Alors c’est vrai, c’est moins spectaculaire. Et du coup, il y a moins de journalistes pour couvrir l’événement. Pourtant, là aussi, dans ce coin du 93, il est question de proximité et d’accès aux services publics pour des usagers sacrifiés sur l’autel de la dématérialisation.

Une grande enquête de Dillah Teibi et Kévin Accart ADP : LA GRANDE ARNAQUE Accès libreVoir

Le

Pourquoi privatiser les aéroports de Paris ? Pourquoi offrir une telle machine à cash aux actionnaires ? Pourquoi vendre un « bijou de famille » construit avec les impôts des Français ? Les enquêtes d’opinion indiquent que 2/3 des Français sont opposés à cette privatisation. Ils n’ont pas oublié l’énorme arnaque de la privatisation des autoroutes et ils savent bien dans leur vie, autour d’eux, les dégâts entrainés par les privatisations depuis des années.