LÀ-BAS HEBDO n°25 RADIO (71’48)

2 900 SALARIÉS PERDENT LEUR CHEMISE

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement


(dessin : Jiho pour Siné Mensuel)

Apprenant la suppression de 2 900 emplois, des salariés en colère arrachent la chemise de deux dirigeants. Gouvernement et médias unanimes se déchaînent et condamnent violemment cette violence. Une façon de dissimuler la vraie violence faite aux salariés d’Air France et d’ailleurs. Une façon de faire diversion par rapport au plan de dislocation de l’entreprise. Ces voyous et ces lyncheurs, qui sont-ils ? Que disent-ils ? À Roissy, rencontre avec des pilotes, des personnels au sol et des syndicalistes.
2 900 SALARIÉS PERDENT LEURS CHEMISES
(Cliquez sur la flèche, en-dessous du lecteur,
pour écouter dans une autre fenêtre et continuer à naviguer sur le site)

Écouter l'émission

  • 01. Vos messages sur le répondeur

    - MP3 - 6 Mo

  • 02. Air France perd sa chemise

    - MP3 - 25.8 Mo

  • 03. Concurrence et dérégulation

    - MP3 - 21.7 Mo

  • 04. Défendre les acquis sociaux

    - MP3 - 19.2 Mo

Avec autour de Daniel MERMET :
- Youssef SIFI, agent d’escale et délégué du personnel CGT
- Gérard ARNOUX, ex-commandant de bord chez Air France, aujourd’hui à la retraite et également conseiller bénévole des familles de victimes aériennes,
- Mustapha LITIME, délégué du personnel de piste CGT chez Air France,
- Guillaume POLLARD, commandant de bord chez Air France et président du syndicat des pilotes ALTER,
- et Karim TAÏBI, délégué syndical FO chez Air France.

"Là-bas si j'y suis" à Roissy, avec le personnel d'Air France en lutte

Cette émission est en accès libre grâce aux Abonnés Modestes et Géniaux ! Sans publicité, sans subvention, sans actionnaire, c’est uniquement vos abonnements qui nous permettent de construire et de développer un média indépendant, modeste, génial et nettement plus près des jetables que des notables. Et ça marche !

Abonnez-vous, offrez un abonnement, abonnez-vous collectivement en cliquant ici.


Les différentes séquences de l’émission :

01. VOS MESSAGES SUR LE RÉPONDEUR (9’53)

Erika, salariée Air France

01. Vos messages sur le répondeur

Quelques messages parmi ceux que vous avez laissés sur le répondeur de Là-bas si j’y suis au 01 85 08 37 37.


02. AIR FRANCE PERD SA CHEMISE (23’53)

Xavier Broseta, DRH et Pierre Pissonnier, directeur (le 5 octobre)

02. Air France perd sa chemise

03. CONCURRENCE ET DÉRÉGULATION (20’16)

Alexandre de Juniac, PDG d’Air France (décembre 2014)

03. Concurrence et dérégulation

04. DÉFENDRE LES ACQUIS SOCIAUX (17’46)

Manuel Valls chez Air France (le 5 octobre)

04. Défendre les acquis sociaux

Programmation musicale :
- Y-a-t-il un putain de pilote dans l’avion ?, par Taipan
- Low Cost, par Guillaume Ledent
- Tomber la chemise, par Zebda
- La prise d’otage, par Les Malpolis

N’oubliez pas que le répondeur attend vos messages au 01 85 08 37 37.

Entretiens : Daniel MERMET
Réalisation : Franck HADERER
Préparation : Anaëlle VERZAUX et Grégory SALOMONOVITCH
Photos et vidéos : Jonathan DUONG

(Vous pouvez podcaster cette émission en vous rendant dans la rubrique "Mon compte", en haut à droite de cette page)

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Reportage aux urgences de Chinon Colère dans le cathéter AbonnésÉcouter

Le

Les urgences hospitalières sont en grève depuis la mi-mars : un mouvement de grande ampleur lancé hors syndicats par le collectif L’Inter-Urgences, constitué notamment de jeunes professionnels du milieu hospitalier. Plus de 150 établissements sont mobilisés à travers la France. 10 000 nouvelles embauches, un salaire mensuel revalorisé de 300 euros : ce sont les principales revendications des urgentistes en grève. Notre reporter Dillah Teibi a passé quelques jours dans le service des urgences de l’hôpital de Chinon.

Chacun a en soi un bourgeois qui sommeille François Bégaudeau : « Je rêverais qu’une assemblée populaire administre France Inter » AbonnésVoir

Le

Je suis un bourgeois et j’en suis fier. Personne ne dit une chose pareille. Le bourgeois, c’est l’autre, le bobo, le faux-cul, le gras du bide. Et encore, ça se dit plus, bourgeois, c’est désuet. Depuis longtemps, le bourgeois a appris à se déguiser. Une casquette de pêcheur, une veste de paysan, un blue jean comme les ouvriers. Il a entonné des discours indignés et révoltés contre le mal, contre le fascisme et contre les cons. C’est un libertaire, le bourgeois. Contre l’impôt, contre le voile, contre les flux migratoires incontrôlés. Il proclame la révolution. C’est le titre du livre d’Emmanuel Macron, RÉVOLUTION. Il est progressiste aussi. Le mouvement qui soutient Macron se proclame « progressiste ».

Début de notre série « Paroles de Gilets jaunes ». Un texte de Daniel Mermet SE METTRE EN LUTTE EST UNE VICTOIRE Accès libreLire

Le

Les médias c’est une gomme, une grosse gomme qui efface alors qu’elle prétend montrer, c’est la fabrique de l’oubli, c’est l’ardoise magique. Des trésors disparaissent ainsi, des bijoux, des boussoles, des lumières, des plans d’évacuation, des équations mirobolantes, des brins de bruyère et des traits de génie. D’où l’envie pour préparer la rentrée de revenir sur ces paroles envolées, en radio bien sûr, mais aussi en noir sur blanc, fidèlement transcrites.