Une série d’histoires dans les luttes pour l’émancipation, racontées par Olivier Besancenot

Les 1er Mai ont une histoire : comment un 1er Mai est à l’origine des grandes grèves de 1936 (1/2) Abonnés

1

Le

On le sait, l’histoire du 1er Mai est indissociable de la longue lutte pour la journée de huit heures. C’est en hommage aux martyrs de Haymarket Square, huit militants accusés à tort, condamnés à mort et pendus pour avoir prétendument jeté une bombe sur la police de Chicago, qu’a été instaurée la journée internationale des travailleurs.

Mais depuis, à quoi ont bien pu servir tous les défilés du 1er Mai, à part se retrouver, se compter et se rassurer ? Eh bien Olivier Besancenot en a retrouvé un qui a compté dans l’histoire : voilà en deux épisodes ce qui s’est passé au Havre le 1er mai 1936, entre les deux tours des élections législatives remportées par le Front populaire. Ce jour-là, les ouvriers Vachon et Friboulet débraient pour pouvoir participer au 1er Mai. Ce qui n’a pas vraiment plu à leur employeur, Breguet Aviation, qui les licencie sur-le-champ. Cet acte de répression à l’égard de deux syndicalistes va faire boule de neige : la grève à l’usine Breguet va s’étendre à toute la France, et créer un mouvement d’occupations d’usines qui va finir par arracher des conquêtes sociales au gouvernement du Front populaire. Comme quoi, le 1er Mai n’est pas qu’un symbole, il sert aussi à quelque chose : vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Abonnez-vous pour accéder à tous nos contenus, c’est très simple !

Depuis 1989 à la radio, Là-bas si j’y suis se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante. L’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

Je m'abonne J'offre un abonnement

Déjà abonné.e ?
Identifiez-vous

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Chaque vendredi, la revue de presse indispensable ! « Le poison de la division est en train de faire son taf » AbonnésVoir

Le

Amis abonnés, parfois, il y a des textes qui tombent à pic. Qui répondent pile poil aux interrogations du moment, qui dissipent le brouillard ambiant et redonnent de l’énergie pour les combats à venir. C’est le cas de [la tribune que le rappeur Hamé a publiée mercredi dans Le Monde, et que Jonathan Duong a décidé de vous lire. Ça dure cinq minutes, mais prenez le temps d’écouter ces cinq minutes. Ça vaut le coup.

Êtes-vous fou de foot ou rien à foot ? Accès libreÉcouter

Le

Il faut reconnaître que les "anti foot" ne manquent pas d’arguments. Partout dénonçée comme une vraie maffia, la FIFA aujourd’hui leur fournit les raisons de dénoncer le foot opium du peuple. Dans le passé, bien souvent, l’image du sport et du foot en particulier est liée aux dictatures de Berlin comme de Buenos Aires.

« L’inceste, le dire et l’entendre » de Andréa Rawlins, sera diffusé le 26 septembre (Fance 3). Parmi les témoignages, celui de Corinne Masiero. Corinne Masiero et les Vaginites en concert pour Là-bas ! Accès libreVoir

Le

« L’inceste, le dire et l’entendre », le film d’Andrea Rawlins sera diffusé le 26 septembre à 23:10 sur FR3. Parmi les témoignages, celui de Corinne Masiero. Voilà un bon prétexte pour (re)voir la vidéo du concert de CORINNE MASIERO et LES VAGINITES du 28 mars pour la chaude (!) soirée de LÀ-BAS à la Flèche d’or.