« 5 décembre, et après ? » Enregistrement public de l’émission à 19h

Vendredi 29 novembre : tous au Lieu-Dit !

Le

5 décembre, et après ? La grève reconductible qui se profile contre la réforme des retraites va-t-elle être un tournant décisif ? Émission spéciale en public vendredi 29 novembre à 19h au Lieu-Dit, avec plein d’invités en colère et Didier Super en concert.

Avec, entre autres, autour de Daniel Mermet :

- Romain Marek, sapeur-pompier professionnel (service départemental d’incendie et de secours de l’Essonne)
- Lætitia, étudiante en M2 à l’université Lumière-Lyon-II, compagne de l’étudiant qui a tenté de s’immoler devant son CROUS
- Mathilde Larrère, historienne des révolutions
- Nicolas Nogues, CGT Énergie 93
- Franciella Paturot, femmes « gilets jaunes » d’Île-de-France
- Maryvonne Quesseveur, aide-soignante à l’hôpital Beaujon (Clichy )
- David Cayla, professeur d’économie à l’université d’Angers, engagé dans la lutte contre la privatisation d’Aéroports de Paris
- Philippe Poutou, ouvrier dans l’automobile et porte-parole du Nouveau Parti Anticapitaliste
- Didier Super, grande vedette

Rendez-vous vendredi 29 novembre à partir de 19h au Lieu-Dit, 6 rue Sorbier 75020 Paris. Entrée libre dans la limite des places disponibles. Une émission à retrouver prochainement sur le site Là-bas si j’y suis.

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

Sur notre site

À voir

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Vaccins : contre les brevets, pour un « pôle public du médicament » Désarmer les labos AbonnésÉcouter

Le

Pénurie de masques, pénurie de gel hydroalcoolique, pénurie de tests, et (enfin ?) pénurie de vaccins ! La pandémie a montré de manière spectaculaire ce qu’on savait déjà depuis quelque temps : une partie de la planète – y compris la France – n’a pas accès en quantité suffisante aux remèdes existants (vaccins ou médicaments) dont sa population aurait besoin.