Daniel Mermet à l’Olympia

On ne peut pas suivre deux enterrements à la fois

Le , par L’équipe de Là-bas

Nos amis Les Ogres de Barback ont fêté leurs 20 ans à l’Olympia les 29 et 30 octobre. Salle comble, soirées magnifiques. Parmi leurs invités, la fanfare Eyo’nlé du Benin, Larukétanou, Anne Sylvestre, les Roms de Kesaj Tchavé, Francesca Solleville,etc.. et Daniel Mermet avec un texte a chaud sur la musique des Ogres :

C’est deux enterrements
deux enterrements qui tombent nez à nez
face à face
Le premier c’est un enterrement très très important
c’est l’enterrement du roi du pétrole
le bien aimé patron de Total
mort accidentellement
Hommage de la Nation unanime
Hommage de TOUS les médias
Hommage de la terre entière
hommage vibrant

Le deuxième enterrement
c’est celui de Rémi Fraisse, 21 ans
tué par une grenade offensive tirée par un gendarme
lors d’une manif contre un barrage
Hommage de la nation beaucoup moins unanime
hommage des médias beaucoup moins vibrants
Le premier ministre parle de casseur
on parle de bavure
on dit que , si l’on veut mourir pour des idées
il faut bien assumer

A l’enterrement du roi du pétrole
on l’a peu souligné, il y avait des oiseaux endeuillés
des mouettes, des goélands tout en noir
le noir de la marée noire
le noir de l’ERIKA
le naufrage pour lequel Total a été condamné
C’étaient des oiseaux du parti des oiseaux
le parti de Rémi , le parti des "djihadistes verts"
selon l’expression du très malin Xavier Beulin
de la FNSEA

Passé le respect pour les morts
ces deux figures sont devenues les symboles de notre présent
deux symboles inconciliables
il faut choisir son camp
l’assassinat ou l’accident
L’oligarchie du pays a choisi
le cynisme, la violence,le mépris
et tout ce qui dégoûte et qui fait gonfler les narines de Marine

Alors choisi ton camp, camarade
le vent se lève
il n’y a pas d’arrangement
cours camarade
les oiseaux noirs en mourant te regardent
cours
le vieux monde est derrière toi

(Daniel Mermet.29. 30 2014)
Là-bas si j’y suis

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

Spécial infogrèveEnvoyez vos infos à infogreve@la-bas.org

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

À La Courneuve, les « gilets rouges » de la CGT réinventent un service public au service du public AbonnésÉcouter

Le

« L’électricité, c’est la vie, et nous, on est des "gilets rouges" ! » La formule est de Nicolas Noguès, un militant CGT. Avec des collègues syndicalistes, il occupe une ancienne boutique EDF à la Courneuve, en Seine-Saint-Denis. Leur opération a débuté le 14 novembre 2018, soit trois jours avant le premier acte des « gilets jaunes ». Alors c’est vrai, c’est moins spectaculaire. Et du coup, il y a moins de journalistes pour couvrir l’événement. Pourtant, là aussi, dans ce coin du 93, il est question de proximité et d’accès aux services publics pour des usagers sacrifiés sur l’autel de la dématérialisation.

La bataille des retraites est lancée. Un entretien de Jérémie Younes avec Christophe Ramaux Comment Macron va baisser nos retraites AbonnésVoir

Le

Après la casse du code du travail et de la SNCF, la suppression des cotisations salariales et de l’impôt de solidarité sur la fortune, la prochaine grande régression sociale que nous propose Emmanuel Macron consiste à « réformer », une nouvelle fois, notre système de retraites. Ou plutôt, à l’affaiblir, afin de préparer l’entrée des compagnies d’assurance privées.

Une grande enquête de Dillah Teibi et Kévin Accart ADP : LA GRANDE ARNAQUE Accès libreVoir

Le

Pourquoi privatiser les aéroports de Paris ? Pourquoi offrir une telle machine à cash aux actionnaires ? Pourquoi vendre un « bijou de famille » construit avec les impôts des Français ? Les enquêtes d’opinion indiquent que 2/3 des Français sont opposés à cette privatisation. Ils n’ont pas oublié l’énorme arnaque de la privatisation des autoroutes et ils savent bien dans leur vie, autour d’eux, les dégâts entrainés par les privatisations depuis des années.