Le petit singe lécheur

Le , par Daniel Mermet

L’histoire du petit singe lécheur, qui léchait si bien les pieds de l’Empereur, que certains esprits s’en étonnaient.

Chers amis,
Chers AMG,

Retour de Chine je vous rapporte l’histoire du petit singe qui chaque matin et chaque soir léchait les pieds de l’Empereur. Il faisait ça si bien, avec tant de zèle (en poussant même des petits soupirs de plaisirs), que certains esprits s’en étonnaient.

Un jeune bonze un jour lui demanda : «  Est-ce que tu subis des pressions ?  ».

Le petit singe lécheur éclata de rire : « Des pressions ? pas le moins du monde, je suis libre, je lèche comme je veux, jamais l’Empereur ne me demande quoi que ce soit, libre je suis ! »

Le jeune bonze s’en alla voir un vieux bonze qui chaque jour assistait au lever et au coucher de l’Empereur.

« Est-ce que le singe lécheur subit des pressions, demanda-t-il ? »

- Pas le moins du monde, dit le vieux bonze, c’est inutile, il a été dressé comme ça, il a été choisi car son dressage est le mieux réussi. »

Le jeune bonze s’en retourna voir le petit singe lécheur.

« Quels sont les bons principes pour lécher les pieds d’un Empereur ?

- Un seul principe, dit gravement le petit singe lécheur, l’équilibre ! Il faut autant lécher le pied gauche que lécher le pied droit, sans préférence, sans jamais prendre parti. Ce n’est pas toujours facile. Certains jours, le pied gauche proteste car j’ai trop léché le pied droit, le lendemain c’est le contraire. Il faut chaque fois rétablir l’équilibre ».

Le petit singe lècheur parlait gravement, comme quelqu’un qui doit assumer de graves responsabilités morales et déontologiques.

Le jeune bonze alla poser la question au vieux bonze qui assistait au lever et au coucher de l’Empereur.

« Gauche ou Droite , l’Empereur s’en moque, dit-il, dès l’instant qu’il peut marcher et écraser la gueule des autres ».

Le jeune bonze s’en retourna voir le petit singe lécheur.

« Est-ce que c’est bon de lécher les pieds d’un Empereur ?

- Rien n’est plus savoureux, dit le petit singe lécheur , c’est un délice à quoi rien ne saurait être comparé »  

Le jeune bonze alla revoir le vieux bonze qui assistait au lever et au coucher de l’Empereur.

« En vérité, dit le vieux bonze, l’Empereur n’enlève pas ses sandales, le petit singe lécheur lèche les semelles. Il lèche la poussière, les taches, les déjections. »

Un jour, malencontreusement, l’Empereur en se levant écrasa le petit singe lécheur, qui en mourut. Aussitôt, un autre singe lécheur arriva, qui lécha la semelle de l’Empereur encore chaude du sang du brave petit singe précédent.

Mais comme disait Sally Mara, « Tiens bon la rampe ! »

Daniel Mermet, le 4 mars 2007
  

L'équipe de Là-bas attend vos commentaires ci-dessous !

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Mardi 4 décembre, notre prochain Café repaire vous invite à venir rencontrer le Collectif de Soutien aux Sans-Papiers ( CSSP 49 ). La soirée se déroulera au rythme des chansons humanistes de Renaud, interprétées par les voix partisanales du Cercle 49. Les fonds collectés aideront les demandeurs (...)

Dernières publis

Une sélection :

La bataille des retraites est lancée. Un entretien de Jérémie Younes avec Christophe Ramaux Comment Macron va baisser nos retraites AbonnésVoir

Le

Après la casse du code du travail et de la SNCF, la suppression des cotisations salariales et de l’impôt de solidarité sur la fortune, la prochaine grande régression sociale que nous propose Emmanuel Macron consiste à « réformer », une nouvelle fois, notre système de retraites. Ou plutôt, à l’affaiblir, afin de préparer l’entrée des compagnies d’assurance privées.

Monsieur Macron, prenez un quart d’heure pour recevoir Karima ! Un reportage de Gaylord Van Wymeersch Karima la Galère veut rencontrer Jupiter AbonnésÉcouter

Le

« Faire plus pour ceux qui ont moins. » C’est Macron qui a dit ça en présentant son « plan pauvreté ». Mais qui croit encore la com’ du président des riches, à part Karima ? Karima, c’est la galère, Karima, c’est la misère, mais son idée fixe, c’est de rencontrer Macron, rencontrer Jupiter. Depuis des années, elle lui écrit, elle téléphone à l’Élysée, c’est son combat. On la connait dans son quartier, on l’encourage. Nous aussi. C’est vrai, ça, Monsieur Macron, ça vous coûterait quoi de recevoir Karima ?

Le Brésil bascule dans le plomb Accès libreLire

Le

Le FACHO-CAPITALISME l’emporte au Brésil.
Avec plus de 55 % des voix, BOLSONARO remporte les élections. C’est un séisme pour toute l’Amérique latine et une avancée pour toutes les extrêmes droites à travers le monde. Mais comme pour le nuage de Tchernobyl, nous serons épargnés.

Psychiatrie. Reportage de Sophie Simonot au centre de jour Antonin Artaud de Reims Qui cache son fou, meurt sans voix AbonnésÉcouter

Le

La folie fait peur, la folie du fou, la folie de l’autre, mais aussi la folie du fou qu’on a en nous. En France, douze millions de personnes sont touchées chaque année par une maladie mentale. Un français sur cinq. Rien que la dépression affecte 2,5 millions d’entre nous. Or dans les hôpitaux, à Rouvray, à Amiens, comme ailleurs la machine gestionnaire a pris le pouvoir, la situation se dégrade autant pour les patients que pour les familles et les soignants. Jusqu’où ?