La vérité sur Carla

Le

Bernadette Chirac en string, Raffarin en cuir dans un backroom du Marais, Rachida Dati aux Seychelles avec Marine Le Pen… Même Jean Daniel pose nu dans le Plan B ! On en redemande, on en veut encore. Merci Sarko ! C’est le cri unanime des médias. Sarko fait vendre. Qu’on le lèche ou que l’on le lynche, Sarko fait de l’audience.

Bernadette Chirac en string, Raffarin en cuir dans un backroom du Marais, Rachida Dati aux Seychelles avec Marine Le Pen… Même Jean Daniel pose nu dans le Plan B ! [1]
On en redemande, on en veut encore. Merci Sarko ! C’est le cri unanime des médias. Sarko fait vendre. Qu’on le lèche ou que l’on le lynche, Sarko fait de l’audience. Et ce n’est pas seulement la presse de caniveau qui relève le grouin, la presse convenable aussi. Avec toute la tartufferie qui convient et les grands principes ; la responsabilité, la conscience, la déontologie de « notre métier ».

C’est une tradition chez les pornographes. Il y a la pornographie qui exhibe sans vergogne et il y a celle qui enfile une vertueuse soutane pour dénoncer la première, en en montrant plus encore, tout en citant Levinas et Péguy. Et qui condamne fermement cette diversion médiatique mais en se gardant bien de parler des sujets dont cette diversion médiatique détourne l’opinion.

Plans sociaux, pouvoir d’achat, accroissement des inégalités, chômage et emplois précaires, logement, Sans papier… Regardez bien ; les sujets dont le sarko-circus nous détourne ne font pas la une dans les médias qui dénoncent le sarko-circus. Prenez ce viol de la démocratie lors de l’adoption du traité simplifié par le congrès à Versailles. Passé sous le tapis du SMS à Cécilia.

Voyez en Lorraine, à Gandrange, 600 emplois menacés chez Arcelor-Mittal, alors que les bénéfices du groupe ont augmenté de 30% soit 10,4 milliards de dollars (dont 3,1 milliards aux actionnaires) et qu’il suffirait de 30 millions d’Euros pour relancer l’entreprise. Essayer de lancer ce sujet dans un dîner en ville et dites nous combien de temps vous avez tenu…

Et d’ailleurs le Canard Enchaîné s’apprête à révéler toute la vérité sur la liaison Carla Bruni, Henri Guaino. Une photo que s’apprête à publier un grand quotidien italien les représente « tendrement, au petit matin dans la voiture personnelle d’Henri, alors que le Président de la République est en Guyane ». Selon ce journal, la belle Carla serait affiliée au réseau RS (Résistance secrète) qui a pour but de faire tomber celui qui est désigné sous le nom de code « Atchoum ». [2] Pour cela, non contente de séduire et de se faire épouser par le Président, la belle italienne aurait eu la mission encore plus héroïque auparavant, de séduire son facétieux conseiller et de manipuler ensuite tout l’entourage du dit « Atchoum ».

De là, cette étourdissante succession d’incongruités, de lubies et de bévues, de Dakar au Vatican. Le record pour l’instant ayant été atteint lors du récent dîner du Crif [3] au cours duquel le président Sarkozy a annoncé avec lyrisme son projet de parrainage d’un enfant français juif victime de la Shoah par chaque élève de CM2 à la rentrée prochaine.

Nous avons reçu des dizaines de messages d’auditeurs indignés devant « une telle obscénité électoraliste », devant une telle « surenchère émotionnelle », devant « une idée aussi traumatisante, aussi culpabilisante, aussi blessante pour les enseignants et choquantes pour les historiens. Et pourquoi pas un enfant arménien, un enfant rwandais, un enfant du Cambodge, un enfant Herero de Namibie, un enfant du Darfour, un enfant de la traite négrière ? ». « C’est une mesure qui ne peut que renforcer la concurrence victimaire et susciter l’antisémitisme »

La gifle allait venir de Simone Veil, « Inimaginable, insoutenable, dramatique et surtout injuste ». Choquée puis révoltée, l’historienne Annette Wieviorka [4] dénonçait l’indécence de cette proposition « A ce compte-là, si l’on veut aller plus loin dans l’obscénité, pourquoi pas servir la soupe d’Auschwitz à la cantine des écoles une fois par an ? ».

Et nous n’avons pas touché le fond. [5]

En attendant, comme dit Sally Mara, « Tiens bon la rampe ! »

La-bas, 17 février 2008

L'équipe de Là-bas attend vos commentaires ci-dessous !

Notes

[1Le Plan B , en vente partout !

[2Un rapport peut-être avec Disneyland

[3Conseil représentatif des institutions juives de France.

[4Le Journal du Dimanche, le 17 février 2008

[5Et l’on se demande si Carla n’y est pas allé un peu fort.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Les Rendez-vous des Repaires

  • Un cycle de NEUF conférences, rencontres, projections, lectures avec Alain Badiou ! Organisée par l’Université populaire du Pays d’Aubagne et de l’Étoile et le Repaire d’Aubagne, cette immense tournée va emmener Alain Badiou, du 24 novembre au 2 décembre, de Marseille à Aubagne en passant par (...)

    Aubagne

  • Le Bar d’à Côté - 33 rue Porte Carrée 35140 Saint-Aubin-du-Cormier - vous propose une rencontre avec le café Repaire de Liffré qui convie à des soirées thématiques tous les deuxièmes mercredi du mois, dans le café-brasserie L’Entre-temps. Ses animateurs nous présenteront son histoire, les thèmes débattus, (...)

    Liffré

  • Le repaire d’Annecy-Meythet LE CHE vous propose un débat avec Mino FAÏTA, historien, habitant vers Cluses, auteur d’ouvrages sur la Grande Guerre. Le thème sera : Fusillés de la Grande Guerre, morts pour et par la France, une page jamais fermée... Avant ce débat, nous diffuserons grâce à nos amis du (...)

    Annecy-Meythet
    33 route de Frangy

  • Exceptionnellement, le café repaire de Neuvy n’aura pas lieu le dernier vendredi du mois de novembre, mais le vendredi 8 décembre à 18h30. Le thème tournera autour des enjeux de la monnaie locale, en présence de trois membres du collectif « Le Soudicy », Sylvie Mazard, Agnès Dollet et Michel (...)

    Neuvy
    24, rue Saint-Vincent

  • La commercialisation des données personnelles est devenue un marché juteux qui intéresse les sociétés vivant de publicités. Comment le système fonctionne-t-il ? Comment s’en protéger au mieux ? L’installation de compteurs communicants tels que le Linky pour l’électricité interroge sur l’utilisation des (...)

Dernières publis

Une sélection :

Un reportage de Dillah Teibi Charles Piaget : c’est possible ! AbonnésÉcouter

Le

Avant Macron et son monde, notre premier adversaire, c’est notre propre résignation. Un formidable appareil idéologique nous a persuadés que rien d’autre n’est possible et que nous n’y pouvons rien ou presque, tout juste nous en remettre à un homme qui va s’opposer en notre nom. Pourtant, notre histoire est pleine de luttes superbes, solidaires, ardentes, têtues et sans lesquelles l’avidité imbécile des patrons de Macron aurait fait de ce monde un petit tas de poussière. Il y a bientôt un demi-siècle, les murs disaient « l’imagination au pouvoir ». Une lutte formidable allait donner de la vie à ces mots. LIP.

Déborah, championne du monde de bodybuilding ET thanatopractrice Le culte du corps, à la vie, à la mort (1/2) AbonnésÉcouter

Le

« Vous dansez Mademoiselle ?… vous êtes charmante, on doit vous le dire souvent… Oh, mais vous êtes musclée !… Ah, vous êtes championne de bodybuilding ? Ah, je me disais aussi… Et dans la vie, vous faites quoi ?… pardon ? Thanato… euh… thanatopractrice ?… euh, le truc sur des cadavres ?… vous les maquillez… vous les préparez… vous les videz de leur sang ?… euh… et ben, bonne soirée, euh… je sais même pas votre prénom… Déborah ?… Et ben au revoir Déborah ! »