Élections, on a gagné !

Là où Là-bas passe, le FN trépasse

Le

À la Maison de la citoyenneté de Sallaumines, les acteurs dirigés par Monique et son équipe (© Annick Quenu)

Dans les betteraves comme dans les corons, Marine devait tout gagner. Mais Là-bas est passé par là et la gauche l’emporte !

Dans l’Aisne à Pinon, comme à Sallaumines dans le Nord-pas-de-Calais, où nous étions en reportage la semaine dernière, le Front National n’a pas gagné les élections départementales. Pourtant, dans les deux villes, les résultats du premier tour le donnaient vainqueur.

Dans la ville de PINON, le Front National est arrivé en tête au premier tour, avec 40,74 % (253 votes), contre 32,53 % (202 votes) pour l’Union de la Gauche ; au second tour, c’est l’Union de la Gauche qui l’a emporté, mais à seulement… 5 voix près !

La liste Union de la Gauche, avec Fawaz Karimet et Annie Tujek a obtenu 50,32 % des suffrages exprimés, soit 317 votes, tandis que la liste Front National de Jean-Marc Dumesnil et Mireille Koenig a obtenu 49,68 % des suffrages, soit 313 votes.

Le taux d’abstention pour ce second tour à Pinon est de 41,65 % ; 486 personnes sur 1167 inscrits ne sont donc pas allés voter.

A Sallaumines aussi, c’est une surprise. L’Union de la Gauche l’a emporté sur le Front National, alors que le premier tour donnait le FN vainqueur, avec 41,87 % (1280 votes), contre 27,64 % (845 votes) pour le Front de Gauche.

C’est donc le Front de Gauche qui a emporté le scrutin, avec 53,04 % (1586 votes), contre 46,96 % (1404 votes) pour le Front National.

Le taux d’abstention pour ce second tour à Sallaumines reste élevé : 54,91 %, soit 3872 personnes sur 7051 inscrits.

Pastis et cacahuètes pour François, AMG – Abonné Modeste et Génial - à Pinon et pour Monique et toute la bande à Sallaumines !

Anaëlle Verzaux

L'équipe de Là-bas attend vos commentaires ci-dessous !

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre... Vos conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Rendez-vous le 25 avril pour un café repaire exceptionnel à Liffré en présence de membres de l’association France Palestine 35. Nous parlerons avec eux, évidemment, de la situation à Gaza et en Cisjordanie.

    Liffré

Dernières publis

Une sélection :

Retrouvez toutes nos émissions depuis 2012 sur Notre-Dame-des-Landes Lire

Le

À l’heure du réchauffement climatique et de la destruction acharnée de l’environnement, c’est un affrontement planétaire entre l’avidité mortelle du capitalisme face à la simple survie de ce monde. C’est la planète toute entière qui est la zone à défendre. Retrouvez notre dossier spécial ZAD, avec toutes nos émissions depuis 2012 :

Un reportage de Dillah Teibi et Jonathan Duong La SNCF fête les 80 ans de sa nationalisation… sans les cheminots (ou presque) AbonnésVoir

Le

« Personne ne pense à privatiser la SNCF ! » C’est la ministre Élisabeth Borne qui nous l’affirme lors de ce joyeux anniversaire pour les 80 ans de la SNCF. Joyeux ? Heu, disons modérément pour les cheminots de la CGT et de SUD-Rail qui se sont invités un peu rudement à la fête ce lundi 12 mars dans un contexte de tensions, depuis les déclarations du Premier ministre Édouard Philippe contre le statut des cheminots et la remise du rapport Spinetta.

LÀ-BAS Hebdo n°53, avec Eva JOLY ILS ONT DES MILLIARDS, NOUS SOMMES DES MILLIONS ! Écouter

Le

Chaque année, ils nous volent 80 milliards. Les évadés fiscaux ne risquent rien ou presque. Pour les poursuivre en justice, il faut l’accord du ministère des Finances, le fameux « verrou de Bercy » qui ne s’ouvre pas souvent. Il faut voir dans cette justice de classe une victoire culturelle des possédants.
Avocate, députée européenne, ancienne juge d’instruction, EVA JOLY continue le combat contre l’impunité fiscale.

Connaissez-vous Louis « Studs » Terkel ? Lire

Le

Presque inconnu en France, Studs Terkel est sans doute le plus populaire des journalistes de radio aux États-Unis. Mort en 2008 à 96 ans, il laisse une œuvre considérable, des milliers d’émissions réalisées pendant 45 ans, de 1952 à 1997, sur une radio de Chicago, WFMT.